God Bless You...



1.00Pm... Je Me Réveille Après M'Être à Nouveau Rendormi. Et Après Un Beau Rêve Grandiose, Comme Seul Mon Ami De L'Inconscient Sait Les Créer. Si Je Viens Vous Les Conter, C'ESt Pour Me Souvenir De Cette Si Belle Histoire, Que Mon Ami Me Conte, Mais Également Pour Vous Apporter Un Peu De Nous, Parce Que Je Vis Nos Rêves Comme La Réalité Si Triste Vis-à-Vie De Ces Rêves Grandioses.

En CE Grand Rêve, J'Entrai En Le Musée Du World Trade Center Et Peignais Une Fresque Au Sol, Une Salle Blanche, Des Étages Blancs... Je Pensais à Ma Fresque Du Bar, Les Docks. Je Voulais y Peindre Un Homme Au Haut Chapeau, Du XIXème Siècle, Mais N'y Arrivais Pas... Du Coup, Je Peignis Ma Fresque De Noir... Et Décidai De Peindre... Lonnie, Sous Un Drap à La "Klimt", Allongée Comme Dans "Le Baiser"... Je Faisais Des Allées Et Venues Entre Ma Fresque Et L'Entrée... Il y Avait à L’Étage Un Escalier Et Un Trou En Lequel Je Failli Plus D'Une Fois, Tomber... Et Me Dis Alors Qu'Ils Devraient Mettre Une Rambarde Pour Que Les Gens N'y Tombent Pas... Puis De Me Réveiller. Heureux De Ce Grand Rêve...



Je Me Réveille En Votre Monde... Un Monde Qui Ne Laisse Plus De Place... à L'Amour Avec Un Grand A. J'Ai Aimé Loni... Aussi, En Mes Premières Promesses... Ai-Je Fait Celle D’Ecrire "Lino" Sur Toute La Terre... Pour Que Nous Ne Nous Séparions Plus.... Jamais. Que Je Lui Dise Les Mots Doux Que Je N'Ai Pu Lui Dire... "Je T'Aime", Simplement. Et Tout Ce Que J'Ai Eu L'Immense Bonheur De Voir En Elle... Je Lui En Ai Voulu... Je Ne Lui En Veux Plus... Parce Que Tu Es La Plus Belle Femme Que J'Ai Jamais Vu, Aimé, Adulé, Adoré... Simplement Trouvé Belle Dans Sa Façon D'Être.

Ici, Le Temps Passe, Et Le Dieu Soleil Tente Une Percée De Sa Si Irradiante Lumière, Parmi Les Nuages... Je Me Sens Heureux D'Avoir Vu Sa Divine Lumière... Par Deux Fois... Une Fois En Notre Monde... Une Fois En L'Au-Delà... En Le Monde Des Rêves... Près De L'Etang De Mon Papa, Une Lumière Orange, Bleutée...  A Un Endroit Précis Que J'Affectionne Tout Particulièrement, Près Des Sapins, Dans Le Petit Pré...

Alors Merci Aux Intelligences Supérieures...

Merci à Mon Bon Dieu Tout Puissant, Tout Aimant... Car "Oui... Ça, C'Est De L'Amour!", Merci Ma Princesse Anima, Merci Mon Chevalier De L'Ombre, Merci Mon Subconscient Et Mon Ego... Parce Que Je Ne Démorre Pas De Mes Promesses... Et Qu'Au Grand Dam de Tout ces gens Qui Viennent Me Donner leurs leçons...  Moi... J'Ai Des Idéaux... Et Que Les Idéaux Ne Meurent Jamais... En Tout Cas, Pas Chez moi. Certain(e)s Les Abandonnent, Passé Le Temps... Moi, Ils Vivent En Moi... Renouvelés Chaque Nuit Par Mon Bon Dieu Tout Puissant De L'Inconscient, Et Grâce à Dieu... Parce Qu'Avant... Etant Resté Seul Jusqu'à Mes Trente-Quatre Ans, N'Etant Que Rarement Tombé Amoureux, Voire... Jamais... Jusqu'à Toi, Loni.

Commentaires

Articles les plus consultés