(C'Est Bien) Parce Que C'Est Toi... Merci Loni -;)



Je Retournerai En Ma Cité D'Adoption Qu'Est New York City, Y Vivre Une Dizaine D'Années, Comme Je L'Espère... Cette Nuit Commença Par Un Rêve Où Mon Inconscient Me Joua L'Un De Ses Tours De Magie... En Compagnie De Ma Princesse Préférée Qui Vint Me Parler... La Bien Nommée Lino, Lonnie, Loni... Ma Princesse M'Adressa La Parole, Mais N'En N'Ai Malheureusement Plus Souvenir... Dommage !!! Elle Était Toujours Aussi Belle... Et Puis, J'Ai Fait Un Cauchemar Où Un Ancien Ami Tirait Ma Voiture, Enfin, Plus Précisément Celle De Mon Papa... Que Je Finis Par Rouler Sur Ses Jantes Vertes... Aussi Me Suis-Je Forcé à Me Lever à 1.00 Pm...

Je Vais Aller Chercher Mon Papier, Puis Irai Chercher Mon Affiche "Place Aux Rêves", Que Je Me Suis Faite Imprimer Au Format A1... En Très Grand, Donc... Pour Motiver Les Troupes; Puis Ferai... Devinez Quoi ?!? Vous Avez Bien Deviné... Mon Ménage... De Fond En Combles... A Commencer Par La Vaisselle, Puis Aspirototorerai à Nouveau, Pour Ensuite Tout Récurer...  Mes Deux Entrées Et Les Escaliers... Mon Appartement Puis Nettoierai Mon Anima... Euh !!! Mes Meubles, Bureaux, Table, Mes Trois Cheminées...Paraît-Il Que Lino me Connait... Alors Merci Ma Lino... Sache Que Tu Es Toujours Présente Dans Mon Cœur... Parce Que Je N'Ai Jamais Aimé Qui Que Ce Soit Comme Je T'Ai Aimée... Sur... Naturellement... Aussi Merci Infiniment Mon Bel Ami De L'Inconscient, Merci Infiniment Ma Douve Et Belle Louve Anima... Et Merci Mon Chevalier De L'Ombre... Eh Oui... Également... Mais Surtout Merci Mes Déesse Et Mes Dieux... Et Merci Ma Petite Tiny Déesse Loni, D'Être Revenue... Même Si C'Etait Un Rêve... Ça L'a Été De M'Asseoir à Tes Côtés... Que Tout New York N'Existait Plus. Et Que Nous En Oubliions De Retourner Aux Cours de Dan Thompson... Pas Vrai ?!? Etant En Retard Là Où Chaque Artiste De L'Arts Students League T'Attendait... Nue, Allongée De Tout Ton Long... Cela Ne Me Fait Plus Souffrir De T'Imaginer Ainsi... Mais Me Fait Plaisir... En Espérant Que Ma Princesse De New York Se Porte Bien, Faisant Pousser L'Herbe Sous Ses Pieds Nus, Sur Les Trottoirs De Manhattan... Entourée De Papillons, de Primevères, De Jonquilles, D'Oiseaux Chantant à Qui Veut Bien Les Entendre... Qu'Ils Se Passent Le Message Jusqu'Ici...


*** Je T'Aime, Princesse Lino. ***

Les Entends-Tu ???
Les Vois-Tu, Haut Perchés Sur Les feux rouges...
Celui-Ci Est L'Un De Tes Petits Oiseaux...

Alors Chantez Au Cœur De Lino,
Dites-Lui Qu'Il y En a Un Qui L'Aime,
Perché Sur Un Autre Continent...

Et Qu'Il Ne L'Oubliera...

JAMAIS.


Commentaires

Articles les plus consultés