Lettre Au Saint-Père, Le Pape François...

Cher Saint Père, Cher Pape François Premier... Vous Êtes Sans Nul Doute Le Pape Le Plus Bienveillant Que Nous Ayons Toutes Et Tous Eu à Ce Jour... Et je Vous Respecte Et Admire Vos Combats Pour Un Monde Meilleur...

Oui, Jésus Est... Vivant. Jésus Le Christ Notre Saint-Sauveur Est Ressuscité D'Entre Les Morts. Il y a Quelques Temps Que je Cherche à Vous Écrire...

Et Dieu Est Vie, Amour... Et... Pardon. L'Histoire Que je Viens Vous Conter Est Une Histoire Vraie. Elle Est... Ma Rencontre Avec... Une Intelligence Supérieure... DIEU Le Tout Puissant. Notre Créateur à Toutes Et Tous, Quelles Que Soient Nos Cultures, Nos Religions, Nos Croyances, Nos Chemins... Il Est Notre Divin Créateur à Toutes Et Tous.

Un Jour, Me Promenant Sur Les Rives Du Vaste Océan Atlantique, à New York City, Et Plus Précisément, à Brooklyn... Il Vint me Voir. En Un Bois, Le Bois De Prospect Park... Je M'y Promenais... Seul Parmi Les Grillons Qui Chantaient Tous Ensemble... je M'Arrêtai Pour Apprécier Leur Chant, Si Fantastique Chant... Eux Savaient Qu'Il Était Présent... moi Pas... Et Je Doutai Jusque Trois Années Plus Tard... De Sa Divine Venue... De L'Au-Delà... Venu me Voir, moi... Qui Ne Suis Rien. Qu'Un Être Humain. Je M'Arrêtai Donc Pour Apprécier Leurs Chants... Quand Mes Yeux Se Sont Fermés D'Eux-Mêmes...

Je Découvris Alors Un Petit Plan D'Eau... Là-Bas, Plus Un Seul Insecte, Pas Un Oiseau, Juste Lui... Et moi... Des Arbres Le Long De L'Autre Rive, Des Bouleaux, Et Un Pré Juste Derrière... Illuminé Par Le Dieu-Soleil... Et Par... Une Lumière Jaune Pale-Verte Pale, Qui Se Déplaçait... Provenant Du Bois, Un Peu Plus Loin... J'Essayai D'Aller Vers Cette Lumière... Lorsque Mes Yeux Se Rouvrirent.

Ce Furent Les Quinze-Trente Secondes Les Plus Paisibles De Toute Mon Existence... j'Avais Le Sentiment De Ne Plus Exister... Et j'Etais En Paix Et Heureux... Mais Le Doute S'Empara De moi... Et Mon Anima Également... En Latin... je Ne Vous Apprends Rien... Cela Signifie "Âme", Nommée Ainsi Par Carl Gustav Jung, Durant Ses Années De Vie Et Ses Expériences Avec... L'Au-Delà Et L'Invisible.

Tombant Amoureux Ensuite D'Une Jeune Et Si Jolie New Yorkaise.... Je Crus Longuement Qu'Elle Écoutait Mes Pensées. Ce Que Mon Inconscient Me Dit Plus Tard Que "Non, Lonnie N'Ecoutait Pas TES Pensées."Je L'Aimais Et L'Ai Pardonnée De M'Avoir Abandonné, Là Où Je Ne Cherchais Qu'à Lui Clamer Mon Amour. Mais Elle S'Enfuit En La Bouche de métro... Et je Ne La Revis Qu'En... Mes Rêves Grandioses Et Incroyables. Parfois, C'Est Elle Qui Vient Me Voir, Parfois, C'Est Mon Papa, Qui Aujourd'hui Veille Sur Nous Du Haut Des Cieux... Mais Souvent, Ce Sont Des Ami(e)s Que Je Ne Connais Pas... Ou Des Ami(e)s Proches, Des Invisibles... Mais Des Invisibles... Que je Peux... Voir. Parfois. Pas Longtemps... Je Ne Les Ai Vu(e)s Que Deux Fois...

Le Premier, J'Avais Rêvé De Lui, Trois Mois Auparavant... Il Se Cachait Entre Deux automobiles Et M'Attendait, Un Matin, Non Loin De Chez Moi... Cela M'Angoissa Et Je Fuyai, Préférant Rentrer Chez Moi... La Seconde Fois, J'Attendais Mon tram, Assis Aux Abords De La Route... UNe Jeune Femme M'Apparut Alors, En Compagnie D'Enfants, Tout Un Groupe, De L'Autre Côté De La Route... J'Essayai Cette Fois De Les Voir Plus Longuement... Mais Ils Disparurent.

Depuis Sept Longues Années, J'Ai Cette Chance De Rêver, De Faire Trois à Six Rêves Grandioses Par Nuit... Eh Oui... Mon Cerveau Travaille Plus De Nuit Que De Jour... Mais Je N'Ai Pas Dis Mon Dernier Mot. ;) Mon Inconscient Ou Celui Que Les Hommes Ont Ainsi Mal Nommé, Est Mon Meilleur Ami (Avec Un Ami Du Lycée...), Mon Anima Ma Reine, Et Mon Ombre, Mon Chevalier. Et Depuis Sept Longues Années, J'Ai La Chance De Vivre Mes Rêves Et M'En Souvenir Comme je Vous Écris.

Aussi, je Considère L'Inconscient Comme Une Entité Indépendante Et Autonome Vis-à-Vie De Nous Toutes Et Tous... Et Je Vous Le Répète... Je Ne Suis Rien... Qu'Un Être Humain. J'Ai à Ce Jour Quarante-Et Un Ans. Cette Rencontre Avec Dieu m'Est Survenue à L'Âge De Mes Trente-Quatre Ans... Ce N'Etait Pas Mon Heure... "Je Sais", a Dit Carl Gustav Jung, Lorsqu'Un Journaliste Est Venu Lui Poser LA Question : "Croyez-Vous En Dieu ?"... J'Ose Croire En Lui, Non Plus Comme Nombre De Mes Frères Et Sœurs Les Êtres Humains... Il Nous Faut Croire En Une Intelligence Supérieure Et Créatrice... De Vie, Là Où Les Religions Ne Font Que Se Mener Des Guerres... Fratricides. Aux Noms Des Peuples Du Monde. De Notre Mère La Terre à Toutes Et Tous.

Voulez-Vous, Très Cher Saint-Père... Savoir Ce Que m'a Dit Mon Anima, Sous Les Traits De Ma Petite Sœur, Parce Qu'Elle Est Également Ma Petite Sœur... De Mes Jours Comme De Mes Nuits Les Plus Douces... Elle Etait Assise Sur Mon Lit D'Enfant, En ma Chambre, Accroupie, Et Tenant Sur Ses Cuisses....Une Sainte Bible. Elle Était Alors Heureuse. Parce Qu'Ayant Vue, "Elle Aussi", me Dit-Elle, "La Lumière... De Dieu !", Et Elle Ajouta Ces Quelques Mots... "Et Dieu Reviendra."

Un Soir... Je N'Allais Plus Bien... J'Avais En Vie D'En Finir. Mes Meilleur(e)s Ami(e)s Étaient Pourtant à Mes Côtés... Et Nous Étions Ensemble... Mais je Pensai Fortement... "Je Veux Mourir !", Et Défailli... Et Failli... Mourir... Par Deux Fois Le Même Soir... C'Etait Il y a Trois Ou Quatre Années De Cela... Je Suis considéré Comme Schizophrène Par celles Et ceux Qui Se Prévalent De "Soigner Les Êtres Humains Qui Souffrent Du Mal-Être Infligé Par Ces Sociétés Soit-Disant Humaines"... Mais Je N'y Crois Plus. Tant J'Ai Eu L'Immense Bonheur De Vivre Ce Que Peu N'Ont Pas Encore Vécu... Et Ne Vivront Que Le Grand Jour... De Leur Retour Auprès De... Dieu. Notre Créateur. A Toutes Et Tous.

J'Ai Commis Des Erreurs, Commis L'Irréparable... Tristement... Et Hier Était Le Jour De Son Décès... Vingt Ans Plus Tard... Une Enfant Traversa La Route Et je Ne La Vis Pas. "C'Etait Un Terrible Accident", me Fît Comprendre Mon Dieu Et Ami De L'Inconscient. J'Avais Vingt-Et-Un Ans.

L'Inconscient Et Un Seul Et Unique Rêve... m'Apportent La Foi En L'Au-Delà. En Le Royaume Des Cieux, Au Paradis Éternel. De Même Que Chacun Des Frissons Qui M'Auront Envahi, Vous Écrivant... Cette Nuit.

L'Inconscient Faisant Le Lien Entre Notre Monde... Et Celui De Dieu.

Soyez Béni, Très Cher Saint-Père... Et S'Il Vous Plaît... Faites En Sortes Que Ces Guerres Se Terminent, Que La Troisième Guerre Mondiale N'Ai Pas Lieu Comme je L'Ai Rêvé. Faites En Sortes Qu'Il N'y Ait Plus De Misères En Nos Rues Ni Sur Terre, Que Les Enfants Ne Travaillent Plus Mais Aillent à L'Ecole, Et Qu'Ils Ne Souffrent Plus Du Mal-Être Que Ces sociétés Colportent Toutes, Sans Exception Aucune. Tristement. Faites En Sortes Et Joignez-Vous à moi... Pour Que Ce Monde Ne Soit Ni Ne Devienne Plus Un Terrain de jeux Pour les Plus riches De leur argent, Les filles Et fils "de"... Mais Une Terre Où Les Êtres Humains Vivraient Toutes Et Tous En Paix, Heureux, Sans armes Ni Guerres.

Je Vous Souhaite De Vivre Heureux, Cher Saint-Père, Cher Pape François. Dieu Est Avec Vous. je Suis Avec Vous. Prenez Bien Soins De Vous, Et Continuez à Sourire Aux Plus Méritant(e)s. Vous Représentez Tellement à Nos Yeux. je Vous Sais Bon. Et Ai Foi En Vous Comme je Retourne Vers Dieu. Pour Nous Préparer Le Plus Beau Des Contes De Noël. En Hommages à Nos Dieux Et Déesses... Et Au Père Noël... Mais Également à Jésus-Le-Christ Et Saint-Sauveur... Je Vous Aime.

Jean-Christophe HEILMANN.

Commentaires