***** The Letter *****



À ma Princesse...
Je suis un rêveur...

Un rêveur dans un monde qui ne leur laisse pas autant de place
que j'en ai dans mon coeur...
depuis longtemps déjà, je cherche celle que j'aimerais aimer,
celle que j'aimerais faire sourire, faire rêver de mes mots,
de mes sourires, de mes caresses, et à vrai dire...
je te cherche depuis toujours...

Je viens d'aller au parc, de l'autre coté du boulevard,
cherchant ce que j'allais pouvoir t'écrire,
comment t'écrire, te raconter, t'imaginer...
pour te faire rêver...

Sur le lac, le soleil brille et se reflète à la surface de l'eau,
les oiseaux y flottent paisiblement,
nageant les uns à coté des autres,
les gens rient ensemble,
et je respire... profondément...

je pense à toi que j'ai un jour croisée,
toi que j'ai un jour dessinée...
depuis deux jours, je cherche à t'écrire
la plus belle lettre que j'aurais jamais écrite,
la plus belle histoire que j'aurais jamais imaginé...
puisque tu es ma plus belle histoire...
et depuis toujours à vrai dire...

depuis toujours, je pense à toi,
que j'ai un jour croisée, guidé par mes pas,
par les rencontres, par la vie...
et par mon coeur, tout simplement...
toutes ces petites choses
qui m'ont toujours guidé...

je t'ai toujours cherchée, mais comme je ne te trouvais pas,
j'ai apprécié tant bien que mal et au fil des années,
toutes ces petites choses qui m'ont toujours entouré,
les rencontres, la diversité, la différence,
la richesse qui est en les hommes et en chacun,
leur beauté, celle d'un sourire, d'un échange, d'un instant...
et pourtant...

je viens d'aller au parc,
j'y ai vu le soleil, les oiseaux, les arbres et les fleurs,
la lumière, les formes et les couleurs...
et les gens...

glisser un sourire, saluer simplement, vivre ma vie...
en te cherchant...
comment mettre des mots sur ce que je ressens...
j'aimerais plus que tout, et tu le sais...

j'ai souvent le sentiment de ne pas être seul,
mais oui, tu m'accompagnes...
tu es déjà dans mes pensées et dans mon coeur...
mais pas seulement...

C'est l'histoire d'un jeune homme, l'histoire d'une jeune femme,
l'histoire de deux rêveurs qui, depuis toujours,
ont toujours rêvé l'un de l'autre,
dans un monde qui ne leur laisse plus tant de place,
et que la vie, les hommes, la société, n'ont pas épargné...

C'est l'histoire d'un homme, l'histoire d'une femme qui,
ensemble, se sont cherchés, et pour s'aimer...
envers et malgré tout...

comment t'écrire, comment te dire,
ce que je ressens, ce qui se passe,
depuis que je t'ai rencontrée,
depuis que je t'ai croisée, depuis que je t'ai écrit...
comment mettre des mots, sur toutes ces choses,
ces sentiments, que seul mon coeur peut expliquer...
ces choses irréelles, et pourtant bien vraies...

Comme depuis toujours, depuis enfant,
je regarde autour de moi, regarde la vie tout simplement,
m'accrochant à toutes ces petites choses,
que je trouve belles tout simplement...
les appréciant du mieux que je peux...
en t'attendant...

depuis toujours, je pense à toi...
toi que j'ai un jour croisée, je le sais...
pour toi, j'ai toujours rêvé,
que je franchirais monts et vallées,
parcourrais terres et mers pour te trouver,
toi dont j'ai toujours rêvé...

Comme je l'ai fait, et comme je le ferai,
jusqu'à nouveau te rencontrer,
jusqu'à ce que l'on soit ensemble...
toi que j'ai toujours aimé,
je le sais, j'en suis persuadé...
et sans jamais te rencontrer...

C'est l'histoire de deux enfants,
qui par une nuit d'orage, la pluie battante,
songent l'un à l'autre, au même moment...
deux enfants qui rêvent qu'un jour
ils se croiseront, et s'aimeront,
et pour toujours...

la petite princesse, le coeur brisé,
et dans son lit, recroquevillée,
pense à son prince...
quand au même instant,
à des milliers de kilomètres d'elle,
et sur un autre continent,
son petit prince pense à elle,
rêve qu'il ira sauver sa petite princesse

Et pour elle, il fera tout, affrontera tous les dangers,
surmontera toutes les épreuves qui lui sont imposées,
il le sait, il en est déjà persuadé,
que pour elle, il fera toujours de son mieux,
parce qu'elle est la plus belle,
qu'elle est exceptionnelle...
puisque déjà il l'aime, d'un amour vrai,
un amour que rien ni personne,
ne pourra les empêcher de s'aimer l'un et l'autre...

Et dans le ciel, un dernier éclair tombe alors à terre,
le vent se calme, et la pluie cesse...
la petite fée, le coeur réchauffé, est consolée,
puis s'endort alors paisiblement...
le petit prince, le coeur léger,
s'endort à son tour,

et tous deux se rejoignent alors au pays des songes,
dans un autre monde, un autre univers...
un monde d'amour et d'attention,
de délicatesse, de gentillesse,
et de beauté...

Depuis deux jours,
j'ai cherché sans cesse a t'écrire
ma plus belle lettre...
d'amour...

j'ai cherché à expliquer, à comprendre,
à mettre des mots sur ce que j'ai ressenti
depuis que je t'ai aperçue, depuis que je t'ai vue...
cherché à imaginer, comment t'écrire, comment te faire rêver,
comment te consoler, comment de mes mots t'apaiser,
comment te dire, comment te susurrer...
comment t'emmener...
à mes côtés...

C'est l'histoire d'une femme, l'histoire d'un homme,
de deux rêveurs, deux écorchés,
et qui un jour, se sont croisés...
mais que la vie, la mort, a séparé...
et pourtant...

En dépit des opinions, de toutes les raisons,
et n'écoutant que mon coeur, mes sentiments,
je t'ai cherchée pour te retrouver...
je suis un homme qui a toujours rêvé
d'une femme élégante, belle au naturel,
charmante et féminine, fragile et forte,
libre et passionnée, sensible et sensuelle,
troublante et raffinée, comme je t'ai vue,
t'ai devinée, quand tu étais à mes cotés...
mais que bien des mots,
ne pourraient expliquer...

Tous ces mots qui n'ont plus autant de valeur,
que tu en as à mes yeux...
toutes ces petites choses que j'ai aimé, et m'ont accompagné,
et qui ne sont pourtant pas aussi belles,
que toutes celles que que j'ai pu voir en toi...

Quand jusqu'à toi, je n'ai fait que penser,
toi vers qui mes pas et mon coeur m'ont mené...
alors que je t'avais perdue, et ne me fiant
qu'à lui, qu'à moi, qu'à toi,
je t'ai alors retrouvée...

Au milieu de tant d'autres,
je n'ai vu que toi,
n'ai pensé qu'à toi,
n'ai espéré que toi...

si tu savais combien j'aimerais, rien qu'un instant,
rien qu'une seule fois, te recroiser,
te regarder, te sentir prêt de moi,
et t'apprécier rien qu'un moment,
une nouvelle fois...

si tu savais combien j'aimerais de mes mots,
de mes sourires, de mes caresses, de nos baisers,
panser tes plaies, les refermer à tout jamais,
et vivre nos vies d'un même pas...

si tu savais combien j'aimerais
rien qu'un instant, rien qu'une seule fois,
te prendre dans mes bras,
et te serrer fort contre moi...


pour Toi, ma Princesse


Jean-Christophe

Commentaires

Articles les plus consultés