Un "Au Revoir".

Apparemment, vous Ne Savez Pas Ce Que Les Mots "Souffrances", "Isolement", Et "Solitude" Signifient... Alors J'Arrête Là Pour Peut-Être Un Jour Me Remettre à Travailler, Peindre Et Dessiner... Et Histoire De Ne Pas Me Coller Un Ulcère En Plus De Cette Soit-Disant Schizophrénie... Parce Que vous N'Avez Pas Idée De Ce Qu'Est Un Silence Long De Quarante-Et-Une Années Signifie. Alors Allez-y, Continuez à Papoter Entre Vous, Mais Cette Fois-Ci... Demain, Je Ne Serai Pas à Vos Côtés...

J'Aurai Connu Un Immense Bonheur Il y a De Cela Sept Longues Années... Et Outre Mes Nuits Qui Sont Des Milliards De Fois Plus Belles Que New York Et Chaque Vie De Chaque Homme Sur Cette Maudite Belle Planète,... Mes Jours Sont Un Enfer... Aussi Et Surtout Par Votre Faute à Toutes Et Tous. Parce Que C'Est Bien Joli DeMe Mettre En Première Page Des Schizos Qui eux, Sont Réellement Dangereux(ses), D'Après Ce Que J'Ai Pu Lire Du Groupe de Soutien Dont Je Fais Rarement Partie sur faces de Boucs Et De Brebis Galeuses Qui N'Hésitent Pas à Frapper Leurs Femmes, Mères, Pères... Quand Ce Ne Sont Pas Des Enfants... Pour Exemple, Je Viens De Croiser Un Jeune Homme Qui à Sombré Dans l'alcool Et la drogue... Et Qui à À Peine Vingt Ans à Déjà Deux Enfants... Et Est Séparé De Sa Compagne.

"Rêveries Du Promeneur Solitaire", De Jean-Jacques Rousseau

Et Je Me Retrouve Parmi Ces "Chiens Galleux" Qui Beuglent leurs Immondes Horreurs Qui Veulent Pèter des chattes Et Parlent De Femmes Comme De Chiennes ! Pourquoi Sortir Encore ?! Parce Que Je N'Entends Ni Voix, Ni Rien. Que Tout Ceci N'Est Dû Qu'Au Fait... Que J'Ai Tristement... Perdu... La Raison. Ma Raison. Ma Réflexion... Je Me Contrefouts Des "Qu'En Dira Le Bon Peuple ???"... Parce Que... Je Suis Bel Et Bien Vivant... Et Que J'Ose Là Où Tant D'Autres N'Osent Plus... Je Ne Suis Pas vulgaire Comme eux Que J'Ai Entendu Ce Soir... Je Crois En L'Au-Delà Plus qu'Aucun Sur Cette Terre... J'Ose Croire Au Fait Que Nous Nous Retrouverons Toutes Et Tous Un Jour de L'Autre Côté... Peut-Être... Durant Cette Absence Où Je Me Remettrai à Écrire Mes Rêves Grandioses Que Je Ne Vous Livrerai Qu'à Noël, En Mes Moleskines, Parce Qu'Ayant Attrapé Une Mauvaise Écriture Et Que Je Dois Désormais M'Appliquer Pour Bien Écrire... Peut-Être En Va-T-Il De Même Pour Mes Dessins... Je Ne Le Sais... Mais Nous Le Saurons à Noël... 

Aussi Vais-Je Prendre Le Temps De Retrouver Une Belle Écriture, Plutôt Que De Tapoter Sur des Touches De Clavier Qui Ne Ressemblent Pas à Des Lettres, Pour Ma Maman, Tout D'Abord, Parce Que Ma Mamounette Qui Aimerait Que J'Aille Mieux Et Que J'Avance, Suivant Les Pas De Mes Grand-Frère Et Petite Sœur... Qui Eux Sont Aux Côtés De Deux Enfants Respectifs Et Adorables (Parfois, Mais Je Ne Leur En Veux Pas, Ils Et Elles N'Ont Pas Connu Leur Grand-Papy... Qui Est Un Homme Des Plus Merveilleux Qui Soient, Qui a Toujours Respecté Ses Chauffeurs, Ses Ami(e)s, Et a Toujours Donné Le Meilleur De Lui-Même Pour Nous... Sa Famille, Sa Femme, Ses Enfants).

Papy N'Est Plus Parmi Nous, Mes Nièces Et Neveux, Mais Il Veille Sur Nous, Il a Reçu La Plus Belle Étoile De Tout Le Cosmos, Et a Reçu des Ailes qui Lui Permettent de Voyager Dans Le temps, à Travers le Créateur de L'Univers, Parce Que Votre Papy Était... Un Saint...Et Qu'Il a Reçu des Ailes D'Archanges.




Aussi, je Regrette Mais Ne M'Attendez Pas Pour demain, Ni Le Matin, Ni Le Soir... Parce Que je Me Sens Extrêmement... LAS... De Votre Silence, D'Où qu'Il Provienne, des Emirats-Arabes-Unis Comme Des États-Unis D'Amérique, Ou De France Et D'Allemagne... Mais Je Serai Plus Fort Que Le Silence... Parce Qu'Il N'y a Qu'Un Silence Qui M'Importe... C’Est Celui De La Mort... Tant Je Le Connais... Tant Je M'En Souviens.

Commentaires