Buffalo 667...


Je Vous Offre Un Café, +Blanka Pospíšilová ... Les Miens Sont Pris... De Quoi Me Motiver Pour Faire Le Ménage En Mon  Appartement... aspirer, récurer, Nettoyer Les Meubles Et Les Cheminées... Puis, Dès Ce Soir... Me Remettre Aux Dessins De Nos Quais De Dublin Et De Mon Navire... Je Ne Vais Plus Sortir Avant Mardi Soir, Voire Vendredi Soir Prochain...


Aussi Je Vous Souhaite à Toutes Et Tous De Bien Profiter De Vos Précieuses Vies... Je Ne Vais Plus Sortir Parce Que D'Une Part Et Comme Chaque Fin de Mois, Je N'En N'Ai Plus Les moyens financiers... Ni L'En Vie... J'Ai Assisté à des "conversations" Hier Soir... Pas Forcément Intéressantes, de jeunes gens Qui se "libèrent en buvant des bières"... Et Parlent De Leur intimité Sans Vergogne... Faisant d'eux des couples D'Un Soir... Claire Et Son petit "ami" Qui La Délaissait Dans Un Coin... d'autres Parlant de Sexe Sans Retenues... Ce N'Est Pas Forcément Ce Qui M'Intéresse... Ni Ainsi Que Je Conçois La Vie... Les Relations Entre Deux Êtres Humains Qui S'Aimeraient... Que Même Parmi Certains Amis Qui N'Aiment Pas Les Contraintes Qu'Un Couple Implique, Ceux-Là N'En N'Ont Rien à Faire De Leur Petite Amie... Et Pourtant Il Reste Avec Elle... Au Mépris De Lui Faire Du Mal Plus Tard... 

Alors J'Assiste à Des Ruptures, Là Où Je Ne Cherche Qu'Une Jeune Femme à Aimer... Moi, Je Reste Seul Au Monde Et Parmi La Foule... Et Pourtant... Dieu Sait Que Je Serais Un Bon Ami Pour Une Princesse... Un Amoureux Qui Ne Chercherait Rien D'Autre Que De L'Amour Avec Un Grand A... Une Princesse, Une Muse, Une Déesse Comme L'Est Mon Anima... Alors, à Défaut De Trouver, De Chercher Éternellement, Je Préfère Rester Seul... Et Continuer à Espérer... Seul Dans Mon Coin...

Alors, J'Ose Croire Que Vous Êtes Heureuses Et Heureux Auprès De Vos Êtres Chers à Vos Cœurs... Que Vous Soyez La Belle +Liv Tyler , Loni Ou Joséphine Qui..  Je Le Crois Et C'Est Tant Mieux...  Est Toujours De Ce Monde Et Que J'Ai Été Sa Victime... "Trop Bon, Trop Con", Dit la Sentence Populaire... C'Est Ce Que Disait Ma Grand-Mère... Je N'Aurai Récolté Que Vos Fruits Moisis Et Pourris, Jusqu'Ici...

Aussi... Et Je Pense Être Le Premier à Le Mériter... Si L'Une De Ces Demoiselles Veut Bien Me Concéder Un Tant Soit Peu De Ce Qu'ils Osent Encore Appeler De L'Amour... Je N'Hésiterai Plus... Que Vous Vous Appeliez +Blanka Pospíšilová Ou Pauline, Parce Qu'Il y a Trop Longtemps Que Je Te Cherche, Et Que J'Ai Suffisamment Souffert De Votre Cruelle Indifférence... Et Ce Ne Sont Pas Dans les bars Que Je Te Trouverai... Mais Bel Et Bien En Travaillant, En Créant, En Vous En Mettant Plein Les Mirettes, Plein Les Yeux De Mes Créations, Et De Mon Art Renaissant... J'Ai Suffisamment Souffert De La Manipulation de Loni, De Joséphine Ou De Chaque Demoiselle Croisée En ces Lieux De Perditions Que Sont les bars... J'En Croise Chaque Fois Que Je Sors, à Passer Pour Le Fou Que Je Ne Suis Pas, à Oser M'Exprimer Et Dire Ce Que Mon Cœur Me Dit De Dire.... Bien Mal M'En Fait... Que Je Rentre Toujours Tout Seul...

Alors Je Ne Vais Plus Me Consacrer Qu'à Mon Travail, Et Redevenir Moi-Même... Un Passionné De La Beauté Féminine, Et De La Peinture, Et De Tout Ce Qui M'a Toujours Animé Depuis Tant D'Années... Pour Trouver Ma Princesse, Et L'Aimer D'Un Amour Immense Et Beau, Et Sans Faille Aucune... Un Amour Immense Et Éternellement Partagé Comme Je Le Partage Auprès D'Êtes Déjà Chers à Mon Cœur... Loin Des Tracas De Tant D'Êtres Égoïstes Et Devenus Tristement Inhumains Avec Celle Qu'ils Ont Choisi... Qu'ils Ont Chéri... Et Avec Celle Auprès De Qui ils Ont Offert Ce Qu'ils Avaient De Plus Cher... Leur Intimité. Leur Amour. Pour Au Final... Se Séparer Et Se Tirer Ensuite Dans Les Jambes, Se Faisant Alors Des Croche-Pieds Et Des Coups Bas Et Tordus... Parce Qu'En Parlant De Schizophrènes... Ceux-Là Feraient Bien De Regarder La Poutre Qu'ils Ont Dans L’œil Avant Que De Me Nommer Ainsi...  Parce Que Des Schizophrènes Non Déclarés Et Non Soignés... J'En Côtoie à Chacune de Mes Sorties Dans les bars... Ne Pensant Qu'à eux, N'Osant Plus Se Parler Que Par Appétit Sexuel, Sans Oser Aller Vers L'Autre, Sans Autre But Que D'Echanger Un Peu Avec Tout Le Monde... Comme Je Le Fais Avec La Majeure Partie des Hommes Et Des Femmes Croisées Chaque Jour... Moi, J'Ose Toujours Et Suis Toujours Le Premier à Parler, à Dire Un Simple Bonjour Au Premier Venu, à La Première Dame Ou Demoiselle Que La Vie M'Amène à Croiser... Sans Attente Autre Que Celle De Partager Un Instant, D'Apporter à Travers Ce En Quoi Je Crois... y Compris Avec Celles Et Ceux à Qui Personne Ne Parle Jamais... J'En Connais Plus D'Une Dans Ce Cas... Que La Barrière Du Physique Blesse à Chaque Rencontre Faite... Moi, Je Les Dépasse Et N'y Accorde Que Peu Voire Pas Du Tout D'Importance... Toutes Et Tous Égaux Devant L'Inconnu, Que C'Est Ainsi Que Je Connais Nombre D'Inconnu(e)s En Mon Village, Des Inconnu(e)s Qui Deviennent Des Ami(e)s... Des Êtres Chers, Comme Le Sont Pauline Et +Blanka Pospíšilová...

"Il Faut Oser... ", M'Ont Par Une Belle Nuit, Dits Mon Inconscient Et Mon Anima... Alors J'Ose Encore Et Toujours, Sans Attente Autre Que Celle De Partager, D'Apporter... D'Echanger Un Mot... Un Peu D'Affection Et De Bons Sentiments... C'Est Ainsi Que Le Soit-Disant Schizophrène Que Je Suis Est Avec Tout Le Monde... Combien Osent Encore... Avez-Vous Osé Vous Exprimer Et Partager Ce Jour-Ci... Ou Rentrerez-Vous Une Nouvelle Fois Sans Oser Saluer Votre Prochain, Tête Baissée, Sans Un Regard Ni Un Mot Pour Ceux-Ci...  Comme Le Font La Majeure Partie de Mes Cons-Dégénéré(e)s... Dans le Tram, Dans les Trains, En Voitures... Regards Perdus.. Ici, Plus de Partages... Là, Plus D'Echanges... Que Sous Le Coup de l'alcool, Dans leurs soirées Et Autres Beuveries...

Aussi, Ces Soirées Ne Vont-Elles Pas Me Manquer, Non Plus les bars Et Autres Endroits Comme Le Sont Tristement Devenues les rues de Nancy La Sombre, La Triste... La Morte... Je Devrai, Sitôt Mon Projet de Dessin Terminé, Et Approuvé, Aller Me Coucher Tôt Les Soirs, Afin de Me Lever Tôt Lorsqu'Il Me Faudra Aller Peindre Ma Fresque... Et Aller Travailler Plutôt Que De Passer Mes Journées Au Lit... Parce Que Seul Mon Travail M'Apportera Ce Qui Me Manque Tant... Et Depuis Si Longtemps...

Et Conte Bien Prouver Au Monde Entier Mes Capacités à Créer Et Apporter à Travers Mon Dessin... Ce Qui Me Guide Et Me Mène... Avant Tout Pour Mes Familles, Celle De Mes Êtres Chers à Mon Cœur Comme Ma Maman, Mon Papa, Mes Soeur Et Frère, Leurs Famille Et Proches... Pour Mes Quelque Et Rares Ami(e)s Dont Mon Ami Nico'... Pour Ma Famille De L'Inconscient Et Ma Princesse Anima, Mon Chevalier De L'Ombre... Et Tous Ces Ami(e)s Qui Viennent Me Rendre Visite à Chacune Des Nuits Que Dieu M'Offre De Vivre... Parce Qu'Eux Méritent Le Meilleur De Moi-Même.... Et Depuis Très Longtemps... Trop Longtemps Qu'Ils M'Offrent Le Meilleur D'Eux-Mêmes Et Que Je Ne Suis Pas à La Hauteur de Leurs Rêves Grandioses, Restant Les Bras Ballants Devant Mon Écran... A Attendre Quoi? Je Ne Le Sais Même Plus... La Prochaine Nuit... Les Prochains Rêves Et Cauchemars Gentils Et Pourtant Beaux...

Allez, Je Vais Faire Une Course, Et Vais Entreprendre Mon Dessin, Afin De Ne Plus Dépendre Du Travail De Ma Maman Qui Elle... M'Aime Et M'Aide de Son Mieux, Comme Ils L'Ont Toujours Fait En Me Laissant Libre De Mes Choix, Libre de Mes Passions Et De Mon Travail... Puisque Je Suis Un Homme Libre... Et Prochainement Accompli, à Travers Mon Dessin Animé Du "Monde Des Rêves"... A Travers Vos Dessins, Mesdemoiselles... J'En Ai Tant à Dessiner Que L'En Vie Revient... L'En Vie De Repeindre Mon Appartement Puisque Mon propriétaire Est D'Accord... Cet Eté Sera Consacré à L'Etang De Mon Papa Et à La Peinture De Mon Appartement, à La Peinture à L'Huile Comme Aux Projets De Dessins, Sans Doutes Seul Ici.. Mais Tant Pis... Je Ne Me Ressens Plus... Moins Souffrir Du Silence Et De La Solitude... Me Sens Mieux En Mon Appartement Et Au Village... Tels Sont Mes Projets... Allez, Je Vais Aller Terminer Mon Ménage, Me Chercher De Quoi Me Nourrir Ce Soir Et Demain... Et Dire Ce Que Je Dis Depuis Si Longtemps...

Passez Une Belle Et Douce Soirée... Et Osez Vous Exprimer... Partager, Échanger, Dire Ce Que Votre Cœur Vous Conseille de Dire... Sans Faire De Mal Autour De Vous... Le Partage Plutôt Que Le Silence Et La Vanité... L'Oubli De Ce Qui Nous a Toutes Et Tous Guidé à Un Moment Donné De Nos Vies... Souviens-Toi De Lorsque Tu Étais Enfant Et Que Tu Osais Ce Que Tu As Oublié... Mais Cela Ne Sont Que Les Apparences, D'Apparences Trompeuses Et Sans Importance Aucune... Allez, a Plus Tard Pour Te Montrer De Quel Bois Se Chauffe Un Vosgien, Mon Ami Jacques... De Chêne Massif Et Brut!!! Bises...

Commentaires

Anonyme a dit…
Même pas peur!
Mais laisse donc les chênes tranquilles; pour le feu, mieux vaut du hêtre, dénommé dans nos contrées le "foyard", c'est pas pour des mirabelles, heu, des prunes...
Bons dessins, que la fée Gnasse soit avec toi.
Je La Connais Très Bien... Je Ne Connais Qu'Elle, Mon Jacques ;) Enfin, Ce Jour, Après Avoir Papoté Jusque Quatre Heures Du Matin, Elle M'a Laissé Faire Mon Ménage... Peut-Être Dessinerai-Je Ce Soir??? Rien N'Est Moins Sûr... Je Connaissais Fort Boyard... Mais Le Foyard... Inconnu Au Bataillon!!! Allez... Bisous Et Belle Soirée à Toi... ;)

Articles les plus consultés