Ô Théâtre, à Loni...



Je Rentre D'Être Allé Au Théâtre Cette Après-Midi, Aux Côtés de Jocelyne, Notre Metteur En Scène Et Actrice De Talent, Et Aux Côtés de Sept De Ma Famille Du Théâtre... Et Cette Fois-Ci, Nous N'Avons Pas Répété Notre Pièce Mais Avons Improvisé Sur Le Thème De "La Rencontre"...

Un Chemin... J'Etais Sur Mon Bon Chemin... Là-Bas, Ma Maman... J'y Ai Fait Des conneries, à Dépenser Tout Notre argent... Mais C'Est Là-Bas Que J'Aurai Eté Le Plus Heureux Durant Ma Trentaine D'Années... Trente-Quatre... Trente-Quatre Ans... Et Je N'Avais Jamais Rien Vu D'Aussi Beau... Que Jamais Je N'Oublierai... Et Jusqu'à La Fin De Mes Jours Et De Mes Nuits... Pas Pour New York... Mais Pour Une Femme... Lonnie. Loni. Lino... Ma Princesse New-Yorkaise...

Pauline m'aura Manqué Au Début, Puisque N'y Étant Pas Allé La Semaine Dernière... Mais Le Cap Franchi, J'Ai Joué Avec Eric, Mon Bel Ami Du Théâtre, Et Nous Sommes Retrouvés Dans Un Train... A Nous Rencontrer, Et à Siroter Un Verre De Mirabelle, Alors... Et Bien... Nous Etions Saouls... Et Plaisantions Avec Le Contrôleur... Puis Manquions Notre Arrêt... Et Ce Fût Un Plaisir De Jouer Avec Lui, Un Grand Gaillard Au Cœur Tout Sensible... Comme L'Est La Majorité Des Handicapés Psychiques... Trop Sensibles... Parce Qu'Eux-Mêmes.

Et Puis... Jocelyne a Retiré Trois Chaises Pour Nous Laisser Monter Sur Les Planches Un à Un... Improvisant Sur Notre Plus Belle Rencontre... J'Hésitai Alors Entre... Mon Inconscient, Mon Bon Dieu Et Ami... Et Lino. Alors Je Leur Contai Mon Histoire... Celle De Loni... Le Plus Beau Souvenir De New York, C'Est Elle... Et Même Si Le Temps Passe... J'Aurais Aimé M'Envoler Par-Delà L'Empire States Building... Avec Elle... Toi, Mieux Que Quiconque... Sais Ce Qu'Est L'Amour, Maman... C'Est Quelque... Chose.. Qui T'Emporte Et Te Fait Vibrer, T'Emporte... Te Fait T'Envoler... Par-Delà Les Cieux... Et Même Vêtue De Sa Petite Robe Grise... Simplement Assis à Ses Côtés.... J'Etais Le Plus Heureux Des Hommes. Que Je N'Avais Jalmais Vécu Cà Auprès De Qui Que Ce Soit...

J'Ai Au Moins Deux Amis... Mon Nico'... Et Mon Inconscient. "Loni N'Ecoutait Pas Mes Pensées." M'a-t-Il Été Dit En Fin De Rêve. Ce Que Je Cru. Et Qui Me Perturba Gravement. Je Ne Suis Que Tombé Et... Ai Chuté... Au Fond Du Trou. Un Immense Abîme... Impossible à Re-Gravir... Mais Tant Pis... Tant Pour Le Théâtre Que Pour Lino... Non... Rien De Rien... Je Ne Regrette Rien. Pas Même Mes Treize Hospitalisations.

J'Entrai Dans Un Bar... Dessinai Sur Mon Moleskine Ce Que Je Voyais... Des Bouteilles, Des Verres, Des Américain(e)s... Puis Un Homme S'Assit à Mes Côtés...  Je Me Souviens Bien... Un Vieil Homme... Papy Joe, me Dit-Il... Joséphine Qui Me Guida Jusque New York... Puis Loni... Qui Me Fît... M'Envoler...

Papy Joe Me Dit Ces Mots, Que C'Etait Beau Ce Que Je Dessinais Et Que Je Devrais Aller à L'Arts Students League... Le Lendemain M'Attendait... Et Peu à Peu... Je Tombai Amoureux De Cette Vénus. Elle, Ma Muse.

Depuis... Je N'Existe Plus... Mais Garde Au Chaud Mes Souvenirs... Jusqu'à Ce Qu'Une Demoiselle Ose à Son Tour... Venir Vers moi... Comme L'a Fait Loni En Cette Si Belle Journée Ensoleillée.. Que Plus Aucun(e) Américain(e) N'Existait Plus... Assis... Simplement Assis à Ses Côtés... Juste... Assis... Qu'Il N'y Avait Plus Qu'Elle Qui Existait à Mes Yeux. Et Parmi Des Milliards D'Êtres Humains... 


Qu'Il N'y Avait Plus Qu'Elle.

Commentaires

Merci Infiniment De me Faire Relire Ce Moment... De BONHEUR ! Bisous <3

Articles les plus consultés