*** My Name Is Gump... Forrest Gump. ***






Je Suis Né Avec Un Pied-Bot, Que Je Ne Remercierai Jamais Assez Mon Papa Et Ma Maman De Me L'Avoir Aussitôt Soigné... Qu'Il Paraît Que Je Cassais Mes Plâtres !!!


Puis Ce Fût Le Tour De L’Épilepsie, Sentant Venir Mes Crises Et Dès L'Âge De Trois Ans... Dont Je Me Souviens Très Bien, à La Façon D'Un Certain Carl Gustav Jung Se Souvenant De Ses Premiers Rêves Faits Au Même Âge, Je Me Souviens Bien Du Fait Que C'Est Mon Papa Qui Me Prit Dans Ses Bras, Après M'Avoir Entendu, Depuis Leurs Chambres, Me Souviens De La Lumière De La Salle De Bains Et De La Table-à-Langer... Me Tenant La Langue Pour Que Je Ne L'Avale Pas... Ni Ne M'Etouffe Avec...Peut-Être Est-Ce Dès Cette Époque Si Prolifique Que Je Me Souvins des Chevaux Sauvages Galopant En Les Vastes Prairies Des États-Unis D'Amérique... Que je Voyais à Travers Un Inconscient à Peine Né Qu'Il Prenait Soins De moi... Faut Dire Que C'Etait "La Belle Époque"... Puis Ai Tentai... En Vains... De Grandir... Ma Dernière Crise Remontant à 1992-13, Dans L'Auto D'Une Dame Qui Nous Ramenait... Du Lycée... à L'Âge De Mes Vingts Ans... Que Ce Fut La Dernière, En Faisant Une Par An, En Moyenne... Et Puis, Il y Avait Une Dame Qui M'Angoissait... Proche D'Un Manège... Que Peut-Être Se Prénommait-Elle................. ***** Clémentine *****... Le Temps Du Deuil Est Parfois Très Long... Surtout Lorsque L'On Souffre De Schizophrénie... Que Lorsque Mes 20 Ans Arrivèrent, Mon Épilepsie Ayant Été Guérie Grâce à La Dépakine, Puis 500, Puis Chrono Par Un Neurologue D’Épinal.


Puis Survinrent Les Accidents De La Vie... Celui De Clémentine... En Octobre 1995... Le Samedi 4 Octobre 1997, Une Semaine Après le cambriolage De La Maison De Mes Papy Et Mammy... Puis En Février Le Lundi 3, Celui de Mon Papa... Dans des Circonstances Toute Aussi Terribles... Avec Une Pelleteuse... que je ne Cesse de Faire des Fautes de Frappes... Allez, Je M'En Vais M'Endormir Dans Les Bras de Ma Reine Anima... Main Dans La Main, Yeux Dans Les Yeux... Que Peut-Être, Un Jour, Je La Reverrai... Non Pas En Mes Rêves, Mais Dans En Notre Monde Et Qu'Importent les "qu'en dira-t-on"... les Emmerde !!! Que S'Il y a Quelqu'Un(e), Je Foncerai Vers Mon Anima... Où Que Ce Soit... Et Lui Dirai "Ne Partez Pas... Moi, Je Vous Vois."


Peut-Être Lui Parlerai-Je Plus Avec La Peinture à L'Huile Et Nos Dessins... Elle, Ma Merveille De Mes Nuits... Ma Petite Sœur... Mon Amie, Ma Petite Amie... Que Je Suis Capable De Folie Pour Elle... Qui Voudrait Tant Que je Sois Plus Heureux Que je Ne Le Suis... Tout Comme Mon Inconscient, me Sur-Veillant, me Disant "Hé, Je Suis Là Où Tu Vas !!!", Vous Photographiant Toutes Et Tous... Que C'Etait Tellement Bien... Il y a Huit Ans... Et Cela Fait Huit Ans Que C'Est Bien... Chaque Nuit Que Nos Bons Dieux Font...


Sur Ce, Je Vous Souhaite
Une Belle Et Douce Nuit Ou Journée... 
A L’Écoute D'Enya... A Demain...



Commentaires