*** Journal D'Un Pas Grand Chose. ***



Je Ne Suis Rien Qu'Un Être Humain. Qu'Une Âme Pale. Un Pas Grand Chose. Un Enfant. Je Me Réveille. Après Un Long Rêve. Je Ne Suis Qu'Une Rustre Vis-à-Vie De Ma Famille De L'Inconscient, Surtout De Mon Anima, Elle Ma Reine... Mais Surtout De Mon Inconscient, Qui Me Garda Dans Ses Bras, Droit Debout Et Pourtant Allongé... En Mon Ombre Et Son Obscure Nuit... Il Fallait Nous Enfuir Du Château Où Se Trouvait La Princesse Anima... Qu'Ensuite J'Eus Dans L'Idée De Recréer Un Colisée... De Legos... En Un Demi-Sommeil... Elles Sont Belles Vos Histoires, Mon Bon Dieu Tout Puissant... Je Les Adore... Comprendras-Tu Un Jour, Ma Maman, Que Ces Histoires Sont Plus Importantes Que Cette Triste Réalité... Et Que C'Est Pour Cette Raison Que Je Prolonge Mon Sommeil... Jusque Tard Les Matins, Mon Inconscient Ne Travaillant Plu's Ou Peu La Nuit... Réveillé à 11.58 Pm, Après M'Être Couché à 7.50 Pm, Soit Avant Le Journal Des Horreurs... Je Me Suis Endormi Aussitôt... Que Chaque Matin, Je Me Demande Si Tu Es Là, à Mes Côtés, Ou Pas Trop Loin... Mais Non... Je Ne Suis Qu'à Vandoeuvre, Au-Dessus Des hlm's, Il est Vrai Et Non Pas dans l'un d'eux...Tant il y en a... Que Je Ne Voudrais Pour Rien Au Monde y Vivre, Et Préfèrerais Amplement La Rue à un hlm... Mais à 23H.58, Je Ne Fis Aucun Songe... Ou Ne M'En Souvins Plus... Je Me Serai Aussi Réveillé à 5.45 Am, Puis Entendis Les Cloches De La Petite Église Sonner Les 6.00 Am, Puis Me Rendormis Pour Rêver D'Un Endroit Chaud... Me Levai Pour Aller Boire Un Verre... Puis Me Rallongeai Du Côté Frais Du Lit, Là Où Est Ta Place... Mais Il N'y Avait Personne... D'Autre Que moi...Comme D'Habitude... Mais Je Ne Suis Plus Amère... J'Ai En Vies... Finir Mon Ménage, Le Nettoyage De Mes Meubles, les plizzer, Les Faire Briller Et Les Briquer... Puis Redessiner Comme me L'a Demandé Tessa, Ma Petite Nièce Adorée Qui a Des 20/20 Là Où Cela Ne M'Est Arrivé Que Rarement,... Beaucoup Trop Rarement.. Alors Je Me Suis Construit Tout Seul... Grâce à Mon Ami Nico' Le Grand... Sinon, Il y a Longtemps Que Je... N'Existerais Plus... Aurait Franchi La Ligne Rouge... Celle Qui Mène de L'Autre Côté, Vers L'Au-Delà... Lui M'Aura Sauvé La Vie Plus D'Une Fois... Chaque Semaine, En Fait, Chaque Vendredi Et Samedi Soirs, Devant Un Mario Kart, Ou Un Bon Vieux Worms... Jouant des Nuits Entières... Sirotant Les 1664 De Son Papa... Cà Me Fait Toujours Autant Mal de Voir Un Couple S'Embrasser, Et Ce, Depuis... Toujours... Quittant Parfois des Salles Obscures Parce Que Le Film Me Touche... Là Où Le Bas Blesse... Un Accident, Une Accolade, Un Baiser... Un Couple... Il Était Beau Votre Songe Mon Dieu Tout Puissant... Merci De Façon Infinie... N'En Cherchant Qu'Une... Que Trop Souvent, Elle Passe à Mes Côtés... Au Mauvais Moment. Où Lâchant Des Mots Qui Ne Me Font Pas Penser à La Séduire... De Jolies Demoiselles, Plutôt Minces Et Trop Jolies... Pour Un Pas Grand Chose Comme je Le Suis... moi, Quand je Sors, il Ne M'Arrivait Que Des Misérables Misères... Quand Est-Ce Que Tu Viendras ??? Je Ne Le Sais Toujours Pas... Sûrement Pas Aujourd'hui Encore... Peut-Être Devrais-Je Faire Comme Cet Homme-Là Qui Attend, Qu'Un Jour, Je Fus L'Un Des Rares à Lui Poser LA Question... "Qu'Attendez-Vous ???", Il Vaque, Il Vaguement Vague, Seul à Un Coin De Rue, S'Arrêtant De Temps à Autres Devant Une Vitrine... Il Semblait Attendre Quelqu'Un... Mais Ne Me Répondit Pas Et M'Envoya Voir Ailleurs... C'Est Vrai... C'Etait Indiscret... Un Homme Que Tout nancy Connaît de Visage Et Dévisage... Je Devrais Peut-Être Retourner au distributeur de billets du crédit Soit-Disant agricole... Peut-Être y Reverrais-Je La Si Jolie Demoiselle Devant Laquelle, Me Retournant Je M'Exclamai, Ne L'Ayant Pas Vue... Que Je Ne La Vis Qu'Après M'Être Retourné, Dans Sa Si Jolie Robe... Et Puis La Demoiselle Aux Cheveux Couleurs De Feu, Dans La Rue Jeanne D'Arc, Nous Devions Être En 2005... je Fonctionne Mal Le Jour... Le Soir... Toujours à Retardements, Et La Si Jolie Princesse Qui Traversa La Rue Devant moi, Rentrant D'Une Bonne Soirée Avec David Bulle, Grand Artiste, Que Je Songeai... Peut-Être Ce Soir La Croiserai-Je ??? En Les Quittant Tous Les Deux... Et N'y Manquai Pas... Mais Baissai Le Regard Tant Elle Était Jolie... Toujours Aussi Timide Votre Tonton Titi, Et C'Est De Mal En Pis... Voire Pire... J'Ose Ici... Mais Cela Ne Me Mène Nulle Part... Ici, Il N'y a Guère Que Mes Quelques Rares Ami(e)s à Qui Je Ne Fasse Pas Peur... Et Pourtant, J'En Ai Vu Un Qui Était Particulièrement Handicapé, Mais Était Accompagné... Pas moi... Pourtant Ce N'Est Pas Ce Qui Manque à Nancy Les Jolies Demoiselles... Mais Elles Ne Me Voient Pas... C'Est Vrai, Je Ne Fais Pas 1 Mètre 95... Et Puis, Il y a Plus Beau Que moi... Mais Je Serais Aimant Avec Une Femme Qui M'Aimerait... Mais Bon... Ce N'Est Pas Pour Aujourd'hui Encore... Comme Chaque Jour Qui Se Suivent... Allez, Malheureusement... Il y a Pire... Loin D'ici... Sur Terre... La Terre Des Êtres (in)Humains...




Commentaires

Articles les plus consultés