**** Le Diable Dormirait-il ??? ****

.


Réveillé à 4.00 Am, Où Je Montais à Moto Derrière Mon Papa, Sans Casque, Rebelle Oblige... "Pas Grave... Monte !!!"... Alors Je Suis Monté Derrière Lui, Jusqu'au Bricorama De Golbey... La Ville Où Il Est Décédé...Il Me Céda Le Guidon Et Conduisit Virginie, Une Ancienne Amie Et Sa Cousine à L’École, Monté(e)s à Trois Sur La 125 Cm3, Le Long Du Canal De L'Est, Nous Avons Franchi Un Pont Devant Une Maison Kanata... Au Toit Comme Le Grand Chalet Des Songes... Arrondi... Puis De Heurter Les Structures Du Toit... Et De Les Descendre De La Moto De Mon Papa... Et De Leurs Dire De Continuer à Pieds... Et De Me Réveiller... Il Était 4.00 Heures Du Matin... Bien Réveillé... Pas de voix, Pas d'insultes... Pas de conneries... pas d'injures. RIEN. NADA. NOTHING. NIENTE. Alors Je vous Descend De La Moto De Mon Papa, vous Demande D'Aller Voir Ailleurs. Votre Silence, Si Grand Soit-Il, vous Pouvez-vous Le Carrer Là Où Je Pense... S'Il Passe par Votre Trou De Balle, Tant Il Est Grand Et Plus Que Douteux. Que Désormais, Je Ne Chercherai Plus RIEN.

C'Est Fini.
Fin Du Lessivage De Cerveau.
Fin Des Questions Sans Réponses.
Allez Voir Ailleurs
Et Trouve-toi
D'Autres Pigeons.

Jean-Christophe HEILMANN.


Commentaires

Articles les plus consultés