***** A Une Inconnue Du Prénom De Chloé... *****

Il y a longtemps que je n'ai pas dessiné, oh, il y a bien quelques dessins par ci, par là... mais je dois faire mon site avant tout... pour le moment, je n'ai qu'une bande annonce que je mettrai bientôt en ligne... j'espère qu'il soit en ligne pour le prochain Noël... "Prendre soin des autres, je sais faire, mais prendre soin de moi, c'est impossible !!!" disait la Princesse Leila Pahlavi... la pauvre est décédée du fait de son exil, elle était la fille du Shah d'Iran, et n'a pas supporté cet exil forcé... alors, j'apprends à prendre soin de moi, à faire ce que j'ai envie... "Fais ce que tu Aimes, Aimes ce que tu Fais", est l'un de mes dictons favoris... et je ne conte pas passer un été de plus à Nancy... où comptes-tu aller ? me demanda-t-elle perspicace, l'oeil intrigué... je ne sais pas... loin d'ici, l'été à Nancy, c'est la mort assurée, et je ne supporterai pas un de plus... j'aimerais retourner à New York, j'avais adoré... à ces mots, elle me coupa d'un ton sec... c'est quand même là-bas que tu es tombé malade, rappelle-toi...oui, je sais, mais ce se serait peut-être déclenché à Nancy aussi, pourquoi pas... c'est la disparition de Joséphine qui est à l'origine de mon traumatisme et c'était à Nancy que j'ai eu mes premiers ressentis... je ne savais pas, répondit-elle... de toute façon, je vais beaucoup mieux... et l'argent... oui, c'est le souci, ces temps-ci sont un peu difficiles, mais je vais faire de grandes toiles et je retournerai à New York avec elles, démarcher d'éventuelles personnes intéressées... je devrais-pouvoir le faire si je m'y mets, en attendant je dois faire le théâtre de la Petite Lucile, je via lui faire un magnifique petit Théatre, et puis je vais faire d'autres jouets, des coffres en bois, des avions tout de bois... à ces mots, elle sourit d'un très joli sourire d'ailleurs... Pourquoi souris-tu?... Oh, rien, je te trouve dans ta bulle tout de même... je souris aussi... Oui, mais j'aimerais bien qu'il y ai plus de monde dans ma bulle... un long silence nous rapprocha, les yeux dans les yeux, nous nous regardions l'un et l'autre... qu'attendions-nous ? qu'espérions-nous ? nous nous étions rencontrés il y a peu de temps, elle était assise dans un coin, lisant son livre "La Traversée des Mondes", je m'étais assis à ses côtés, l'avais saluée d'un "bonjour" qu'elle m'avait rendue... s'en était suivie une longue conversation sur comment se rencontrer de nos jours, alors que nous aurions pu être amis dans un des mondes virtuels, mais la réalité est toute autre... les femmes sont souvent comme pendues à leurs téléphone portables, les gens ne regardent plus autour d'eux, portant tous les malheurs du monde, alors qu'il y a bien plus grave comme situations, j'en ai vu des terribles de vies à l'hôpital, des gens fermés sur eux-mêmes, qui s'accrochent aux autres d'une force sans pareille sans même un mot... des gens qui ont des difficultés à vivre seuls, handicapés, quand d'autres tentent tant bien que mal de se sortir de la drogue, les crises de manques, de l'alcool, de la coke, toutes ces merdes qui t'enferment peu à peu dans un cercle vicieux, les difficultés liées à la Vie, à l'entourage, des familles décomposées, brisées, qu'un soupçon d'espoir rapproche un peu, le temps d'une rencontre auprès d'un psy... j'en ai vu des terribles des gens qui se sont retrouvés là parce qu'ils avaient pété un plomb, et pourtant, j'ai parlé avec eux, ils ont vu la guerre, y ont participé, au Tchad, en Afghanistan, au Yemen... ceux-là méritent tout le respect, mais nous, avec notre petit confort, oh, bien sûr... il manque bien quelque chose à ce monde pour qu'il aille mieux... ah bon... quoi donc, m'avait-elle demandé... je dirais qu'il y manque un peu d'Amour dans ce monde, cette société... les femmes regardent le trottoir, relèvent le nez tous les trente mètres pour voir ce qui approche, tandis que d'autres s'accrochent désespérément à leurs téléphones portables, dans l'espoir d'un mot, les hommes quand à eux, regardent les femmes selon leurs physiques et personne ne se parle... est-ce si compliqué de regarder autour de soi ? alors on s'accroche à nos écrans, se dévoile sur internet, dans l'espoir d'une rencontre autre que les autres, dans l'espoir d'un peu d'Amour, d'amitié, d'échanges, parce que oui, on a tous besoin des autres et moi aussi... à ces mots, elle eut un léger sourire en coin, comme si elle avait quelque chose en quoi elle ne croyait plus... était-ce l'Amour ? elle avait quelque chose de particulier de différent des femmes que l'on voit dans la rue, elle passait son temps à lire dans ce petit bar à l'angle du Pont des Arts... je l'avais trouvée jolie, plongée dans sa lecture, m'était assis à ses côtés puis nous avions discuté ensemble de ces quelque petites choses qui nous tenaient à coeur, et le temps s'était écoulé à la vitesse de la lumière... la reverrai-je, m'étais-je demandé en nous quittant...

Commentaires

Voici Le Lien De Deux Demoiselles Anonymes... A L'Exception De Chloé... Qui Osa Se Dévoiler... Et D'Une Inconnue Qui Osa m'Adresser Leurs Mots... Qu'Elles Soient à Nouveaux Les Bienvenues... Ce Noël Sera Différent... Plus... Artistique, Dirons-Nous... -;) En Attendant Le Week-End Du 16 Septembre, Au Bar, à L'Angle Du Pont Des Arts Avec Votre Livre En Mains, Aux Environs De 17.00 Heures... Il est Temps Pour moi D'Aller Dormir, Et Rêver Comme je L'Aime Tant...

http://graph-x-online.blogspot.fr/2012/06/sans-un-mot.html

Articles les plus consultés