****** Miss You ******



'Me Sens Un Peu Triste Voire... SAD.
Parce Qu'Il N'y a Personne à Côté De moi...
Et Que Toi Ni Personne N'Est Jamais Là...
Si Ce N'Est Mon Grand Frédé, Mon Grand Frère...
Ma P'Tite Virginie, Ma P'Tite Sœur...
Et Ma Maman... Ma P'Tite Annie...
Qui Sont Là Et Me Soutiennent...
Mais Sinon... RIEN... PERSONNE N'Est Plu'...
Jamais Là. Ne Leurs Parlant
Que Par Machines Interposées Via Satellites...
Que Seuls Deux Amis Continuent à Me Parler...
Soit Par téléphone, soit via facebook...
Mais Sinon...

Aucun Appel, Aucun SMS, Aucun E-mail.
Et Tu Commences Par Tellement Me Manquer...
Que Je Franchirais Bien Le Pas...
D'Aller Voir Une de Ces Demoiselles,
Venues De Loin, Et Qui, Pour Quelques billets...
Passeraient La Nuit à Mes Côtés...

Histoire De Ne Pas Mourir Con.

Et Vierge.

Qu'Elle Repartirait
Avec Sa Peinture,
Et Son Dessin...

Et De L'Amour...
En Grand.

Parce Que Contrairement à D'Autres,
Qui Au Moments De Leurs Adolescence,
Ont Franchi Le Pas, Moi, J'Avais Ce Tort
D'Être Trop Timide...
Qu'Elle Fut Une Condamnation.
A Perpé(tu)itié...

Et Je Me Sens Particulièrement
Las, Fatigué Et Triste...
Pour Ne JAMAIS Recevoir D'Amour,
Leur "Amour à Deux Balles,
Que Parfois, J'Men Tirerais Bien
Une Et Une Seule...

Dans Le Crâne.

Comme ils tirent leurs gonzesses,
Comme ils s'en vantent...

Ou Te Tirent, Toi...
Là Où Je Ne Cherche...
Qu'Un Peu D'Amour
Et D'Affection. De' Bons Et Beaux Sentiments,
auxquels Tous ces Connards Ont droits...
Que Même Arrivés Leurs 70 Ans,
ils N'Ont Pas Assez De Doigts, Ni D'Orteils...
Pour Compter Toutes Celles Qu'ils Ont...

Baisées.

Puis les ont Quittées.
Comme Des Malpropres.

MOI ???

Je Serais Tendre, Affectueux, Plein D'Attentions,
Pour Celle Et L'Unique Que J'Aimerais Alors...
Même Si Elle Était...

Une Femme...
De Charmes.
Errant Dans leurs rues,
Si Malpropres,
Que Nous Prendrions Ensemble,
Un Bon Bain Bien Chaud,
Pour Te Réchauffer,
Et La Laver
De tous ces Connards
Qui N'Auront Faits Que...
Tré'passer...

Je Me Sens Parfois Au Bout Du Bout,
Au Bout Du Rouleau,
Cogitant Trop, Essayant Toujours...
Au Cas Où... Mais Rares Sont Celles Et Ceux...
Qui Me Rendent Tout L'Amour Que J'Ai...

Pour Elles Et Eux.
Aujourd'hui Encore...
au supermarché, dans leur "galerie",
Par Ma Fenêtre...

L'Amour Se Meurt.
Et Moi Avec.

Sur Ce, Méditez Un Peu Sur Mes Mots,
Méditez Sur Mes Morts,
Celles Et Ceux Que Parfois...
Et De Plus En Plus...

J'Aimerais Bien Rejoindre.
Tant leur "Pseudo-monde"
Est Si Cruel Et Si Injuste...

Que Je Suis Sûr...
Que Nous Aurons Une Explication,
Mon Inconscient,
Lui Mon Bon Dieu Tout Puissant,
Que j'en Eu Encore La Preuve,
La Nuit Dernière,
Mon Anima,
Elle Ma Déesse Et Ma Reine,
Mon Ombre,
Lui Mon Chevalier Tout Puissant...
Et Tous Les Archétypes...

Non.

Plu' Personne Ne M'Appelle.
Ne M'Envoit de leurs sms.
Faut Croire Que...
J'Suis Devenu...
Un Pestiféré.
Un Chacal.

Comme ils Osèrent
Me Le Dire.

En Attendant...
Qui Est-Ce Qui
Prépare Noël ???

C'Est Moi.
Alors J'Espère...
Qu'Avec Un Peu De Bonne Volonté...
Vous Avouant Ma Virginité
Pour Celle Pour Qui...
Je Me Suis Protégé Et Gardé...

L'Une Ou L'Autre Se Décidera à Me Parler,
Plutôt Que Me Laisser...
Crever...

Comme Un Chien.

Sur Ce,
Que La Nuit Vous Porte Conseils,
Plutôt Qu'Ignorances Et Mépris,
Comme Constaté
Ce Jour-Ci...

Parce Que Dieu Veille Sur moi...
De Même Mon Papa,
De Même Mes Grands-Parents...

Et Que celui qui m'Injurie...

Le Paye...
Chèrement...
Et à Ses Dépends.


JCH.








Commentaires

Articles les plus consultés