******* RESISTONS !!! Même Les Pigeons Et Les Poules Sont Intelligent(e)s... sauf trumpette et trudeau qui eux, sont des poules... mouillées jusqu'à la moelle !!! *******





justin trud(m)eau s'est félicité de la construction de l'oléoduc, entre les USA Et Le Canada, Par trumpette la Sale lopette... Comme Quoi, Les USA N'Ont Pas L'Apanage De La Connerie INHUMAINE !!! Je Viens D'Entendre Que Même Les Pigeons Et Les Poules Sont Intelligent(e)s... L'être Inhumain Étant Bien Souvent... Très CON... Pas Vrai trump ?!? ou trumeau... Provoquant La Colère Des Organisations Écologistes Et Des Indiens Chez Qui cet oléoduc Doit Passer... Bref, Oublions Ces Cons qui ne font que proposer leurs propagandes à 2 balles, promouvant le lobby des armes, et signant des décrets pour que les Malades Mentaux puissent Être armé(e)s, Ce Qu'OBAMA Avait Restreint, Malgré Un Sénat à Majorité républicain (y Crèvent Jamais Ou Quoi ???... ces cons !!!).

J'Aurai Fait Un Long Cauchemar En "Compagnie De Deux Ex-"z'ami(e)s"... Julien Thibers Dont le drapeau nazi, Trônait Au-Dessus De Son Lit Dans Sa Chambre... Et Nathalie Demangeon... Tous Les Trois Arrêté(e)s Par Une Militaire,  Qui Conduisait Une Automobile Et Nous Livrant à L'Armée... Il y Eut Une Longue Conversation, Puis julien de Me Dire Que j’étais Bien Content Lorsqu'il Venait Me Défendre au Lycée Claude-Gellée... Ce Qui S'Est Peut-Être Produit Une Fois... Mais Les Autres Fois... Ne M'En Souviens Pas... Bref... Puis Mon Bon Ami De L'Inconscient m'Ayant Fait "Rêver", Après M'Être Rendormi, Car Réveillé Trop Tôt...

Que Mon Ami De L'Inconscient me Fit Rêver... Ou Plutôt Cauchemarder D'Un Livre Que je Lisais, Montrant à Chris-Chri’st... De Nerfs... Où Étaient Les Zones De Conflits... Dont La Guyane... Le Centre-Afrique Dont Trois Villages Ont Été Rayés De La Carte... Et Ont Fait Plus De 50 Morts Et Des Centaines De Blessé(e)s... Enfin Voilà Ce Qui Arrive Quand On Va Se Coucher à 3.42 Am !!! Des Cauchemars Et, Faisant Un Tour De Cadran Solaire Plus L'Heure D’Été... Il Se Fait 5.17 Pm... Le Soleil Brille, M'En Vais Nettoyer Le Grand Bureau Et Le P'Tit Bureau... La Grande Table Où J'Apprêterai Vos Futures Toiles... Sitôt La Semaine Prochaine... En Attendant, Dernier Jour Du *** GRAND MÉNAGE ***... Prenez Soins De Vous... à 3, J'y Vais... 0... 1... 2... 4 !!! Ah Mince, Raté...










Ah! les vains regrets de ma terre,
M'ont révélé tous leurs secrets !
Je suis, en tout lieu, solitaire,
Peu m'importe où je dois errer...

Portant mon sac, je rentre encore
Du marché le long des bâtisses,
Vers une maison qui m'ignore
Comme une caserne, un hospice...

Mais peu m'importe de connaître,
Pauvre lionne hérissée,
Tous les milieux d'où je vais être
Infailliblement évincée.

N'étant plus de ma langue éprise,
Et sourde à son appel lacté,
Ne pouvant plus être comprise,
Je vois des mots la vanité.

Ma voix montant du fond des âges,
Tu ne liras pas mes feuillets,
Lecteur de pages et de pages,
Lecteur de tonnes de papier !

L'arbre qui, seul, pousse à l'écart
Ne rejoindra l'allée jamais,
Et rien ne peut plus m'émouvoir
De ce que j'ai le plus aimé.

Sur une feuille vide et lisse
Les lieux, les noms, tous les indices,

Même les dates disparaissent.
Mon âme est née, où donc est-ce ?

Toute maison m'est étrangère,
Pour moi tous les temples sont vides,

Tout m'est égal, me désespère,
Sauf le sorbier d'un sol aride...


Ô larmes des obsèques,
Cris d'amour impuissants !
Dans les pleurs sont les Tchèques,
L'Espagne est dans le sang.

Comme elle est noire et grande,
La foule des malheurs !
Il est temps que je rende
Mon billet au Seigneur.

Dans ce Bedlam des monstres
Ma vie est inutile;
À vivre je renonce
Parmi les loups des villes.

Hurlez, requins des plaines !
Je jette mon fardeau,
Refusant que m'entraîne
Ce grand courant des dos...

Voir... Non, je ne consens,
Écouter... Pas non plus;
À ce monde dément
J'oppose mon refus !

Paris, 15 mars-11 mai 1939


(extraits de «Anthologie de la poésie russe», nrf, Poésie/Gallimard, éd. 1993)

Commentaires

Alerte aux nazillons !!! se répandent Et Font Semblant Ou Ont des grandes gueules, M’Appellent "pédé ! enculé !" et ont un cerveau Aussi Grand Qu'Un Pois-Chiche !!! Comme eux et elles... N'Irai Plu' les voir... Ou Les Enverrai voir Ailleurs...

Articles les plus consultés