Je Viens Me Battre... Au Nom De Ma Famille De L'Inconscient.


Puisque mon "psychiatre", Qui Est Au Demeurant quelqu'un de Sympathique, Mais Qui N'a Pas L'Envergure De Carl Gustav Jung, Ni Son Intelligence, Et Qui Ne Jure Pas Par Lui, Comme Je Ne Jure Que Par Lui, Je M'En Vais Faire Comme lui, mon psychiatre... Et Faire Ma Popote Avec Ses Médocs... Prendre Moins De ses neuroleptiques, Qui Ne Me Soignent Pas... Parce Que Le Jour... Ma Famille De L'Inconscient S'Est Eloignée De Moi, Et Que Je Les Ressens Plus En Fin De Journée... Tant Pis Pour eux, Pour celles Et ceux Qui Me Côtoyent... A Me Bourrer de médicaments, ceux-là N'Agissent Sur Aucun De Mes Ressentis... Qu'Ils Soient Intimes, Ni Sur ce qu'il nomme des voix...

Pour Ma Part, Je Crois Que Prendre Moins De ses saloperies Me Guérira Et Me Fera Retrouver Mon Anima, Mon Dieu De L'Inconscient, De Même Que Mon Ombre, Qui Est Lui Également Un Ami... Parce Que les neuroleptiques Jouent Sur La Façon Dont Les Neurones, Mes Neurones Se Connectent... Et Que J'En Ai Pris Six Ans Durant... Et Testant Pour Vous Plus De Quinze Sortes De neuroleptiques... haldol, Piqûres, tersian, loxapac, abbilify, risperdal... Ce N'Est Pas à Coups de médicaments Que vous Soignerez Un Schizophrène... C'Est En Lui Parlant, Que Vous Soyez Psychiatre, Ou Toute Autre Personne... Cela Le Remet Sur Le Droit Chemin... Si Vous Les Voyez Les Lundis Matins... Tous Ces Êtres Souffrants Et Qui Ne Se Parlent Plus... Je Comprends Qu'Il y En Ait Qui Pètent Des Durites... Tant Elles Et Ils Ne Ressemblent Plus Qu'à... Des Êtres Humains... Lobotomisé(e)s... Et Dépourvu(e)s De Vie. Je Le Déplore... Ne Le Critique Pas, Parce Que Le Supportant. Moi, Contrairement à Tous Ces Soit-Disant "médecins".

Commentaires