**** A Toi... Ma Princesse De New York City... ****

.


Je Ne Veux Plu' D'insultes Dans Mes Pensées... Alors Il Vaut Mieux Que Nous En Restions Là, Et Que Je Me Désépie Par moi-même.

Peu Importe Que Vous m'Adressiez La Parole Après Tout, Ai Vu La Réalité des Gens au centre commercial des nations, Tout-à-l'heure... Si Fade, Si Froide, Si Emplie De Vide Et D'Individualismes Affichés sur leurs Visages... Elles Et Ils Me Font... Pitié Pour Les Enfants à Leur Offrir leurs sourires Inversés... Ridé(e)s Et Ne Connaissant Plu' les Mots, Ni Ne Supportent Plu' Les Regards.. Cette Folle Foule qui S'Ignore... L'Ai Assez Supportée. Tant Chez Les Jeunes Générations Que Les Anciens...


J'Aurai Toujours Essayé Et Serai Quasiment Toujours Passé Pour Un Fou, Un Illuminé, Un Perché... Que Rares Sont Celles Et Ceux Qui Ont( Bien Voulu Entendre Mes Mots, Et Ma Conception De Ce Qui Nous Dépasse... Soit L'Inconscient Et Ma Famille... Et Lino... Que Tout a Commencé Par Dieu... Et Elle. Que je Me Souviens Des Mots D'Une Rencontre Américaine, Aux Côtés De Qui je Passai Une Agréable Soirée, Et Me Comprit, Que la france a Un Quart de Siècle De Retard Sur Les États-Unis D'Amérique, Qu'elle a Toujours Cherché à Copier... Mais les copier-coller Ne Fonctionnent Que Par Ordinateur...


Qu'Il Suffit De Héler Un Taxi Parmi Les Milliers De New York , Pour En Trouver Un De Disponible Et Qui S'Arrête, Là Où En france, Il Faut Parfois Attendre Une 1/2 Heure !!! Et Que le chauffeur ne se presse Pas, pour Encaisser Un Maximum D'argent... Là Où, à New York, Ils Vont Le Plus Rapidement Possible, Pour Faire un Maximum de Courses, Et Ainsi Gagner Plus D'Argent, Et Pour Lesquels Les Pourboires Seront Plus Élevés Lorsqu'On Est Satisfaits...


Quant Aux Mentalités, Les New-Yorkais(es) Sont Infiniment Plus Évolué(e)s Que les frenchies, Plus Ouvert(e)s Aussi, Plus Accueillant(e)s... me Faisant Me Dire Lorsque j'Entendais les français "s'exprimer", Faisant leurs Louis De Funès Dans Un Gendarme à New York, Soit Parlant Haut Et Fort... je Songeais En M'Éloignant... "I'm Not French !!!" Et Traçais Mon Chemin...


Que Cette Si Petite Ville Fut Un Choc à Mon Retour à nancy La Mortelle, Qui se croit grande... New York, Oui, C'Est IMMENSE. Tandis que nancy pète plus haut que son cul, Comme une Majorité qui la Font Et la compose... Qu'Il Suffit De Croiser Un Regard, Pour Faire Croire Que L'On est Un de ces connards qui Ne Pense qu'avec son sexe... M'En Fouts, N'Ai Rien à Perdre. Tout à Gagner, Soit Retourner à New York Et y Vivre Durant Quelques Années Pour mon Plu' GRAND BONHEUR... La Vie à Mille à L'Heure, Et Presqu'Aussi Vite Que La Lumière !!! Pour Ensuite Aller Construire Le Chalet des Songes Au Canada... Voilà Ce Qui, En Plus De Titi Le Chaton Et Ma Maman, Ma Famille, Mes Quelques Ami(e)s... me Motive.

Que Si je Souhaite Conquérir Ma Cité D'Adoption, Trump Ou Pas... Il Va Me Falloir Travailler, Et Plus Sérieusement.. Et Encaisser à Mon Tour, Pour Créer Le Grand Chalet Des Songes, Dont je Vais Refaire Les Dessins Des Façades, Et De L'Intérieur... La Demeure Étant devenue Carrée Avec Un Patio En Son Centre, Et Une Piscine Intérieure Longue De 14 Mètres, Pour En Faire Un Bed-And-Breakfast, Un Hôtel, Une Maison D'Hôtes... 


Parce Qu'Ayant Rêvé De Mon Papa Construisant L'Empire States Building, Avec Un Hélicoptère Qui y Déposait La Flèche, Il y a De Cela Deux à Trois Ans... A Mon Tour De Prendre Sa Relève, Et Aller Créer Le Chalet Des Songes. Merci Mon Ami De L'Inconscient, Là Où je Dis à Ma Petite Sœur Anima **** Regarde, C'Est Notre Building !!! ****, Et Mon Papa De Répondre **** Non, C'Est Mon Building. **** !!!... Rien de Bien Grave... Mon Papa a Toujours Réussi Ce Qu'Il Entreprenait, Pour Nous Dire **** Je T'Aime. ****, Sans Toutefois Réussir à Nous Le Dire, Ou Alors je Ne M'En Souviens Pas... Qu'Il N'y a Que Quelques Nuits Où je Rêvai D'Un Pavillon en Bord De Lac, Ou De L'Océan Atlantique, Voire Le Lac Supérieur, Au Nord Des USA... Que Mon Ami De L'Inconscient me Fit Songer à y Construire Le Grand Chalet Des Songes...


Voilà Pour Ce Qui Est de La Lecture De Ce Jour-Ci...
Maintenant, je Me Déconnecte
Et Vous Souhaite Un Bon Week-End...

A Plus Tard, Peut-Être...



1 commentaire

Articles les plus consultés