*** Pardon Maman... Je T'Aime, Ma Première Dame De Ma Vie. ***




C'Est Vrai Que Pour Tout Ce Que Tu Continues à Perpétuer Du Travail De Papa, Pour Nous Toutes Et Tous, Les Chauffeurs Routiers y Compris, Je Me Suis Mal Exprimé... Mais En Mon Souvenir, C'Etait Plus Des "profs" qui venaient réciter leurs leçons répétées Et rabâchées Qu'Autre Chose... Et Notamment Faire Preuve De Pédagogie... J'En Aurai Retenu Quatre, Sur Les Dizaines Croisé(e)s... Je Me Réveille Aux Côtés De Monthy Chat... Seul, à Nouveau... Et Comme Depuis Toujours... Là Où Ils Ont Au Moins Toutes Et Tous Connu Le Grand Amour Avec Un *** A *** Majuscule... Et Bien, Moi... à Part Le Tien D'Amour, Je Le Cherche Toujours...  Mais N'Ai En Retour Qu'Humiliations, Mots Déplacés, Ou "Foutez-moi La Paix !!!", C'Est Tellement Facile Pour elles de s'asseoir à une terrasse, de mater les culs des grandes Caricatures Et De Se Laisser Offrir Un Verre, Puis Deux... Et De Finir Dans Un Lit D'Un Étranger... à baiser Et S'y Faire.. Moi ?! Tu Restes La Première Dame De Ma Vie, Comme L'Ecrivait Si Bien Un Écrivain Dont Je Ne Me Souviens Plus Du Nom... "à La Première Dame De Ma Vie" Titrait-Il... Mais Moi, Crois-Tu Qu'Il N'y Ait Pas Une Raison au Fait Que Je Ne Me Réveille Qu'à Midi ?! Me Réveiller Toujours Seul Sans Conter Qu'à des Machines Mes Rêves Immenses Et Beaux, Sans Compter les rg's, hadopipi, la nsa, les gouvernements qui font ce qu'ils veulent de Nos Données... De Mes Mots... De Mes Rêves, Çà, Ils Ne Les Auront Jamais, Ils Resteront à Tout Jamais Gravés En Mes Pensées Comme Tout à L'Heure Où Une Très Grande Artiste Tournait En Rond En Haut De Balustrades.. à Toute Vitesse... Que Je Ne Réussis Jamais à Me Dire "Mais !!! Je Rêve Et Contrôle Alors Mes Rêves... Ils Sont Si Beaux Et Si Puissants !!!"... Leur Réalité Est Si Sombre Et Si Fade, Si Froide, Qu'Il y Aura Bien Un Jour Pas Comme Les Autres Comme C'Est Arrivé Une Fois... Toutes et tous suce-pendues à leurs téléphones Quitte à y jouer à des jeux qui rendent Débiles... J'Aurai Également Fait Un Cauchemar, à Nancy La Mal-Traîtresse... Et Ai Ressenti Comme Une Balle Sur Ma Colonne Vertébrale... Puis Cette Grande Artiste Disait à Celui à Qui Elle Présentait Son Spectacle Plus Qu'Impressionnant Qu'Elle Cherchait Un Producteur... Message Subliminal ?! Je Dis *** Oui, Moi Aussi ***, Quelqu'Un En Qui J'Aurai Une Confiance Et Une Amitié Absolue... Pas l'un des exploiteurs de Saint-Germain Des Prés... , leurs gros Culs Bien assis en leurs gros fauteuils Et Qui vendent des Œuvres qui Me Parlent de Toute Cette Bande de Connards Qui ne comprennent Pas Ces Œuvres D'Art...


Allez, Il Est Temps Pour Moi D'Aller Me Préparer... Faire Ma Toilette, M'Habiller... Puis Aller Chez Le Barbier, Lui Mon Ami Du Village... Et Ensuite Aller Me Faire Opérer... De Mon Kyste...

Tu Ne Crois Pas Que Plutôt Que Des "lapins cré...ns", Les Enfants Mériteraient Plutôt De Voir des Lapins Zens ?!? Plutôt Que des marchands-diseurs d'Insultes... Qu'Ils Reprennent En Chœurs, Et En Arrivent à En Dire à Leur Mammy... Les Enfants Sont Tout à Faits Conscients Des Mots Qu'Ils Emploient... Et Trouvent cela drôle d'injurier leur Mammy... Comme Isac L'a Fait Sous Nos Yeux... Un Certain Soir... Papa Aura Été Violent Avec Moi, Seulement En Rêve, Peut-Être Était-Ce Son Archétype... Qui Était Violent Avec Moi... Je Ne Sais Pas... Je Ne L'Accuse Pas... Mais C'Est Arrivé Plus d'Une Fois Où Je Me Réveille En L’engueulant... Plus Maintenant... Maintenant, Il Est Sage Et Posé, Et a Reçu Les Ailes De L'Archange Georges... Allez, Je Vais Me Préparer... Dans 1H.30, Je Serai Chez Mon Ami Le Barbier, Puis Irai Me Faire Ôter Mon Kyste... Bisous Maman, MaDouce Dame -;).



Commentaires

Articles les plus consultés