Under The Bridge... Et à Coccinelle...

Tout a Commencé Par Une Histoire d'huissiers de justice, Venus Chez Mes Parents, Faisant Leur Sale Boulot De Vols des Biens de Celles Et Ceux Qui N'Ont Plus La Possibilité de payer les lobbys... Bref! Ils Sont Venus Chez Mes Parents, Ont Pris Le Plancher, La Tapisserie, Les Meubles... Puis Je Me Suis Retrouvé En Mon Appartement... ils Avaient Volé Mes Écrans, Télévision Et Ordinateurs, Puis Je Me Retrouvai En La Chambre De Ma Maman , Ayant Fait Poser du lino Sur Le Sol, Et Une Tapisserie Fleurie Aux Tons 80'ies... ils Nous Avaient Tout Pris.

Puis En Compagnie de Mon Grand Frère, Nous Sommes Descendus En Bas de La Rue de Ma Maman... C'Était L'Hiver Et Ça Glissait En Coccinelle... Et En Bas Et Au Milieu de La Route, Les Enfants Jouaient..  Je Dis Une Marche Arrière Et Failli Renverser Une Enfant, que j'Enguirlandai Alors... Il Se Faisait Tôt Le Matin... Six Heures... Et je Me Rendormis, Toujours Sous l'effet de Mes médicaments... Pour à Nouveau Rêver D'Un Rêve Un Petit Peu Cauchemardesque... Je Me Retrouvai En Haut de La Rue de Ma Maman, Proche du Canal de L'Est, Où Ils Construisaient Un Pont, Nous Dit un Homme, à Mon Grand Frère Et moi... Je Me Souviens Bien, Il y Avait Toute Une Foule de Jeunes Gens, Aux Abords de L'Eau... Je Descendis Et Allai En Contrebas, Le Long Du Chemin... Sur L'Autre Rive, Point de Lumière... Mais Une Énorme Pelleteuse Qui Faisait Franchir Les Pierres Par-Dessus Le Canal... 

L'Un Des Jeunes Gens S'Accrocha Aux Pierres Transportées Par-DL'Est L'Eau, Et Franchit Le Canal De L'Est... J'Allai Près de L'Eau, Puis L'Immense Machine Franchit Le Canal, à L'Aide de Ses Énormes Chenilles... Puis Arriva Vers moi... Et Failli M'Écraser... Je Me Réveillai Alors... Il Était Neuf Heures... Et J'Etais En Retard... Et N'Ai Pu Vous Écrire Plus Tôt... So, Sorry...

Tout Ceci M'Évoque... Ma Vie. Le Fait de Franchir Le Plan D'Eau, Et La Lumière Sur L'Autre Rive... Les Accidents... De Clémentine... De Mon Papa... La Pelleteuse Qui Le Fît S'En Aller Vers L'Au-Delà... Remonter La Rue, Retourner Vers Chez Ma Maman... Bon Sang De Bon Sang... Quand Prendrez-Vous Conscience de Vos Inconscients, Vos Dieux Tout Puissants... Le Mien Est Bon Et Sage... Prévenant... Des Risques Que J'Encoure... Il Sait Tout... Aussi Aimerais-Je Redevenir Comme à L'Âge de Mes Un An... Quarante Ans Plus Tôt... Allez... Je Vais Aller Peindre Et Vous Écrirai En Rentrant Chez Moi... 

Passez Une Belle Journée... Bisous...

Commentaires

Articles les plus consultés