******* For Lonita, My Princess... ********

J'Aimerais Vous Parler D'Une Femme...


Une Femme Que J'Ai Aimé. Une Femme Belle a En Crever. Une Femme Que J'Ai Dessiné. Et a Qui J'Ai Parlé. C'Etait Il y a Longtemps. C'Etait Il y a Cinq Ans. C'Etait Loin d'Ici. C'Etait Une Autre Vie. Un Autre Jour. Un Autre Soir. Un Soir d'Eté. Sur L'Autre Rive. De L'Océan. Là Où Je Ne Me Suis Jamais Senti Aussi Libre Et Heureux... A Tes Cotés. Et Je Me Souviens. Je Me Souviens De Tout De Toi. De Tes Petits Yeux Tristes. De Ton Petit Nez Si Joli. De Tes Fesses Nues, Si Sexy, Si Belles, De Tes Cheveux, Your Hair, So Beauti', Qui Tombaient Dans Ton Cou, Tourbillonant, De Tes Petits Seins Si Magnifiques... Mais Surtout, Je Me Souviens d'Une Femme Qui Osait, Qui Savait, Une Femme Que J'Aimais... Une Princesse. Une Femme Belle Comme J'En Revais. Depuis Toujours. Et Je Garde Bien Au Chaud Mes Souvenirs. Je Me Souviens De Cet Instant Oü Je Te Cherchais... Et Tu Es Venue Vers Moi. Toi Que J'Aimais... Déja. Te Souviens-Tu ? De Tes Slurps Dans Ton Verre Déja Vide... De Ce Moment Où Nous Sommes Restés Tous Les Deux Assis, Alors Qu'Il Fallait Retourner au Cours ? Te Souviens-Tu De Ce Jour Où Tu Es Arrivée En Retard ? Que Je Te Regardais... Instant Fragile... Instant Fugace... Gravé a Jamais Dans Ma Mémoire... Comme Toi.




 Tu Te Souviens De Cette Plaine a Brooklyn, Où Je Regardais Ton Etoile, Tu Sais, Celle Qui Brille Le Plus Dans Tout L'Univers... Si Belle Que Toutes Les Etoiles Se Sont Éteintes, Pour Ne Laisser Plus Qu'Elle Briller, Quand Je Rentrais De Niagara... Tu Te Souviens De Notre Aigle ? De Notre Baleine ? Du Matin Oü Tu M'As Réveillé... Qu'Elle Est Sortie De L'Eau... Notre Baleine... Nos Oiseaux. Les Tiens, Les Miens. Les Nôtres. Et Notre Petit Cygne Gris ? Que Devient-Il ? Il a Du Grandir Depuis Tout Ce Temps... 


Depuis Tout Ce Temps... Depuis, je Me Suis Retrouvé En "Hôpital Psychiatrique", Une Dizaine de Fois... En Enfer... Là Où on Entasse les Malades Mentaux, Les Handicapés Comme moi... Connards. Un Rêve Éveillé... J'T'En Foutrais, Moi, Des Rêves Éveillés... Et Ma Main, Tu La Vois ? Tu La Veux ? Je Vais Te Sortir de Ton Cauchemar Éveillé, Moi... Mécréant, Va... Dangereux Malade, Va! Je Crois Que Je Préfère Ma Folie Douce a Ton Enfer... T'As Rien Compris. Et Vas-y Que J'Te Bourre De Médocs, Faisant Des Porteurs De Lumières Des Ombres Et Des Zombies Enfermés A Jamais, En Eux-Mêmes Et Derrière Leurs Murs... Aucun Mot De La Journée, Et Jour Après Jour... Aucun Soin, Abandonnés a Eux-Mêmes, Tels Des Légumes Qu'On Plante Et Qu'On Laisse Crever Dans Un Coin... Lobotomisés Par Le Système. Ce Système Ne Veut Pas De Toi. Il Veut Que Tu Rentres Dans Le Rang... Que Tu Te Soumettes a lui, il Ne Veut Pas Que Tu Transmettes, Il Fait De Ton Frère Un Ennemi, De Ton Père Un Souvenir, Qui Reconnaîtra Plus Les Expressions Sur La Gueule De Son Chien Que Les Tiennes... Et C'Est Du Vécu. Hôpitaux... Prisons, Oui!

Enfin... J'y Suis Plus... J'Irai Plus... Et Puis, Ma Soit-Disante Schizophrénie... Ouais, Parce Qu'a New York, Ils Ne M'Ont Pas Diagnostiqué Comme ça... Ils M'Ont Etudié, M'Ont Posé des Questions, M'Ont Dit Que Je Ne Faisais Pas La Différence Entre L'Imaginaire Et La Réalité... Ils Ont Même Fait Venir Un Professeur D'Université... Eux! Nan, Parce qu'Ici, ils M'Ont Tout De Suite Déclaré Schizo... Sans Chercher... Sans Me Poser de Questions. Trop Fort, le type! Y Devrait Peut-Être Aller "Soigner ses Schizos" a New York.. Tu Parles... Y Fait Sa Popotte Sur Son Ordi Et Te Gave De Médocs Dangereux Pour Ma Vie... Ne Pas Faire La Différence Entre L'Imaginaire Et La Réalité... Ça Pourrait Être Cool... Mais, Oui, J'Ai Vu Comment On Soigne ici, en France, Pays Développé... Mon Cul!

Depuis, J'Ai Découvert Que Mon Inconscient Était Une Entité Autonome Et Vivante, Comme Mon Anima Qui Est Une Princesse, Mon Ombre Qui N'Est Autre Que V, Les Archétypes, Mes Amis... Alors, Je Rêve... Alors, Je Découvre Mon Meilleur Ami, Mon Inconscient, Mon Dieu, Mon Grand Artiste... Tiens, Cette Nuit, Je Lui Ai Demandé Un Petit Cauchemar... Bien Mérité... Alors, J'Ai Fait un Cauchemar... Je Montais Des Escaliers Très Hauts, Et Je Serrais Contre Le Mur, Par Peur Du Vide, Et des gens Descendaient, et une bonne-femme Râlait Contre Moi... Schizo... T'En Connais Beaucoup de Schizos Qui Font Autant de Rêves Que Moi ? Jusque Cinq Rêves Par Nuit... Chaque Nuit, Depuis Cinq Ans... Je Crois Que C'Est Avant Tout La Découverte De Mon Inconscient, Mon Grand Ami... Et Puis Ensuite, je Me Suis Retrouvé Avec Des gens, Qui Me Prenaient Mes bieres... Et Je Finissais En Me Baladant Avec Mon Anima... Elle Si Gentille... Schizo... Guignol... Je Vais Tâcher De Me Trouver Un Vrai Psychologue, Qui Connait Bien Jung... "Oh moi, L'Inconscient, ça Me Parle Pas!!!"... Ouais, Ok... Silence Pesant...

Allo, le grand Nancy ? Soyez Maudits. Ici New York. La Belle Vie. Nancy, qui Se La Joue I Love NY. Pauv'Nuls. New York Est Une Ville D'Arts. Elle. Toi, T'Es Juste Une P'tite Ville. Dans Laquelle On S'Emmerde. On Tourne En Rond. Soit On S'En Tire. Soit On y Crève. New York Et Ses New Yorkais. Eux Font Leur Ville. Eux Sont Leur Ville. Toi, Tu Nous Possèdes, Juste! Tu Nous Emmerdes... Regarde Tes nancéiens Comme y Sont Tristes. Tristes Comme Tes Murs. Qui Nous Enferment Et Nous Écrasent. A New York, Y Sont Beaux, Souriants Et Ouverts. New York Nous Emmène Vers Le Ciel. Et C'Est Magique. Allez, Va... Tout ça, C'Est Du Passé...

Et Je Veux Me Tourner Vers L'Avenir... Vers Le Futur... Vers Ma Vie, Vers Ma Princesse, Vers Mon Amour, Vers New York, Ma Cité Adoptive, La Ville Où J'Ai Aimé, Où Je Me Suis Senti Libre Et Heureux Comme Jamais... La Ville Où Les Gens Sont Libres, Vraiment Libres, Et Qui Fait d'Eux Une Vraie Communauté... Une Ville Qui Rassemble Toute La Planète En Elle... Une Ville Immense Comme J'En Ai Toujours Rêvé... Ma Vie Est a New York. Aux États-Unis d'Amérique... "La France, on l'aime... Ou on la Quitte", Disait Notre Populo-président... Très Bien... Pour Moi, c'Est Tout Vu. Le Pays Des Droits De L'Homme Et des Libertés Reculera Sans Moi. En Tout Cas, Je Ne Passerai Pas Ma Vie Ici. Ou C'Est La Mort. Ou Je Me Barre. Ailleurs. Loin. Très Loin.

Alors, J'Apprends. Encore, Toujours, Pour Avancer. J'Ai Mis En Pose La 3D, Pour me Consacrer a La Sculpture Numérique, Et J'Apprends Bien... Pour Nous Préparer Un Noel Merveilleux, Et Digne Des Plus Beaux Rêves Des Enfants... Imaginez, La Cité des Anges, Le God's Alive, Un Immense Galion Qui Surgit Du Ciel, Imaginez Le Monde des Rêves, Là Où J'Irai Chercher Ma Princesse Tant Aimée...
Allez, Sois Heureuse, Princesse De New York, Princesse Des Oiseaux, Des Papillons, De Dame Nature,... ma Princesse.
 
 
💖💖💖💖 Bisous Tout Doux...💖💖💖💖
Et Trop Belle Nuit...
A Toi, Loni,
Mais Aussi à Toutes Et Tous...
 
Le Ménage Attendra a Demain...
Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés