*** For You, Princess Valois ***




C'Etait Trop Tentant... Surtout Lorsque Gene Kelly Passe Sous La Gouttière... Ou Lorsqu'Il Embrasse Sa Princesse... *** Good Night Darling... Your Poetry Is Missing To me... ***, This Was A Great Pleasure Each Morning... Je Fais Pareil Que Gene Kelly Quand Je Vois Une Flaque D'Eau... Je Saute Dedans à Pieds Joints -;) Sans Faire de Claquettes... J'Vous Rassure.... Je Ne Sais Comment Elles Et Ils Font... Ou Quand Vos Yeux Ne Se Portent QUE Sur Une Demoiselle Parmi La Folle Foule... "Don't Be Shy !!! "Just Open Your Eyes And Look At Her (Him If You're Miss Valois...) And You're Heart Will Beat As He Will Never Beat Never More... Pas Trop Motivé Par Ce Triste temps De Peindre Et Dessiner...  Mais Le Printemps Ne Faisant Que Commencer, Il Vous Serait Dommage De me Quitter Sitôt Les Connaissances Faites... ***Qui Suis-Je ? ***, me Posez-Vous La Question... En Mes Plus Beaux Songes Qui Ne Sont Que La Voix De La Vérité, Vous Êtes Et Ressemblez à Liv Tyler (X), Ou Non,... à Lino, Loni, Lonnie... Mais Sachez Une Chose, Princess Valois... Déjà, Je Suis Sûr Et Certain Que La Musique M'Emporte Loin Des Frontières De L'Au-Delà... Et Que Je Vous Trouve Déjà Merveilleusement Belle... Sans Jamais Vous Avoir Jamais Vue... Ce Qui, à Mon Avis... N'Est Déjà Pas Mal... -;) J'Aurais Dû Commencer Par *** My Way *** De Frank Sinatra... Mais Si Vous Cherchez Bien, Elle se Trouve Dans La Playlist... Je Suis Timide... Il Ne Vous Faut Pas M'En Vouloir... L'Education, L'école, le curé... Que J'Ai Préféré Passer Mon Temps à Regarder Les Oiseaux Et Les Nuages... Qu'Un Jour, Je Dis à Ma Mammy Simone, Ma Si Gentille Mammy Qui m'Aimait Tant... Que Je Ne Voyais Plus Les Nuages... Il Me Fallait Des Lunettes... J'Etais Petit Pourtant... Et En Ai Les Larmes Aux Yeux De Repenser à Ma Mammy Simone Et à Mon Papy René... Que J'Aurai Blessé Étant adolescent... En Vomissant Dans Leurs Escaliers Après M'Être Fait... Violer... Par "la postière", un homo-pervers... Bref... En Espérant Qu'il Comprit Ma Main Tendue Quelques Jours Plus Tard... Et Cessa ses Viols... Mais ce genre de choses étant devenues courantes de Nos Jours... Je Crains Que... non... Enfin... C'Est Mon Passé... Aussi Ai-Je Peurs Du Sexe... Et Des Femmes Et De Leurs Sexes... C'Est Vrai... Le Sexe... Même Étant "L'Instrument" Le Plus Expressif Avec La Voix... Puisque N'Ayant Jamais Eu L'Occasion D'Être Aimé D'Une Femme, Là Où ils les traitent de Tous les noms Après... J'En Connais Plus D'un qui n'hésite pas... En Public, Qui Plus Est... Et Devant Elles... Ainsi Est ma Sombre Vie à nancy La Malveillante... Celui Ou Celle Qui Me Comprendrait M'En Ferait Vite Partir... Mais Personne Ne Me Comprend... Alors, Je M'Enferme... Et Ne Sors Quasiment Plus... "Ah... Nancy Sinatra... En Voici Une Qui Me Réconfortera... Bang ! Bang !"... Suivie De Ben. E. King "Stand By Me"... Juste Ces Quelques Mots Pour Vous... Puis, Souhaitant Finir Mon Ménage Demain MATIN... Et Non Pas Demain Après Quelques Cauchemars Et Songes... Peut-Être Me Remettrai-Je à Vos Dessins Et Peintures, En Attendant La Venue De Mon Infirmier, Puis Aller Voir Ma Médecin... En Espérant Que Demain Soit Une Plus Belle Journée Qu'Aujourd'hui... Parce Que Malgré Tout... Quand On VIT SEUL AU MONDE... Je N'Ai Pas En Vie De Sortir... Je Me Souviens De Times Square, à New York City, Parmi La FOLLE FOULE... Que Je Croisai Le Regard D'Une Petite Et Jolie Asiatique, Toute Vêtue De Noir, Coupe Droite En Jupe... Que Nos Regards Se Croisèrent... Sur Les Passages Pour Piétons... Je Fis Alors Demi-Tours... Mais Ne La Vit Plus... Perdue à Tout Jamais Parmi Des Centaines De Folles Et De Fous... Times Square N'Etant Pas Mon Endroit Préféré De New York... Je Lui Préfère Amplement Tribecca, Chelsea, Soho, Brooklyn, China Town, Little Italy,Central Park, The 10Th Avenue And The 57Th Street, Where Are The Arts Students League... Prospect Park... And So Many Places... Le Flatiron Building... (Ci-Contre)... NYC Est Une Planète Sur Terre... Qui La Rassemble... Mais qui N'a Pas Mérité Son Sombre Destin... Étant L’Étoile Sur Notre Planète Terre...

Voilà, C'Etait Pour Vous, Mademoiselle Valois... Que J'Ose Embrasser... Je N'Aurai Pas Suffisamment Parlé Ni à Mon Anima, Ni à Mon Ombre, Non Plus à Mon Bon Dieu De L'Inconscient Comme Je Le Fis Il y a Sept Ans De Cela... Prendre Les Chemins Escarpés, Les Marches D'Escaliers Dont je Me Souviens Très Bien, Tant Ce Rêve Me Parut... MARQUANT... "Fais-Le Pour Ton Papa Et Ta Maman", M'a Dit Mon Inconscient... Enfin Un Message De Compris Clairement... C'Est Vrai Qu'Il y Avait Une Entrée Auparavant Via L'Avière... Peut-Être Est-Ce Nous Qui Entrons Et Découvrons L'Inconscient Et Non Pas L'Inverse... Même S'Il Reste Le Chef, En Tous Cas à Mes Yeux...



Commentaires