*** Vivement L'Eté... Belle Journée... ***



11.42 Am, Je Me Re-Réveille Une Dernière Fois, Après Avoir Emprunté L'Automobile D'Un  Chirurgien... Puis Fait Un Tour à Épinal... Y'a Pas à Dire, L'Inconscient Se Permet Parfois Des Choses Que Jamais Je N'Oserais... Aujourd'hui, Selon Le Calendrier... C'Est L’Été... Enfin, Il Paraît, Parce Que Je Ne Sais Pas Chez Vous, Mais Chez Nous... Il Pleut... Et Ce N'Est Pas Motivant Ce Temps Grigris... Nous Voici Donc Mardi 21 Juin 2016... Dans Moins De Cinq Mois, Ce Sera Le Début Des Festivités... De Noël... Et Pour Le Moment, J'En Suis Au Degré 0 De Mes Créations... Alors, Je Ne Vais Pas Rester Trop Longuement Avec Vous... Puisqu'Outre Des Chiffres, je Ne Reçois Guère Que Des Chiffres De Votre Part... Je Ne Suis Ni Votre Bon P'tit Toutou Ni masochiste... Mais Redessinerai D'Abord Ce Dessin De La Belle Endormie... Format 24x32 Centimètres... Commençant Ce Jour, Tant Cette Image Me Plaît... à Refaire Car Elle Prit La Suie Lors De Mon Incendie En 2011... Mais Tout D'Abord, Finir De Terminer Mon Ménage, Pour Aller Me Coucher Moins Tard Qu'Hier, Même Si J'Ai Cette Fâcheuse Habitude De Ne Me Réveiller Qu'à 23 H.00... Je Ne Sortirai Pas Ce Jour-Ci... Ne Verrai Sûrement Personne Et Ne Sortirai Surtout Pas à La fête du Bruit Ce Soir, Histoire De Ne Pas Être Agressé... Ni Entendre Des enceintes Posées aux fenêtres de celles Et ceux qui ne font Que Du Bruit... Vivement Demain... Tout D'Abord Parce Qu'Il Devrait Faire Meilleur Temps, Mais Surtout Pour Aller Faire Mes Analyses Et Sanguines Et Urinaires Et Prélèvements Sur Ma Langue Qui a Peut-Être Une Mycose... Ou Un Assèchement, Dû Aux médocs... Et Qui Me Fait Avoir Une Toux Les Matins... Surtout En Position Allongée... Vous Voyez, Je N'Ai Rien à Cacher... Outre Quelques Secrets Entre Mon Anima Et moi... Et Ne Comprends Toujours Pas, Malgré Votre Intérêt Pour Nos Écrits Et Rêves Grandioses, Vous Vous Refusez Toujours à Ne Plu' Me Parler Ni M'Ecrire... Cela Vaut Pour Chacune Et Chacun D'Entre Vous... Il y Aura Bien Un Jour, D'Ici à Noël, Où Vous DEVREZ M'Adresser La Parole... Mais Il Sera Peut-Être... Trop Tard.


Commentaires

Articles les plus consultés