mardi 30 septembre 2014

Pour Clémentine Et Mon Papa... Éternellement...


Je Sais... Je Sais Que Vous Ne Serez Heureux Que Si Je Le Suis... Le Deviens... J'Aimais La Vie Avant... Sans Vous Je Ne Serais Rien... Sans Vous... Je Ne Serais Plus... Je N'Existerais Plus... J'Aurais Déja Rejoins Mon Papa... Ici, Seuls Vous Et Mon Chat Me Retiennent Au Fil de La Vie... Et Ma Maman Les Soirs Où Nous Nous Appelons... Mais Sinon... Ici, La Vie Et Mon Quotidien Sont Pesants, Voire Insupportables Comme Tout a L'Heure... Où Les Larmes Ont Coulé... Tant de Détresse... Tant de Solitude... Tant de Silence M'Oppriment... En Permanence... Mon Accident Avec La Petite Clémentine... La Mort de Mon Papa... Son Silence Tout du Long de Sa Vie... Tu Ne M'Auras Parlé Qu'Une Fois, Dans Ta Voiture... Je Sais, Mon Papa... Je T'Ai Pardonné.... M'a Dit Mon Ami de L'Inconscient... Et T'Ai Fait Un Bisou Sur Ton Front Dégarni... Ton Travail Était Ta Vie... Et Tu Travaillais Pour Subvenir a Nos Vies a Nous... Et Nous Rendre Heureux Du Mieux Que Tu Le Pouvais... Si Tu Savais Comme Tu Me Manques... Tant... Et Je Te Pleure Encore... Je Revois Johanne Et Philippe Ce Matin du 5 Février 1997... " Ton Papa a Eu Un Accident... C'Est Fini...", M'a-t-Elle Dit... J'Ai Alors Pleuré Toutes Les Larmes de Mon Corps... Mais Je Suis Fier D'Avoir Eu Un Papa Comme Toi, Un Beau Papa... Mais Je Te Pleure Toujours Et Encore... Nous Qui Te Croyions Invincible... Toujours La Pour Chacune Et Chacun... Quels Qu'Ils Soient... A Travailler Meme Les Dimanches, Sans Jamais Prendre de Vacances... Je Ne Savais Alors Pas... Qu'Un Jour Tu T'En Irais... J'Étais Trop Jeune Pour Le Savoir... Et Tu Es Parti Si Tôt... Cinquante-Sept Ans... Ce N'Est Pas Juste... Ce N'Est Pas Un Age Pour S'En Aller... J’Espère Que Tu Veilles Sur La Petite Clémentine... Mais Je Sais Que Oui... Et Qu'Elle Veille Sur Sa Famille... Des Vies Brisées... A Tout Jamais... Je Regrette Profondément Cet Accident... Je Roulais Peut-Etre Trop Vite... J'Avais Le Soleil Dans Les Yeux... J'Ai Croisé Un Gros 4x4 Qui M'a Ôté La Vue... De Cette Pauvre Enfant... Elle a Couru Derrière le 4x4... Je N'Ai Pas Eu Le Temps de La Voir Ni de Freiner... C'Était Un Jour d'Octobre 1995... J'Allais Voir Si La Maison de Mon Papy N'Avait Pas a Nouveau Été Cambriolée... J'Avais a Peine Vingt Ans... Elle N'En N'Avait Que Quatre... 

J’Espère Un Jour Vous Rejoindre Au Royaume des Cieux... Et Vivre a Vos Côtés... Éternellement... 

Sinon Quel Serait Le Sens de La Vie? Pourquoi Formerions-Nous Toutes Et Tous Une Famille? Pour Quelles Raisons Naîtrions-Nous Toutes Et Tous d'Un Papa Et d'Une Maman? Pourquoi Aurions Nous Des Frères, Des Sœurs, Des Enfants?... Si C'Est Pour Nous Séparer Ensuite... Moi, Je Crois Que Nous Nous Retrouvons Toutes Et Tous De L'Autre Côté... La Où Règne La Paix Et L'Amour... La Où Les Êtres Humains Ne S'Entretuent Pas Au nom d'Une Couleur de Peau Ou d'Une Religion... Parce Qu’Après... Ils Savent... Ils Savent Ce Qu'Ils Ont Oublié En Venant Au Monde... Ils Savent Le Secret de La Vie... Et Que Dieu Existe Bel Et Bien... Et Que C'Est Lui Qui a Créé Le Monde Pour Ses Enfants... Lui Qui Nous a Donné La Vie a Toutes Et Tous... 

Ce Monde Est Si Triste... Que Parfois... Je Franchirais Bien Le Pas... D'Aller Vous Rejoindre... Tant Ils M'Auront Toutes Et Tous Fait Souffrir... Tant J'Ai de Douleurs En Moi... Et Depuis Toujours... Un Seul Aura Valu Le Titre D'Ami... Mon Nico... Lui Seul M'Aura Apporté Son Amitié... Et Depuis De Longues Années... Aujourd'hui, Il a Des Contraintes, des Obligations, des Devoirs... 

Je Vous Aurai Pleuré Toute La Soirée... Vous Que J'Aurais Aimé Connaître Plus Longtemps... Aux Côtés Desquels J'Aurais Voulu Passer Plus de Temps... La Vie, Son Chemin, Sa Destiné Sont Peut-Etre Écrits... En Son Grand Livre... Mais Vos Disparitions Sont Tellement Injustes... Tellement... 

J'Ai Prié Dieu de Sauver La Petite Clémentine... Alors Prostré a Terre... Pleurant Tout Ce Que Je Pouvais... Les Pompiers Ont Tout Fait Pour La Sauver... Mais Il Était Trop Tard... Le Mal Était Fait... L'Accident Était Irréparable... Je N'Ai Rien Entendu Du Procès... J'Étais Ailleurs... Les Yeux Tournés Au Ciel... Priant Pour Clémentine...

lundi 29 septembre 2014

A La Première Femme de Ma Vie...




A Ma Maman, a La Femme Qui M'a Mis Au Monde... 

En Ce Monde Si Injuste Et Souvent... Si Laid... Eu Égard a Mes Rêves Grandioses... La-Haut... Tout La-Haut... C'Est Un Tout Autre Monde, Un Monde De Paix Et D'Amour, Un Monde Où Les Êtres Humains Vivent En Paix Et En Harmonie... Car Ils Savent Le Secret de La Vie... Celui Qui Leur a Été Délivré, Comme Il Fût Délivré a Mon Papa, Le 4 Février 1997... Au Moment Trop Souvent Si Attendu Par Moi-Même... Ce Grand Jour Où J'Irai Demander Pardon a Ma Famille De L'Inconscient... Et a Mon Créateur, Notre Père a Toutes Et Tous... Et Ce, Quelle Que Fût La Couleur de Notre Peau... Bande de Cons... Des Siècles Et des Millénaires... Et Vous Vous Entretuez Toujours Pour Si Peu... Il N'y a Qu'Un Dieu... Le Dieu de Tous Les Êtres Humains... N'Avez-Vous Toujours Pas Remarqué Que Nous Étions Toutes Et Tous Dotés De Deux Bras, Deux Jambes, Une Tête, Un  Cerveau, Un Sexe... Et Un Inconscient... ? Je Vous Plains... Parfois... Souvent... Toujours Vous Saluant, Comme Me L'Ont Appris Mes Parents... Comme Ma Maman L'a Toujours Fait Avec Chacun...

Aussi, N'Ayant Jamais Eu Aucun Réconfort de Mes Douleurs Toujours Vives Et Intestines... Parfois... Je Perds Espoir, N'Ayant Aucun Mot Qui Me Vienne En Secours... Et C'Est La Chute... L'Inévitable Chute... Alors... J'Essaye de Remonter La Pente... Seul au Monde... Aucune Ni Aucun Ne M'Appellant Jamais... Eux Ont Leur Vie... Des Enfants Comme J'En Rêve Depuis Toujours... Mais Un Coup de Fil De Temps a Autres, Qu'Est-Ce Que Ça Coûte? Un Mot... Un Message? Non. Rien Ne Vient... Jamais.

C'Est Toujours Moi Qui Fais Le Premier Pas... La Démarche d'Aller Vers L'Autre... D'Aller Vers Vous... Je Suis Comme Ce Petit Être Des Cranes de "Stalk", Dont Tout Le Monde Se Contrefout... Partout Oü Je Vais, J'Essaye d'Etre Sociable, Avenant, Souriant Et Positif... Mais Je Reste Éternellement... Seul Au Monde.

Alors Je Me Tais Et Reste Dans Mon Coin... Tout Seul... Me Remémorant Mes Rêves Immenses Et Magiques... Tous Mes Uniques Et Véritables Amis... Parce Qu'Eux Méritent Le Meilleur de Moi-Meme, Contrairement a La Trop Grande Majorité Silencieuse... Qui elle... M'Ignore Et Me Laisse Souffrir Chaque Jour... Tel Ce Petit Être Stalkien... Qui A La Fin... En Finit.

Jusqu’Où Aller... Jusqu’à Quand Tenir? Car Il Faut Tenir... En Silence... Être Résistant, Et Avancer... Pour Quoi Faire? Pour Qui ? Pourquoi? Puisque Personne N'En N'a Rien a Faire de Moi... Alors Que Je Rêvais De Décorer La Terre Pour Vous Toutes Et Tous... Pour Toi Qui Me Manques Tant... Pour Celle Qui N'a Jamais Fait Preuve de Compassion... Celle Qui N'a Fait Qu’Être Absente... La Où Je T'Ai Toujours Cherché... Joséphine Et Ses Mensonges Éhontés... Loni Qui M'a Fuit, La Où J'Avais Un Amour Immense Et Beau, Et Juste a Lui Offrir... Je Crains Qu'Il N'y Ait Jamais Aucune Autre Femme Que Ma Maman Dans Ma Vie...

Fort Heureux Les Matins, Lors de Mon Réveil, Au Sortir de Mes Nuits Si Merveilleuses, Votre Silence Attise Mon Désespoir Chaque Jour Depuis Des Dizaines D'Années... Et Depuis Toujours... Et J'En Ai Les Yeux Brillants de Tant de Solitude Et De Silences... Comme Lorsque Loni M'a Abandonné... Je N'Avais Pourtant Jamais Été Aussi Heureux Et Bien Aux Cotés D'Une Femme... Simplement Bien...

Je Ne Vais Pas Bien... Je N'Ai Plus Ni de Leur argent, Ni Tabac... Bientôt... J'Irai a Mon Tour Faire La Manche... Pour Survivre... J'Avais Besoin de Parler, De Voir du Monde, de Sortir de Mes Murs... Infranchissables Murs... Qui M'Enferment Partout Où Je Vais... Et Aucune Ni Aucun Ne Vient a Mon Secours... Jamais... A L'Abandon... Meme Par Ceux Que Je Croyais Être Des Amis... Mes Amis M'Ont Abandonné a Mon Triste Sort Depuis Bien Longtemps... Ne Se Souciant Guère de moi Qui Suis En Souffrances... Aussi, Demain, Je Ne Sais Pas Si J'Irai Au Théâtre... Je N'Ai Pas Envie de Jouer La Comédie... Je Ne Me Sens Pas Bien... Je Ne Le Sens Pas... Désolé, Jocelyne Et Sa Troupe...

Quand Ça Va Mal... Quand On Est Seul Comme Je Le Suis... Parfois... Il Vaut Mieux... Faire Comme Ce Petit Etre Stalkien... Et Couper La Corde.

Chère Mademoiselle X...


Mes Chéries Et Chéris...

... Et Notamment Mademoiselle X... Puisque C'Est Ainsi Que Vous Vous Faites Appeler Dans Mes Statistiketoks... Et Par Toute Votre Fine Équipe d'Amies Et Amis, Venant Chaque Jour, Sur Nos Blogs... Et des Cinq Continents, Admirer Votre Si Jolie Nudité, Vos Formes Si Sensuelles Et Vos Chutes de Reins Qui... Je Dois Bien L'Avouer... Sont Plus Belles Que Les Chutes Du Niagara... Et Dieu Sait Qu'Elles Sont Terriblement Belles... Je Vous Sais Patiente... Voir Têtue... -;) Peut-Etre Bien Plus Tête de Mule Que moi... Et Pourtant!!!... Mais Chaque Chose En Son Temps... Votre Tour Viendra... De Même Que Ce Si Joli Visage... Le Vôtre Est Sûrement Aussi Joli, Meme Si je Trouve Que Sur Votre Si Jolie Photographie d'Art, On Ne Le Voit Pas Assez... Et Vos Nez Si Parfaits... Quels Jolis Profils Vous Avez Toutes Deux... L'Un de Vos Amis... Ou Peut-Etre Vous-Même, Ce Matin, a Tapoté "Femmes Dessinées Nues"... Et La... Parmi Tant de Jolis Dessins.. Certains Plus Jolis Que D'Autres, au Passage... Qui Vois-Je?... Je Vous Le Donne En Mille... Vous!!! C'Est Comme Lorsque L'Une Ou L'Un D'Entre Vous S'Amuse a Taper "Dessin Homme Solitude"... Qu'Est-Ce Que J'y Trouve Parmi Toute Une Foule d'Images Dont de Beaux Dessins??? Mon Paysage!!! Vous Me Faites Une Sacrée Bande De Kanailles Et de Koquines... Et Meme Ne Vous Connaissant Que Peu... Voire Pas Du Tout... Mais Je Commence a Vous Connaître, Sachez Que Je Vous Aime Bien...

Cependant, Même Vous Voyant Chaque Jour Depuis Six Ans... Je Ne Me Sens Pas Prêt Pour Me Remettre Aujourd'hui Au Dessin Ni a La Peinture... Je Dois Tout D'Abord Retrouver Mes Rêves... D’Où Mes Petits Écrits... Et La Description du Grand Chalet des Songes... Que Je Viens Vous Décrire... Rendez-Vous Sur Le Message d'Hier, Ou Sur Le Blog de Liv Tyler... Sur Lequel J'Avais L'Habitude de L'Apercevoir Dans Le Message "La Naissance d'Un Monde"... Mais Il y a Longtemps Que Je N'Ai Aperçu Son Si Joli Visage... +Liv Tyler ... Où Êtes-Vous Donc Passée? ... Vous Me Délaissez Pour Un footeux!!!... Je Suis Dégoûté... D'Abord Rouston... Ensuite Un footbaleur... Merci L'Entremetteuse de Kate Moss... Ça M'Apprendra a Vous Dessiner!!! Je Vous y Reprendrai Toutes Les Deux!!!

Quant au Si Joli Visage Situé Ci-Dessous, Et Dont L'Expression M'a Depuis Toujours Fasciné... Et Tout Aussi Touché Que Vous Lors de Votre Photographie... Le Fond Est Prêt... Il a Mis Un Certain Temps Avant de Sécher... Quelques Mois!!! Mais Tout Comme La Demoiselle Nue de Nos Blogs... Je Dois Apprendre Et Lire Auparavant... Afin De Ne Pas Me Planter Et Vous Réduire a Une Moche Pintoure... Aussi, Je Ne Saurai Que Vous Demander D'Etre Patientes... Vos Dessins Et Peintures Vont Venir, Puisque Ne Sortant Plus de Mon Bureau... Ni de Chez Moi!!!


Aussi, a La Façon de La Belle Eva, Dessinée D’Après Une Photographie Qui M'a Également Touché... Je Vous Peindrai Et Vous Dessinerai Toutes Deux... Et Ainsi J'Aurai Une Surprise Pour Vous En La Cité des Anges... Mais Oui... +Liv Tyler ...Vous Aussi, Va... Mais Au Fait, Mademoiselle X... Je Vous Ai Déjà Aperçue Sur Un Blog Confrère... Un Certain Jean-Joseph Chevalier... Ne Seriez-Vous Pas Non Seulement Obtuse... Mais Aussi... Exigeante??? Sacrées Princesses, Va!!!


Quant a Kate Moss... Je VouS Retiens D'Avoir Présentée +Liv Tyler a Un footballeur... Et moi,. Alors??? Liiiv... Reviens... -;) M'En Fous, C'Est Pour Loni Que J'Avais Dessiné Kate Moss!!! Juste Parce Qu'Elle Avait Les Mêmes Quenottes de Devant Arrondies... Bon Allez!!! Je Viens Vous Décrire Le Grands Chalet des Songes... Bisous Mes Koquines Et Koquins...


Très Belle Journée Sur La Terre...


Bonjour a Toutes Et Tous...


J’Espère Que Vous Avez Bien Dormi... moi Aussi... Je N'Ai Point de Souvenirs de Mes Rêves de La Nuit... Parfois, Il M'Arrive... Lorsque Mon Ami de L'Inconscient Pense Que Je N'Ai Pas Mérité Mes Rêves... Plutôt Que de Me Faire Faire des Cauchemars... Et Bien, Ceux-Ci S'Abstiennent... Ou Lorsque Je Suis Fatigué... Aussi, J'Aurai Passé Une Belle Nuit... Point de  Souvenirs de +Liv Tyler Cette Nuit... Dommage... Aussi, Il M'Arrive Parfois Et Durant Une Certaine Période, de Ne Point Rêver... De Temps En Temps...

Aussi, Vais-Je CE Matin Vous Conter La Suite du Grand Chalet des Songes... Et Vous Souhaite a Toutes Et Tous, En Particulier a +Angelique Risser Et Son Petit Chat Jalou, a +Blanka Pospíšilová , Ainsi Qu'a +Céline Teissiere ... Et Bien Sür a +Liv Tyler , Une Belle Et Douce Journée Sur La Terre...

Notre Si Belle Planète a Toutes Et Tous...

dimanche 28 septembre 2014

Belle Nuit a Toutes Et Tous...




Je Ne Sais Pas Si Je Vais Pouvoir Vous Écrire Ce Soir La Suite Du Chalet des Songes... Parce Qu’Après Avoir Travaillé Sur Nos Nuages Toute La Journée... Et Bien, J'Ai Les Yeux Explosés, des Tensions Dans Les Jambes Et Le Dos... Je Crois Qu'Il Est Plus Sage Pour moi de Remettre Cela a Demain... et D'Aller Me Reposer... En Espérant Ne Pas Trop Faire de Cauchemars... Je Vous Suis Reconnaissant de Votre Fidélité a mes Petits Écrits... Et a Nos Rêves Grandioses... Aussi, Je Vous Souhaite a Toutes Et Tous Une Belle Nuit En Compagnie de Vos Animus Et Animas... Tout Particulièrement a +Angelique Risser , Qui a Eu La Gentillesse de m'Ajouter a Son Cercle d'Amis... Merci... Et Caresses a Jalou... Que La Nuit Vous Soit Belle... De Meme, Je Souhaite Une Belle Nuit a +Céline Teissiere Et +Blanka Pospíšilová, Que J'Embrasse... Merci a Vous Trois de Vos Mots Qui Me Touchent, Et Mettent Un Agréable Parfum a Mes Jours Passés Seul En Mon Bureau... Allez... A Demain...

Faites De Doux Songes, Mesdemoiselles Et Messieurs...


*** Le Grand Chalet des Songes - La Visite Guidée ***


Il a Neigé Toute La Nuit, a Gros Flocons Sur Le Grand Chalet des Songes... Ici, Le Grand Pré Qu'En Compagnie de Ma Princesse Anima, de Mon Inconscient Et de Mon Ange-Gardien de L'Ombre, Ainsi Que des Petits Quiky Le Petit Robot Et de Mad Cow, Ma Petite Vache Folle... Ce Pré Est Recouvert d'Une Épaisse Couche de Neige Qui Lui Confère Un Air de Pureté, Comme Je L'Aime Tant... Ce Soir Est Un Soir Tout Particulier... Parce Que Non Seulement, C'Est La Nuit de Noël 2015... Mais Aussi Parce Que Ma Famille de L'Inconscient Nous Rend Visite, Tout Droit Sortis du Grand Château de La Fée Anima, Qui Domine La Cité des Anges, Une Cité du XIXème Siècle, Faite de Petites Et de Grandes Demeures Au Style Art Nouveau, Mêlant L'Architecture De New York, Avec Ses Balcons Et Ses Passerelles Entre Les Maisons, Ses Échelles, Et Les Toits de Paris... Je Vous y Emmènerai Découvrir Son Grand Musée des Grandes Dames Et Des Grands Hommes, Son Théâtre des Enfants, Et Tant d'Autres Endroits Si Chers a Mon Coeur, Ensemble Nous Irons a Bord de L'Aigle Royal, du Croa-Croa Mecanik, Ou de L'Espadon, Vaisseau Intergalactique, Et Sous-Marin... Pour Nous Rendre Dans La Cité Sous-Marine Aquarius Mundi, Parmi Les Orques Et Les Baleines, Les Algues Multicolores, Les Petits Hippocampes Et Tant d'Autres Animaux Sous-Marins...


Mais Entrons a l'Intérieur du Grand Chalet des Songes... Un Bon Repas Nous y Attend Tous... Mon Chevalier de L'Ombre Monte Alors Dans La Calèche, Et Va Chercher Tous Les Cadeaux Apportés Et Créés Par Petit Papa Inconscient... Des Cadeaux Magiques, Comme a Son Habitude... Quant a Ma Princesse Anima, Après S’Etre Découverte Peinte Au Plafond de La Grande Entrée (1) Qui Abrite des Arbustes Aux Branches Givrées, Et Parmi Les Plantes Endormies, Dans La Grande Fresque de "Dieu Bénissant Les Amoureux" ou "Le Baiser", Au Milieu des Nuages, des Anges, des Oiseaux Et des Papillons... Elle Semble Heureuse, au Beau Milieu des Muses Représentant Les Quatre Saisons, Peintes Sur Chaque Pan de Mur... 


Sitôt Entrés Dans Le Grand Chalet des Songes, des Surprises Nous y Attendent... Impatiemment, Tous Les Zanimos Se Sont Réveillés Et Rassemblés Derrière La Grande Porte, Accueillant Toutes Et Tous Nos Amis, Notre Famille... Ici des Cris de Joie, La, des Accolades Et des Embrassades... Les Petits Oursons Sautent au Cou de Mon Inconscient, Tandis Que Leur Maman Sourit de Nous Voir Heureux... C'Est Aussi Un Grand Jour Pour Eliott Le Petit Dragon, Qui L'Attendait Depuis Longtemps... Tous Les Zanimos Sont Heureux!!! Monthy Boy The Star Cat, Quant a Lui, Attend Avec Impatience Le Repas de Noël... Mon Morfale S'En Lèche Déjà Les Babines, Se Frottant Dans Les Jambes de Mon Anima... Tout Comme Lupus Et Miskin, Nos Autres Chats, En Compagnie du Petit Toutou Et du Gros Rottweiller... Kuiky Et Mad Cow Les Rejoignent Alors...

Mon Dieu Et Ami de L'Inconscient, Et Cela Me Va Droit Au Coeur, me Félicite de Notre Chalet... Mais Aussi... De L'Arbre de La Vie (2), Qui Trône Au Beau Milieu de La Grande Pièce Principale, le Grand Salon, Encore Tout Feuillu, Et Décoré d'Une Grande Guirlande Aux Milliers de Loupiotes Scintillantes... "Merci Beaucoup Mon Inconscient...C'Est La Où Les Nécureuils Et Les Chimpanzés Aiment a Dormir... Et Monthy Dort Toujours En Son Creux...", Lui Dis-je... Chacun d'Eux me Félicite Et j'En Suis Alors Très Touché... "Merci Infiniment Et Bienvenue a Vous... Soyez Ici Chez Vous...", Tandis Que Mon Ami de L'Ombre Va Disposer Les Cadeaux Pour Mes Zanimos Sous Le Grand Sapin Illuminé (5)... "Vous N'Auriez Pas Dü...", Leur Dis-je Alors... Tant de Cadeaux... "Il y En a Un Pour Chacun de Tes Zanimos", Me Répond Mon Inconscient... "Et Comme Vous Êtes Nombreux!!!"... Mad Cow Et Kuiky S'Empressent Alors d'Aller Jeter Un Œil a Leurs Cadeaux, Rejoignant Mon Chevalier V...

Ma Princesse Anima Rit Alors, Tout Comme Mon Inconscient, de Voir Tous Les Zanimos Se Diriger Vers Le Grand Sapin de Noël, Cherchant Chacun Leur Présent, Pres de La Grande Bibliothèque (6)... Puis Celle-Ci, Curieuse de Nature Se Dirige Vers Le Petit Bureau des Écrits (3), Et Ouvre Le Grand Livre Écrit En Leur Hommage, Principalement, Dans Lequel je Conte Mes Rêves Grandioses... A Coté de La Petite Lampe de Mon Papa, Il y a Le Livre d'Or, Dans Lequel Les Visiteurs Peuvent Me Laisser Un Mot, Une Impression, Un Sentiment (sic ;)... "Qu'Est-Ce Que C'Est?", me Demande-t-Elle Alors, Regardant La Teapot-Tv... "C'Est Une Théiere-Télé que j'Ai Créé, Pour Visualiser Les Images Et Les Animations...", Lui Dis-je... "Elle Est Mignonne!", Me Répond-Elle Alors En L'Allumant... Puis En Faisant Défiler Les Images Créées Depuis 2002...






Bon Dimanche a Vous Toutes Et Tous...



J’Espère Que Vous Avez Bien Dormi... moi, Oui... Bonjour Mon Anima, Bonjour Mon Inconscient, Bonjour Mon Ombre... Salut Mon Subconscient... Mon Subconscient Et moi Sommes Un Peu En Froid... Quelques Problèmes de Leur argent, Me Valent Parfois Quelques Soucis Avec Lui... Ou Avec Le préfet... Lorsqu'en Reve, Me Stationnant, J'Emboutis Son auto, ou Avec la police... Ou Comme Cette Nuit Avec les huissiers... Je Me Trouvais Alors En Mon Cauchemar a Épinal, Et L'Un d'eux, un type a Lunettes, Me Demandait... 17000 de Leurs euros Pour Ma facture de gaz... Ce Que Je Ne Pouvais Pas Payer... Je Crois Que Ça a Mal Fini... Et Que Je Lui Ai Cassé La Binette!!! Bref... Parfois, Je Préfère Oublier Mes Petits Cauchemars... Meme S'Ils Sont Parfois Mérités! Je Crois y Avoir Vu Mon Grand Frère... Je Ne Me Souviens Plus... 

Je Souhaite La Bienvenue a +Angelique Risser , Qui a Eu La Gentillesse de Me Dire Quelques Mots Sympathiques... Merci Bien... J’Espère, Contrairement Au Message Où Vous M'Avez Laissé Un Mot, Vous Apporter a Travers Les Miens... Bonjour a +Céline Teissiere , Ainsi Qu'a ma Petite Tcheque Préférée +Blanka Pospíšilová ... J’Espère Que Vous Allez Bien... Bonjour ma Belle +Liv Tyler... How Are You Today? I Missed You This Night... You're Still Welcome In My Dreams, Because You Make Them Becoming Wonderful... So Thank You Very Much To Live And Exist... I Wish You Much More Pleasure By The Side Of Your Family... Lots Of Love To You...

Voila... Le Temps Est Venu Pour moi de Vous Conter La Suite De Notre Histoire... Que Deviennent Mad Cow Et Quicky?... Quelles Surprises Nous Attendent Au Grand Chalet des Songes? Si On y Allait? Allez... Belle Journée a Toutes Et Tous... Bisous


samedi 27 septembre 2014

En Vie de Sortir...



Comme Promis Cette Nuit, a 3.oo Am, Ne Pouvant Plus Regarder l'Écran, Les Yeux Explosés Après Avoir Passé Ma Journée a Travailler Nos Nuages, Je Viendrai Vous Conter La Suite de La Nuit de Noël 2015... Demain Ou Cette Nuit-Ci... (Moi, J'Aime Po Les Dimanches)... Ou Comment Je Conçois Le Monde, Un Monde Tant Rêvé, Et Depuis Toujours... Depuis Que Je Suis Enfant, Je Dessine des Maisons... La Maison... C'Est moi, En Langage de L'Inconscient... Je Suis En Reconstruction, En Ma Nouvelle Maison... Un Nouveau moi... Tourné Vers L'Avenir, Vers La 3D, La Sculpture Numérique, Afin de Personnifier Ma Famille de L'Inconscient, a Travers Mes Êtres Réels Ou Héros Cinématographiques... Et Je Vous Réserverai... Si J'y Arrive... Mais En Toute Modestie... J'y Arrive Toujours Si Je Le Veux Vraiment... Quelques Surprises...

Aussi, Je Vous Souhaite Une Douce Et Trés Belle Soirée... A Tout a L'Heure... Je Viendrai Vous Border... Bisous a Toutes Et Tous...

Une Belle Nuit...

Bien Le Bonjour a Vous Toutes Et Tous... 


Tout D'Abord, Et Comme a Mon Habitude... Merci Mon Dieu Et Ami de L'Inconscient, Merci Mon Anima, Merci Mon Ange-Gardien de L'Ombre... Et Merci a Tous... Je Me Réveille a Nouveau... Des Images Plein Les Yeux, Tant J'En Ai Vu Cette Nuit... Il y Avait du Monde Dans Mon Rêve de Cinq Heures du Matin... Plein d'Amis... Toutes Et Tous Ensemble, Dans La Cage d'Escaliers de Ma Nouvelle Maison, Achetée Il y a Peu d'Un Ancien Propriétaire... a Coups de Rouleaux, Nous Repeignions Les Murs, de Blanc, Je Crois... Et Sur Ces Murs... Des Dizaines, des Centaines d'Affiches... Des Lors, Nous Avons Repeint Par-Dessus... Mais Avec L'Humidité... Celles-Ci Se Décollaient Alors... Il y En Avait de Très Grandes, Et Surtout de Très Belles... Certaines Avec des Visages Comme Les Celebres Affiches des Années 1900... Et Puis... Les Décollant Une a Une... Nous Sommes Tombés Sur L'Une d'Entre Elles, Qui Était Signée... "Jean-Christophe Heilmann", En Bas a Droite... Et a Gauche... Je Vous Le Donne En Mille... "Mad Cow!!!"... 

Mais Ce Rêve, Une Nouvelle Fois Grandiose... N'Est Pas Fini... J'Allai Dans L'Immense Chambre de Ma Petite Soeur... Ici, Des Lits a Étages, La Une Table Et des Chaises, des Poutres En Dessous du Toit,... Une Chambre Si Belle Que J'En Étais Un Tantinet Jaloux... Et Tant d'Ami(e)s... Alors Merci Mes Amis, Ma Famille de L'Inconscient, Et Chacune Et Chacun Qui y Vit... Ce Monde-Ci Me Plaît Au Plus Haut Point...

Puis, Apres M'Etre Réveillé... Bienheureux... Je Suis Ce Matin Allé au Tabac Et Ai Demandé... En Mon Cauchemar du Matin... un "Camel 100S" Et Un  Autre Normal... 12 euros, M'a Demandé La Demoiselle, Que Je Lui Donnai Alors Sous Forme de Pièces de 2 euros... Attention, Fumer Tue... Et Puis, Retournant Chez Ma Petite Mamounette, Je Me Rendis Compte Avoir Oublié Mes cigarettes Et Laissé Sur Le Comptoir Mes Douze euros... Alors Nous Avons Fait Demi-Tour Dans la 205, Conduite Par Une Jeune Femme, Et Une Autre Sur Le Siege Passager... Deux Amies... Mais Un Poteau Électrique Était Tombé a Terre... Alors, Je Dü Sortir de L'Auto Pour L'Enlever... Puis Me Réveillai... Pour Venir Vous Les Conter...

Allez... a Défaut d'Affiches... Si L'On Allait Voir Mad Cow Et Nos Amies Et Amis de L'Inconscient... Ici, Le Soleil Brille, Écoutant "The Cranes"... Enfin... Les Retrouvant...


Bisous Et Belle Journée a Vous...



Patience...


...Est Mère de La Sûreté... Enfin... Paraît-Il... La Mienne a Ses Limites -;) Aussi Travaillant Sur Mes Nuages Surtout... Et Bien... Comment Dire... Je N'Ai Pas Encore Commencé... lol, Comme Disent les Jeunes... Mais La Suite de La Visite Guidée Est Pour Cette Nuit-Ci... Ou Demain Matin... On Verra... Vous N'êtes Pas Impatients a Ce Point, Tout de Même??? Six Ans Que J'Attends Que Vous Me Parliez... Hopefully, I've Got My Unconscious With me... And My Princess Anima... And My Guardian-Angel, My Dear Shadow... Aussi... Pour Vous Faire Patienter, Je Vous Ai Retrouvé Dans Ma Discothèque L'Une de Mes Chanteuses Préférées... Inconnue du Grand Public... 

J'Ai Nommé "The Cranes - Future Songs", Qui Sont des Chansons Relaxantes Et Dotées d'Une Voix Toute Particulière... Que Ma Foi... J'Aime Bien...

Allez, Si On Allait Voir Ce Que Deviennent Mad Cow Et Quicky, Mon Adorable Petit Robot Que M'Ont Gentiment Offert, Par Une Belle Nuit Mon Dieu Et Ami Et Mon Grand Frere... Tout Droit Sorti d'Un Jeu Vidéo, Depuis Il Est Comme Monthy Boy The Star Cat... Il Reste a Mes Côtés... 

Que La Nuit Vous Soit Belle... Je Vais Faire Un Effort...

vendredi 26 septembre 2014

Ode To My Family...





Une Nouvelle Fois, Je Ne Sortirai Pas... Peut-Etre Demain Soir... Non, Ce Soir, Pour Vous... Que J'Aime Quand Meme Bien Mes Kanailles Et Koquines... Je Reste Au Chaud En Bonne Compagnie... Celle de Monthy Boy The Star Cat, Qui Doit Dormir Dans Mon Armoire, a l'Heure Qu'Il Est... Et moi?! Moi, Je Viens Comme Promis L'Autre Soir, Vous Conter La Suite De L'Ode a Ma Famille de L'Inconscient... De Temps a Autres, Je Me Repasse Le Film de Mon Rêve Avec +Liv Tyler ... Et Tous Ensemble, Mon Inconscient, Mon Anima, Mon Ombre Et Surtout moi Qui Ne Suis Rien En Comparaison a Eux... Alors Je Souris Tant Il Était Magique... Un Rêve Immense... Et Ce Sourire Radieux, En Fin de Rêve... Le Tout Dans La Neige... "Elle a Été Bonne Cette Semaine!!!", M'a Dit Mon Psychologue... Que Des Gens Biens Dans Vos Rêves... +Liv Tyler ..., Mon Papy, Ma Petite Soeur, Vos Amis, Mon Papa, Ma Maman... Presque Toute La Famille!!!... Et Ma Coccinelle!!!

Allez, +Céline Teissiere , Si On Allait Voir Notre Petit Quiky Et Mad Cow... +Blanka Pospíšilová ... Qu'En Dites-Vous? Voulez-Vous Connaître La Suite de L'Histoire Et Découvrir Le Grand Chalet des Songes? Malheureusement... Mon Psychologue Va Etre En Formation Durant Deux Semaines... Et Je Les Craints, Ces Deux Semaines Sans Le Voir... Peut-Etre Irai-Je Voir Mon Ancienne Psychologue... Prendre de Ses Nouvelles Et Lui En Donner des Miennes... Pendant Longtemps, Essayant de Comprendre Ce Qui Faisait Ma Solitude Et Ce Silence Autour de moi... Parce Que Pensant Que C'Était moi Qui Était En Cause... J'Ai Écrit Dans Mes Moleskines... Des Moleskines Noirs de Douleurs... Du curé Qui Me Bottait Le Cul... Au Viol Subit Adolescent, En Passant Par La Mort de La Petite Clémentine, Et Celle de Mon Papa... Et Je Pleurais Alors Devant Elle Qui Me Parlait Peu, Mais M'Indiquait des Pistes... Je Me Souviens de Ses Mots... "Vous Devriez Être Plus Confiant En Vous-même...", M'a-t-Elle Un Jour Dit... Sûrement... 

Allez... Je Vais Désormais... Comme Me L'a Toujours Conseillé Mon Dieu Et Ami... Essayer de Me Tourner Vers L'Avenir Avec Un Grand A... Et Cesser de Ressasser Mes Malheurs, Parce Qu'a Nouveau... J'En Ai Les Larmes Aux Yeux... Mais Le Plus Difficile N'Est Pas La... Le Plus Difficile Est En Ce Manque de Réconfort, de Compassion... Cette Absence... 

Mais Parfois, Il Faut Savoir Tourner La Page... Et Pardonner... Et S'Excuser... Et Oublier...


Belle Soirée a Vous...


Je Vais Tacher d'Arrêter d'Etre Redondant, Et de Cesser de Me Plaindre... Vous Ne Voulez Pas Me Parler Malgré Plus de 200 Visites, Dont Une Bonne Part de Mes Ami)e)s Tchèques, Et Dont J'Imagine +Blanka Pospíšilová , Que Je Salue d'Un Bisou, Tout Comme mon Amie +Céline Teissiere , Que J'Embrasse... Je Vais Faire Une Petite Course, Et Vous Écrirai La Suite Du Grand Chalet des Songes, Ce Soir... Voila... J'Espere Que Vous Avez Toutes Et Tous Passé Une Belle Journée... Pour Ma Part, J'Ai Rencontré Mon Psychologue Et Lui Ai Parlé de Mes Rêves, Dont Celui Fantastique Avec +Liv Tyler , Que J'Embrasse... A Plus Tard... Bisous a Vous.

God Be With You...

"Arbre École Saint-Goery Découpé,,.. Enfants Samedi Maman Beau Jeune Homme, Cox Monter Musique Hôpital Dieu Prière", Sont Les Mots de Mon Rêve de Quatre Heures Trente... Trop Endormi Pour Tout Écrire...


C'Était Il y a Très Longtemps... Il y a Trente Ans... Voire Plus... C'Était Un Vieux Monsieur Bossu... Parfois Il Nous Tapait Sur Les Doigts Lorsque Nous N'Étions Pas Assez Sages Avec Sa Règle de Bois... Il Était Petit Mais Strict... Dans Une École Privée de Garçons... Et Oui... J'Ai Grandi Depuis Toujours Loin des Petites Filles Et des Premiers Amours... J'y Avais Un Seul Ami... Grégory... Je Ne Me Souviens Plus S'Il Était Dans Ma Classe... Le CE1, Je Crois... Et Puis... Un Beau Jour de Printemps... Monsieur Georges En Début de Cours Est Venu Me Voir, Tapotant de Son Doigt Sur Ma Table... Je Craignais Alors Qu'Il Ne Me Dispute... Mais Il Me Dit Ces Mots... "Mais... Monsieur Heilmann... Vous Savez Ce Que Cela Signifie En Allemand?", Me Demanda-T-Il... Je Lui Répondis Alors Que Je L'Ignorais... Il Me Dit Ces Mots... "Cela Signifie... L'Homme Qui Sauve."... Je Restai Alors Sans Voix, Et Le Remerciai... Mon Deuxième Signe de La Vie... Deuxième Reconnaissance de La Vie... La Toute Première Étant Plus Tôt... Lorsque Thierry, Le Fils de Ma Taty, Ma Gardienne des Cours Primaires, M'Avait Créé Un Beau Jour Un Gros Camion de Legos...

La Majeure Partie du Temps des Récréations, Je Restais Seul Au Fond de La Cour, Loin des Autres Élèves... Paraît-Il Que Mon Frère a Aussi Grandi En Cette École... Je Ne Me Souviens Pas L'y Avoir Vu Et N'Ai Aucun Souvenir de Lui... Tristement... Contemplant Les Oiseaux Qui Déja Étaient Miens, Dans Le Grand Marronnier Au Centre de La Grande Cour Où Les Enfants Jouaient Et Criaient Et S'Amusaient Tous Ensemble... Je Restais Alors Seul... Arrivant Toujours Le Dernier Dans Le rang, Me Prenant Souvent des Coups de Pieds au Cul Par Le Curé Méchant Qui Dirigeait d'Une Main de Fer L'École Saint-Goery...

Cette Nuit, En Mon Rêve de Quatre Heures Trente... Je Me Suis Retrouvé Devant Cette École... Ma Petite Maman M'y Avait Déposé... Je La Revois Partir Aux Cotés d'Un Beau Jeune Homme Assis Sur Le Siege Passager, Dans Sa Polo... Il y Avait Une Coccinelle de Garée Devant L'École, Et Des Enfants, ou Des Jeunes Gens... Je Ne Me Souviens Plus Bien... Nous Sommes Entrés Dans La Grande Cour de L'École de Mon Enfance... L'Arbre Était a Alors a Terre... Mort... Tronçonné En Maints Morceaux... Les Branches, Le Gros Tronc... A Terre... Je L'Ai Touché... Il Semblait Mou... Pas Un Oiseau N'Était La... Ensuite Nous Sommes Repartis... Maman N'Était Plus La... Nous Sommes Montés Dans La Coccinelle En Musique, Et Sommes Partis Au Chevet de Quelqu'Un Que Je Ne Connaissais Pas... Nous Avons Déroulé Un Parchemin Sur Lequel Il Était Écrit... Des Prières... Des Mots En Hommage a Dieu... De Très Belles Prières... Malheureusement, Ayant pris Mon Somnifère, Je Ne M'En Souviens Pas...

Je Dois Aller Voir Mon Psychologue Et Son Assistante Cette Après-Midi... Je Tacherai de Ne Pas Oublier Cette Fois... Et Si L'Anima a Une Part D'Autonomie, Pourquoi L'Inconscient Ainsi Que L'Ombre N'En N'Auraient Pas Également? Pourquoi Ne Savons-Nous Pas a L'Avance Ce Dont Nous Allons Rêver ? Pourquoi Ne Nous Souvenons-Nous Pas de Tous Nos Rêves S'Ils Ne Sont Pas Autonomes Et Indépendants... Ce Qui, Selon Lui, Fait de Moi Une Personne Schizophrène... Je N'y Crois Toujours Pas... 

Aussi, N'Ayant Que Peu de Souvenirs de Mon Enfance, Je Suis Heureux D'Avoir Revu Mon École... Sans Mon Arbre, Malheureusement... Ni Mes Oiseaux... De Mon Enfance, Je N'Ai Guère de Souvenirs De Ma Famille, de Mes Parents... Paraît-Il Que Mon Papa Nous Ramenait Toujours Un Petit Cadeau de Ses Longs Voyages Sur Les Routes de France... De Maman, Je N'Ai Que de Vagues Souvenirs Que Lorsqu'Elle Venait Nous Rechercher Chez Ma Taty, L'Attendant Avec Ma Petite Soeur Dans La Cage d'Escalier, Tout En Haut du HLM... Aussi Suis-Je Trés Reconnaissant Envers Mon Anima Qui Me Délivre Ces Rêves, Mais Aussi Mon Inconscient Et Mon Ange-Gardien de L'Ombre...

jeudi 25 septembre 2014

A Ma Memere de Coccinelle...



Un Jour, J'Avais Emprunté L'Auto de Ma Maman, Pour Me Rendre a Colmar, Afin de Peindre une Fresque Murale au Palais des Légendes... Une Crêperie Que Tenaient des Amis... J'y Fus Logé Et Nourri, Et Payé 9000 francs... Puis Un Soir, de Retour de Strasbourg Où J'Étais Allé Voir des Amis... J'Ai Serré Un Peu Trop la Glissière de Sécurité, Et Ai Abîmé La Portière Droite de Sa Polo... Sitôt Le Lendemain, J'Allai Voir Un Carrossier Accompagné de Mon Ami Restaurateur... Le Carrossier, Un Vieil Homme, Me La Refit... Mais Surtout... Il Vendait Une Coccinelle Rouge, Mal Repeinte Par des Apprentis, Mais Tout de Même!!! Et Comble du Comble... Il La Vendait 9000 francs!!! Je Craquai Alors... Je Me Souviens... Mon Travail N'Étant Alors Pas Encore Terminé... Je Passais Chaque Soir Devant Voir Si Elle y Était Toujours... Et Surtout Si J'Allais L'Acheter!!! 

Mon Travail Étant Fini, Nous Sommes Aller L'Acheter Ensemble... J'Étais Subjugué Et Trop Heureux De La Conduire... Enfin!... Oui, Mais Voila... Il Me Fallait Rentrer Dans Les Vosges Et C'Était L'Hiver... Or, L'Hiver, Dans Les Hautes Vosges Entre Colmar Et Épinal... Il Neige Encore... Et Rudement... Et Je Devais Franchir Le Col de La Schlürt... Je Me Souviens Bien... Les Essuie-Glaces Qui Ne Fonctionnaient Que Très Lentement... Le Pare-Brise Avant Très Élevé Qui Me Faisaient Voir Les Gros Flocons de Neige Qui Tombaient Par Millions... Et Le Chauffage Au Sol Qui Me Réchauffait Bien... Les Camions Arretés En Haut Du Col Qu'Il Me Fallait Doubler... Et Je Serrais Les Fesses... Des Pneus Non Adaptés... Mais J'Avançais... Et Le Franchis Alors... 

Puis, Je La Fis Repeindre de Couleur Rouge "Red Firebird", Un Rouge Vif... Et Elle Est Trop Belle!!! J'En Ai Fait des Kilomètres Avec Elle... La Prochaine Étape Est de Faire Refaire Le Moteur... Parce Qu'Il M'a Lâché Sur la Voie Express, Un Beau Dimanche Tout Pouna, Où J'Allais Chez Ma Maman... Que Mon Grand Frere Dü Venir Me Rechercher Et Me Tracter...

J'Aimerais, Puisque C'Est Possible, Lui Mettre Un Moteur de Porsche Targa... Ou Autre... A Voir... Bientôt... Je Fais Mes Petites Économies...

Concernant Mes Rêves de Cette Nuit... Je Ne Me Souviens Que Des Derniers de Ce Matin... Où J'Ai Rêvé de Ma Mémère de Coccinelle... Celle-Ci Date de 1978... D’Où Son Petit Nom de Mémère... Je La Conduisais Alors, Arrêté Dans Une File de voitures... Et Devant moi... Il y Avait... Une Coccinelle Rouge de La Même Couleur Que La Mienne... Deux autos Devant Moi... Je Décidai de La Suivre Et La Rejoindre... Elle Démarra... Las... Il y Avait des voitures Et Toute Une File Qui M'En Empêchèrent... Puis de Me Retrouver Dans Un Magasin... Où Je Fis, Dans La Cabine d'essayage des Vêtements... Tomber Quelques Pommes-Frites... Le gardien Me Demanda de Les Ramasser... Ce Que Je Fis... Un Magasin Situé En Face de Chez Ma Maman... Puis Je Remontai Dans Ma Cox, Et Arrivai Chez Nous... Les Freins Lâchèrent... J'Essayai de Passer La Marche Arrière, Pour Ne Pas Tomber Dans La Mare Aux Grenouilles... En Vain... Puis Elle S’Arrêta Sur Le Petit Tas de Groise, Pres Du Petit Garage... Et Me Réveillai... 

Je Devrais Déjà Être a L'Atelier d'Écriture d'Espoir 54... Je Crois Que Ce Ne Sera Pas Encore Aujourd'hui Que Je M'y Rendrai... Désormais Ma Coccinelle Est Sous Une Bâche Gentiment Offerte Par Ma Petite Soeur Et Son Ami Christian, Protégée des Intempéries... Je Tâcherai de Vous La Prendre En Photos Prochainement...

Je Vais Continuer L'Écriture du Grand Chalet des Songes Cette Après-Midi... Parce Qu'En Fin de Journée, Je Me Sens Fatigué Et Las du Silence Qui M'Entoure Et M'Enferme...

Allez, Courage Mon Titi...

mercredi 24 septembre 2014

Et Si... ***Le Grand Chalet des Songes... ***


Après Avoir Franchi Le Petit Pont, Nous Longeons Alors La Rivière Qui Se Jette Dans Le Grand Lac des Cygnes, a Travers Le Grand Pré Tout Recouvert de Blanche Neige... Le Paysage Est Merveilleux... Au Loin, Sur L'Autre Rive du Lac, L'On Aperçoit Les Lumières de La Grande Cité des Anges Où Je Vous Emmènerai Prochainement, Princesse Anima... Tous Ensemble, Nous Nous y Rendrons a Bord de L'Aigle Royal, du Croa-Croa Mecanik, ou de L'Espadon, Un Vaisseau Intergalactique Pour Aller Dans L'Espace, Et Sous-Marin Pour Nous Rendre a Aquarius Mundi, La Cité Sous-Marine... Mais Entrons Plutôt Dans Le Grand Chalet des Songes, Nous Réchauffer... Un Bon Repas Et des Surprises Nous y Attendent...


*** Le Grand Chalet des Songes ***


Sitôt Entrés Dans La Grande Tour de L'Entrée (1), Mon Anima Se Découvre Peinte Au Plafond Parmi Les Muses Des Quatre Saisons, Où Chacune Les Représente... La Grande Fresque du Plafond Se Nomme "Dieu Bénissant Les Amoureux", Ceux-Ci S'Embrassent Tendrement Parmi Les Cieux, Les Anges, Les Oiseaux Et Les Papillons... Quant Aux Muses, Elles Représentent Donc Les Quatre Saisons... Au Printemps, Elle Est Nue Parmi Les Champs de Fleurs Et Les Arbres Au Feuillage Renaissant, En Été, Ce Sont Les Moissons Dans Les Champs, En Automne, les Forets Aux Couleur Chatoyantes Et La Belle Anima Portant Un Chapeau Noir, Et En Hiver, La Belle Est En Fourrure, Dans La Foret Enneigée... 

mardi 23 septembre 2014

*** Le Chalet des Songes - Suite de La Visite Guidée ***


Allez... Si On Allait Voir Ce Que Deviennent Nos Petits Kuiky Et Mad Cow Ce Soir ? Où En Sont-Ils? Mad Cow, Paraît-Il Est Sur Les Épaules de Mon Ange-Gardien Et Chevalier de L'Ombre, Sur La Calèche Rouge Vif, Toute Heureuse De Sa Place Qui Domine Tout... Fais Attention a Toi, Ma Petite Vache... Bientôt, Tu Seras Célèbre... Et Tes Petites Bêtises Te Vaudront La Place d'Honneur des Plus Grandes Stars Mondiales... Au Grand Dépit des lapins cré...s... Je Ne Sais Pas Comment On Peut Mettre des insultes En Guise de Titre... Personnellement, C'Est Du Rêve Que Je Demande... Pas Vous? J'Ai Rêvé Cette Après-Midi, Voyant Mes Amis du Théâtre... Ensemble, Nous Avons Joué aux Ballons Gonflables, Qu'Il Ne Fallait Pas Qu'Ils Touchent Le Sol... Puis Nous Nous Sommes Passés La Balle, Et Avons Joué Au Killer... Une Tape Dans Le Dos, Marchant Toutes Et Tous a L'Équerre, Et Nous Étions Morts, Ressuscitant Aussitôt... Puis J'Ai Vu Des Hommes Et des Femmes Jouant Au Théâtre... Pour Ma Part, je N'Ai Pas Osé... Mais J'y Pense Déjà Pour La Semaine Prochaine... J'y Retournerai Avec Plaisir...

Kuiky, Quant a Lui, Est Dans Les Bras Si Tendres De Mon Divin Inconscient, Mon Dieu a moi, Tout Heureux... Il Est Beau Mon Kuiky, Si Vous Saviez... C'Est Mon Frère Qui Me L'a Offert Au Cours d'Un Grand Rêve Grandiose... Je Jouais Sur Une Game Boy, Devant Un Écran Où Il Filait a Toute Allure... Puis... Soudain... Il Est Sorti de L'Écran... Et Mon Grand Frère Me L'a Alors Offert... Depuis On Est Potes... Et Puis Apres On Est Allés Tous Les Deux Voir Une Exposition de Vieilles Voitures Dont Une Décapotable Rouge Trop Belle... C'Était La Voiture d'Assurancetourix Et Falbala!!! Moi, Je Dis ÉÉÉNORMISSIME Cet Inconscient... Bon Allez... Allons Visiter Le Grand Chalet des Songes... Tous Ensemble... Chacune Et Chacun Aura Sa Chambre... Il y Aura Plein de Chambres Pour Tous Mes Amies Et Amis... 

Alors, Filez Doux!!! Allez, Bisous Et a Plus Tard... Bisous +Céline Teissiere Et +Blanka Pospíšilová ... Ainsi Que +Liv Tyler ... Prenez Soins de Vous...


*** Le Grand Chalet des Songes - L’Accueil de Ma Famille de L'Inconscient ***



Tous Ensemble, Nous Marchons Dans L'Épaisse Couche de Neige Sur Le Grand Chemin Pavé, Tenant La Main de Mon Anima, Trop Heureux de Cette Rencontre Fabuleuse, Mon Dieu de L'Inconscient Portant En Ses Bras Si Doux a Mon Cœur, Notre Petit Kuiky Le Petit Robot, Et Mad Cow Est Sur Les Épaules de Mon Ange-Gardien de L'Ombre, Tous Deux Sur La Calèche Que Tirent Dix Étalons Noirs, Marchant Au Pas Derrière Nous Qui Sommes Enfin Ensemble... Ensemble... Ensemble, Nous Approchons Du Grand Chalet des Songes... Passant Le Petit Pont Qui Surplombe La Rivière Devenue Torrent, Sous L'Effet de La Neige Qui Tombe Dru, A Gros Flocons, Des Flocons Qui Recouvrent Toute L'Immensité du Vaste Domaine du Monde Des Rêves... En Cascades, L'Eau S'Écoule, Interminablement, Descendant de La Montagne, Entre Les Roches Couvertes de Chapeaux de Neige...Les Arbres Comme Je Les Aime... Tout En Contrastes Avec La Neige Qui Recouvre Leurs Branches... Resplendissants de Leur Blancheur Toute Immaculée Et Toute Renaissante... Noël 2015 Approche a Grands Pas...

Apercevant Le Grand Chalet des Songes, Ma Princesse Anima S'Émerveille Alors... "Oh! Qu'Il Est Beau", Fit-Elle Toute Surprise... "Merci Mon Anima, je Suis Heureux Qu'Il Vous Plaise!", Elle Me Félicita Alors, Son Si Joli Sourire Aux Lèvres... Et Je Me Sens Heureux... Mon Inconscient N'En Dit Pas Moins... "Bravo, Jean-Christophe... Tu Vois Quand Tu Veux...", M'Adresse-T-Il... "Soyez-y Les Bienvenus_, Leur Dis-Je Alors... "C'Est Chez Nous!", Dit Mad Cow a Mon Chevalier de L'Ombre... Celui-Ci D'Aquiescer... "C'Est Très Beau!", Lui Répond-Il...

Ici Et La, Les Lumières Tamisées Éclairent La Neige Aux Fenêtres... De Petites Bougies y Ont Été Disposées Pour Accueillir Le Père Noël... Tandis Qu'a L'Intérieur du Grand Chalet... Une Surprise Nous Attend... Et de Taille!


Approchant du Grand Chalet des Songes, Nous Entrons Dans La Grande Entrée (1), Entrant Tous Ensemble, Mon Anima Est Toute Chose Devant Nos Peintures de Dieu Bénissant Les Amoureux, Par-Delà Les Cieux, Entourés d'Anges, d'Oiseaux, de Papillons, de Branches d'Arbres... 

Je M'En Vais... Je Me Sens Las de Votre Silence Qui Dure Depuis Six Longues Années... Et Au Quotidien... Belle Nuit a Vous.

O Théâtre...

Bien Le Bonsoir a Toutes Et Tous...
Salut Mon Nico'...


Ça Va, je Ne Vous Ai Pas Trop Manqué Cette Après-Midi? Tout d'Abord, Merci de Vos 272 Visites d'Hier... Qui Sait, Étant Allé Conter Mon Rêve a +Liv Tyler Hier au Soir, Je Me Dis... Ce Rêve Étant a Mes Yeux Tellement Fantastique... Peut-être Est-Elle Venue me Voir... moi, Petit Vosgien de La Plaine... Mais Vosgien Tout de Meme! 'Tention Vos Petites Fesses... Je Plaisante... Les Vosgiens Sont Une Espèce Particulière... N'Est-Ce Pas +Blanka Pospíšilová ?! Pour Quelle Raison Ne Me Parlez Vous Plus? Je Vous Ai Tout Dit... En Ce Sens Où Ils Ont du Mal a Adopter Les Gens d'Ailleurs... Mais S'Ils Vous Acceptent Et Voient Que Vous Êtes Bons Et Honnêtes... Cela Le Sera a Vie... Et Qui Sait Peut-Etre Plus Longtemps... Peut-Etre Mon Papa, Mon Papy René, Et Marius Sont-Ils En Train de Trinquer Au Royaume des Cieux de Mon Retour Au Monde du Spectacle... Je Le Leur Souhaite Et Trinque a Leur Santé Et Bonheur...

Pendant Que Je Suis Dans Les Messages Personnels... Mon Nico, Pourrais-Tu Me Renvoyer Via Sms Ton Numéro de Téléphone, Celui d'Émilie, d'Olivier Et Magali Avec Un i? Vous Me Manquez... Et J'Aimerais Prendre de Vos Nouvelles Et J'Ai Cassé Mon Précédent Téléphone... En Espérant Que Mon Rêve de Cette Nuit Ne Se Concrétise Pas... Où J'Ai Cassé Mon Troisième Téléphone...

Parfois, J'Ose Me Dire Qu'Avec Mes Rêves, Je Pourrais Être DJ Littéraire... Je Ne Sais Pas Comment Fait Mon Inconscient, Mon Dieu Tout Puissant... Pour Avoir Tant de Mémoire Visuelle... Pitéte Pour Ça Que J'Ai Une Mémoire de Poisson Rouge... Je Suis Donc Allé Au Théâtre Cette Après-Midi, Aux Côtés d'Une Sympathique Psychologue Et Metteur En Scène, Et Un Nouveau Metteur En Scène Professionnel Qui Semble Bien Dans Ses Bottes, Et Dont j'Ai Été Ravi de Faire La Connaissance... Quand Aux Membres Du Groupes... Je N'Ai Fait Qu'Assister a La Pièce Commencée La Semaine Dernière... Ils Sont Tous Exceptionnels... Tous de Beaux Etres Humains Et Ça M'a Fait Plaisir de Les Revoir... C'Est L'Histoire de Deux Femmes Qui Demandent Une Minute a Chaque Passant, Tendant La Main, Sur Une Musique Assez Ancienne, Et Tout Le Monde, Dans Sa Bulle Et Son Univers, Les Ignore... Mais Je N'Ai Pas Osé... Ne M'Étant Pas Senti a Mon Aise Au Cours de La Dernière Pièce... Qui Fut Interrompue... Depuis, je N'y Étais Pas Retourné... Je Ne Regrette Pas... Peut-Etre La Semaine Prochaine Oserai-Je? Je Vais Essayer d'y Réfléchir...

Tiens, Si On Allait Voir Kuiky Et Mad Cow Et Ma Famille de L'Inconscient, Mon Anima Et Mon Ombre?! Et Toutes Mes Betes? Que Deviennent-Elles? Allez, Belle Soirée a Toutes Et Tous...

Nuit de Cauchemar... Et de Cochon -;)

+Liv Tyler Cette Nuit M'Aura Plus Que Manqué... 


Me Retrouvant a Nancy La Voleuse d'argent, Tant Les prix des Boissons (Allez Comprendre... les Boissons Sana alcool Sont Plus Chères Que Celles Avec...) Et de La Nourriture, Depuis Leur euro Dépasse l'Entendement, Me Faisant, Lors de Mes Sorties, Dépenser l'argent Trop Cher... Des Lors, Je Ne Sors Plus... Ne Dépensant Plus l'argent Que Je N'Ai Plus... J'Ai Ce Matin, Fait Un Long Mais Beau Cauchemar a Nancy La Triste... Il y Avait un  homme, tenancier d'un Restaurant, Qui Me Dit Que Je lui Devait de l'argent, Alors il Me Proposait d'Aller Faire la Plonge Chez lui, Afin de récupérer son Maudit argent... Je N'Aime Pas l'argent, il Me File Entre les doigts, Ne Comptant Pas... Mes Fins de Mois S’Arrêtent Tôt Dans le Mois, Et N'Ayant Que Mon Allocation Adulte Handicapé, Puisque Sans Ressources de Mon Travail... Puis, Il y Avait des gens En Train de Se Faire Prendre En Photo Dans Ma Mémère de Coccinelle, Celle-Ci Étant Dans Mon Rêve Décapotable... Puis ils S'En Allaient Avec... Me La Volant, Et S'Enfuyant Avec... Me Laissant Sur Le Pavé... Ensuite, Je Revis Cet homme Qui Me Rappela l'argent Que Je lui Devais, Me Demandant Mon Numéro de Téléphone... Je Lui Écrivis Alors Sur Un  Pauvre Papier... Illisiblement... Puis, En Chemin, Et Après Toutes Ces Turpitudes Et Ennuis... J'Entrai Dans le restaurant de celui-ci, Apercevant celui Qui M'Avait Volé Ma Coccinelle, L'Ayant Faite Repeindre Pour 200 000 euros, Un e Peinture Qui S'Appelait "David Bowie", Et Posait Devant Pour L'est Répugnant, le quotidien de Nancy L'Ennui, Avec Son Gros Bide... Plusa Gros Que Le Mien, Oui!!!... Mais Je Me Suis Mis a L'Eau, Depuis Quelques Jours... Plus Sain... Et Ensuite... Non. Les Ennuis N'Étant Pas Finis... Je Cassai Pour La Troisieme Fois Mon Téléphone, Le Faisant Tomber Par Terre... Il y Avait une femme Pres de Moi... Des Pierres Précieuses Tombèrent Alors de Mon Téléphone... Qu'elle S'Empressa de Ramasser, Et de M'En Demander 400 euros... Ce Que Je Refusai... Puis celle-Ci de Me Dire..."Vous Savez Que la police Pourrait Vous Enfermer Pour La Possession de Ça!!!"... Pétasse de nancéienne... Je Ramassai Alors Mes Pierres Précieuses... Et Me Réveillai... Dépité de N'Avoir Pas Revu +Liv Tyler ... Et de CE Cauchemar... Un Peu Mérité Et Cherché... Mais Cela Devrait S'Arranger... Puisque Ne Sortant Plus... Sauf Cette Apres-Midi Oü Je Vais Aller Faire du Théatre Avec des Personnes Souffrant de Troubles Psychiques, La Compagnie "Vents Et Marées"... Je Suis Dépité... +Liv Tyler Serait Avec Un footballeur... Liv, VOYOOONS!!! Qu'Est-Ce Qui Vous Arrive??? Reprenez-Vous!!! 

Dégouté de Mes Problemes d'argent... Je Me Recouchai, Enguirlandant Au Passage Mon Anima Et Mon Inconscient, Mon Ombre S'En Sort Bien, N'y Pensant Pas Trop, Sauf En Cas de Danger Ou d'Agression Verbale Ou gestuelle de La Part de Mes Cons-Dégénérés...  Bref, Cela M'Arrive Mais Rarement...

Et La, Accompagné de Ma Petite Soeurette, Nous Étions En Voiture Avec, a L’Arrière de Celle-Ci... Un Gros... Cochon!!! Fort Sympathique Et Tout Sage, Tout Propre Sur Lui... Assis Dans La Voiture Décapotable, Nous Avons Gravi Une Pente Raide... Faite de Pierres... Puis Sommes Arrivés Dans Une Grande Librairie En Vue d'y Apporter Notre Cochon... Nous Avons Rencontré La Propriétaire de Celle-Ci... Le Cochon Était Allongé a Nos Côtés... Tout Gentil...

J'Ai a Mes Cøtés, Le Grand Livre des Symboles des Éditions Taschen... Il y Ai Dit Ceci... "Depuis La Nuit des Temps Primordiaux, L'Animal Utérin a Été Associé a La Grande Déesse Mere. Les Cochons Sont des Animaux Curieux Et Directs, Voraces, Sociables, Et Remarquablement Prolifiques... Pour Toutes Ces Raisons, Les Cochons Ont Été des Symboles de Productivité, d'Immortalité, Mais Également de Laisser-Aller, de Gloutonnerie Et de Luxure."

Voila, Je Vais Devoir Aller Au Théatre Retrouver des Amies Et Amis, des Hommes Et de Femmes Qui Ont Ou Souffrent de Graves Problemes Intérieurs, Mais Qui Ont Le Coeur Sur La Main... Et TouteS Et Tous d'Une Grande Inventivité Et Chacun Leur Originalité, Capables de Beaucoup... Il y a Longtemps Que Je N'y Suis Allé, Me Sentant Mal a L'Aise Sur Scène, Mais Suis Sür Que Nous Ne Manquerons Pas d'En Parler Ensemble... 

Voila, Je Vous Remercie de Vos Nombreuses Visites d'Hier et de Ce Matin... Parlant de Visites, Nous Tacherons D'Aller Visiter Le Grand Chalet des Songes Ce Soir... Que Devient Le Petit Kuiky, Me Demandait mon Amie +Céline Teissiere Dans L'Un de Ses Messages... Et Bien, Kuiky Est Dans Les Bras Si Doux de Mon Inconscient, Ayant Retrouvé Son Papa Et Créateur... Et Ma Petite Mad Cow Attend Impatiemment La Venue du Pere Noel, Rentrant Tous Ensemble Et Mains Dans La Main Vers Le Grand Chalet, Celle-Ci Étant Sur Les Épaules de Mon Ange-Gardien de L'Ombre, Sur La Caleche Qui Nous Suit a Petits Pas... Et Moi? Et Bien, Je Suis Heureux d'Avoir Retrouvé Celle Et Ceux Qui Me Sont Chers... Je Suis Ailleurs...  Je Vous Laisse Avec Jack The Ripper... Passez Une Belle Après-Midi... Bisous...


lundi 22 septembre 2014

Mes Chéri(e)s...


J'Aurais Bien L'Envie de Vous Faire Visiter L'Intérieur du Grand Chalet des Songes, Seulement Voila... Ayant Passé Mon Après-Midi a Vous Conter Mon... Enfin... Notre Histoire, J'Ai de Ce Fait, des Courbatures Partout, Et Aux Jambes Et Au Dos... Et Les Yeux Explosés Par l'Écran de l'Ordinateur... J’Espère Que Vous Comprendrez Que j'Aille Me Reposer Un Petit Peu... Pour Retrouver Mon Anima, Ma Princesse de Mes Nuits, Et Mon Merveilleux Inconscient, Mon Grand Ami Qui Me Connaît Comme Aucun(e) Etre Humain(e) Sur Cette Terre... Et Mon Ange-Gardien de Mes Nuits Et de Mes Jours... J'Ai Nommé Mon Chevalier de L'Ombre... Vous Les Retrouverez Sitôt Levé Demain Matin, Mon Inconscient N'Aimant Pas Trop Que Je Traîne au Lit, Je Constate Que J'y Fais Plus de Cauchemars Lorsque J'y Reste Cloué... Et Exigeant de Lui Ce Que Je Ne Fais Pas Pour Moi... Et Pour Nous Toutes Et Tous... Pour Mes Petits Neveux Et Nièces En Tout Premier, Leur Souhaitant de Faire des Rêves Aussi Grandioses Que Les Miens... 

Ce Rêve Immense Et Beau de Ce Matin M'a Bouleversé, Découvrant La Si Jolie Liv Tyler Pour La Troisième Fois de Mes Nuits... La Toute Première Fois Étant Dans Mes Tout Premiers Rêves, Faits a l'Age de Trente Quatre Ans... Je Pêchais Aux Cotés d'Un Ami Que Je Suppose Alors Être Mon Ombre, Aux Abords d'Une Riviere... Quand Soudain, Un Bateau Passa a Toute Allure... Je L'Alpaguai Alors de Ma Canne a Peche... L'Un des Hommes a Bord du Bateau Fit Alors du Ski Nautique Sur Ma Ligne, Puis Nous Sommes Montés a Bord du Bateau... La, Il y Avait des hommes d'Affaires Fortunés... Dont... Je L'Avoue... Berlusconi!!! Je Ne Sais Toujours Pas Ce Qu'Il Faisait La... Mais Bon... Puis Nous Sommes Allés Dans Un Restaurant Sur L'Eau, Donnant a Manger Aux Animaux Aquatiques Qui Venaient Se Nourrir En Nos Mains... Et Ensuite, Nous Sommes Allés Jouer Pour Nous Détendre Dans Un Jeu Subaquatique... Où, Avec Nos Cannes a Pêche, Nous Devions Nous Attraper Les Uns Les Autres... J'Entrai Dans Une Bulle Et Objet Sous-Marin... Lançai Ma Canne a Pêche... Et Attrapai... Liv Tyler!!! Merveilleux!

Aussi Ai-Je Prévu de Vous Faire Découvrir Ou Redécouvrir Un Groupe Que J'Affectionne Particulièrement, Avant de Vous Quitter Pour Mon Jardin Magique... J'Ai Nommé... Ladies And Gentlemen... "Jack The Ripper", Avec Leur Titre Léger Et Phare... " I Was Born a Cancer"...

Aussi, Je Vous Souhaite a Toutes Et Tous Une Trop Belle Nuit, Parlez-Leurs, Dites-Leurs Les Mots de Votre Coeur... Tout Ce Qu'Ils Demandent... Un Merci de Votre Part... Allez... Faites de Beaux Rêves Et a Demain Matin...

Bisous +Céline Teissiere Et +Blanka Pospíšilová ... Merci de Vous Être Manifestées... J'Oubliais... Bisous +Liv Tyler ... Au Plaisir...


"Va Vers La Lumière...", ou Mon Histoire...


C'Était Il y a Déjà Six Ans... Sur l'Autre Rive de L'Océan Atlantique, a New York... Parti Seul Avec Mon Bagage Sur Les Traces d'Une Amie Décédée des Suites d'Un Accident... Joséphine... C'Était Son Prénom... Et Je Crois Qu'Au Fil des Jours Et de Nos Conversations Internétiennes... Je L'Aimais Alors... Ensemble, Nous Nous Retrouvions Les Soirs a Papoter d'Elle, de Sa Vie, de La Mienne... Je Lui Écrivais des Histoires Pour Lui Dire Que Déjà... Elle M'Était Chère... Parce Que Chacune de Nos Rencontres Étaient Un Moment de Bonheur... Elle Était Artiste Peintre, Et Me Faisait Partager Ses Passions... Les Soirs, Chacun Sur L'Autre Rive du Vaste Océan, Nous Trinquions Ensemble... Et Puis Un Soir... Je Lui Ai Dit Que J'Avais L'Envie de Venir La Rencontrer... Elle Était Alors Heureuse Et Enchantée, M'Indiquant Où Aller, Quelle Compagnie Prendre, Ce Que J'Allais y Voir, Et Où Elle M’Emmènerait...

Je Sortis Alors de Chez moi, Le Coeur Léger, Respirant a Pleins Poumons... Heureux Comme Pas Un... Suis Allé Boire Un ou Deux Verres... Puis Suis Rentré Et Comme a Mon Habitude, Je Regardai S'Il y Avait des Messages Qu'Elle Aurait Pu M'Envoyer... Las... Je N'y Trouvai Plus Rien... Ni Photo, Ni Mot... Je Lui Écrivis Sitôt Le Lendemain... Rien... Les Jours S'Écoulèrent Et Je Reçus Un Message de Sa Secrétaire... M'Indiquant Son Décès... des Mots de Son Grand Frère Alexander... Qui Comprenait Mon Attachement a Elle... Il Me Dit Que Son ex L'Avait Renversée, Lui Ôtant La Vie...

Je Pleurai Alors Toutes Les Larmes de Mon Corps Comme Elles Coulent Encore... Son Grand Frère M'Invita a Ses Obsèques Mais Je Ne Pu M'y Rendre Aussi Précipitamment... Aussi Amanda, La Femme d'Alexander, M'Indiqua Tous Les Endroits Où Elle Aimait a Se Rendre... Et Je Décidai d'y Aller, En Ayant a l'Époque Les Moyens Financiers... Le Samedi Matin de Son Décès, Je Me Suis Rendu a L'Endroit Où, Seul, J'Aimais Aller Flâner, Pensant a Elle Qui Commençait a Devenir... Mon Amour. Et Les Oiseaux N'Ont Jamais Tant Chanté Que Ce Jour-La...

Arrivé a New York, Je Pris Un Yellow Cab, Qui Me Conduisit en Mon Bed And Breakfast... J'Étais a New York, moi, Petit Vosgien Que je Suis... Je Visitai Durant Un Mois Les Endroits Qu'Amanda M'Avait Indiqué, Éspérant Les Rencontrer Par Ailleurs... Mais de Graves Problèmes de Santé du Papa d'Alexander M’Empêchèrent de Les Voir... Puis Il y Eut Son Décès...

Le Premier Mois Fût Difficile Pour Moi, Tant Au Niveau de La Compréhension du Comportement Et de l'Attitude des New Yorkais Et New Yorkaises Que Je Trouvais En Retrait, Pas trop Au Niveau de La Langue... Mais Dans Leur Façon d’Être... Distants... Sauf Au Moments des Orages Où Le Ciel S'Abattait Sur New York, Rapprochant Les Femmes Et Les Hommes Devant les Vitrines, Le Long des Murs... Et Puis, Cette Façon Qu'Ils Ont de Festoyer Sitôt Dix-Huit Heures Trente Venues... Et Ma Solitude, Qui, La-Bas Aussi, Me Collait a La Peau... Aussi, Après Un Mois Passé Dans Le Même Bed And Breakfast, Je Décidai de Louer Un Appartement... Mais Il Se Trouve Que Le Métro New Yorkais Passait Chaque Nuit, Me Réveillant Chaque Nuit... Alors Je M'En Allai a Québec, Rejoindre Le Cousin de Mon Nico... J'y Vécu Le Calme Après La Tempête New Yorkaise... Retrouvant Cousin, Et Sa Petite Amie... Ensemble, Nous Sommes Allés Fêter les Quatre-Cents Ans de La Ville de Québec... Merveilleux Québécois... Des Hommes Et des Femmes Fières de Leur Ville Comme Le Sont Les New Yorkais, Mais Plus Détendus Et Plus Ouverts, Très Sympathiques Et Qui Défendent Plus La Langue Française Que Les français Eux-mêmes... J'y Aurai Vu Grand Corps Malade En Concert, Un Homme Sympathique Et Très Ouvert, Et Puis Paul Mc Cartney, Contre Lequel Les Anciens de La Ville de Québec Avaient Lancé Une Pétition, Protestant Qu'Un Anglophone Soit Invité Aux Quatre-Cents Ans de La Ville... Merveilleux Concert!


Et Puis, Un Jour... Cousin (C'Est Ainsi Qu'On L'Appelle Par Chez Nous!) Me Prêta Son Auto, Pour Que Je Me Rende a Tadoussac, a Quatre Cents Kilomètres de Québec, Au Nord... Je Longeai le Grand Saint-Laurent, Prenant La Petite Route Qui Suit Son Cours... Me Sentant Libre Et Heureux... J'Arrivai a Tadoussac, Et Plantai Ma Tente Dans L'Espoir de Voir... Une Baleine... La-Bas, Pas Un Bruit, Le Ciel Immense Et L'Espace Bleuté, Et Des Que Vous Êtes a Trente Mètres du Bord, Vous Êtes a Trois Cents Mètres de Profondeurs... La Journée S'Écoula... Sans Apercevoir de Baleine... Le Soir, Je Retrouvai Mes Voisins de Campement Et Avons Pique-Niqué Ensemble... Regardant Sur L'Autre Rive du Grand Saint-Laurent les Éclairs de Chaleur Auprès du Feu... Instants de Paix Et d'Immensité En Accords Avec La Nature...

Le Lendemain Matin Arriva Et Ma Petite Voix d'Alors Me Dit de Sitôt Me Lever... Elle Avait Vue Et Entendue Une Baleine... J'Entendis Son Souffle Au Loin, Sortis Précipitamment de Ma Tente Et Regardai, Puis Rentrai Chercher Mon Caméscope, La Cherchant Afin de La Filmer... Et L'Aperçus Alors... J'Avais Vu Ma Baleine!!! J'Avais Ma Baleine! Instant Merveilleux... Je Ne Savais Alors Pas Que Cette Petite Voix Qui M'Avait Réveillé... N'Était Autre Que Celle de Mon... Anima!

Puis, Je Rentrai a Québec Rejoindre Cousin Et Son Amie, Qui M'Offrirent Un Siège Pliant de Dessinateur, Gentiment, Sympathiquement... Et Décidai de Retourner a New York, Motivé Comme Jamais, Bien Décidé Et Heureux...de Retrouver La Ville Qui Allait Devenir... Ma Cité d'Adoption...

J'y Ai Longuement Marché, Me Baladant, Me Faisant Quelques Bons Restaurants Tant Français Qu'Américains, Ayant Mes Petits Endroits Favoris Comme Ce Restaurant Américain, Oü La Serveuse Ressemblait a Une Actrice des Années 50... Un Soir, Je Le Lui Avouai... Ce Qui Sembla La Ravir... Puis, Les Matins, de Mon Petit Bed And Breakfast de Brooklyn, Je Remontais L'Afrique, Puis Passais a Chinatown, Little Italy, Je Me Rendais Ensuite a l'Apple Store de Manhattan, Regarder Mes Emails, Puis Remontais Les Rues de Manhattan, Visitant Chelsea Et Ses Immenses Galeries d'Artistes du Monde Entier, Déclarant a La Charmante Hotesse de L'Accueil d'une Galerie d'Arts Contemporains Qu'Elle En Était La Plus Belle Création... Motivé, Je Vous Dis!

Mais Je Ne Savais Alors Pas Que Le Plus Beau Me Restait a Venir... Quelque Chose de Surnaturel M'Attendait a Brooklyn... Quelque Chose Qu'Aujourd'hui, Je Qualifie de Divin... Une Après-Midi, Alors Que Je Logeais Chez de Sympathiques Brooklyniennes, Je Me Rendis Au Parc En Face... Prospect Park Pour Être Plus Précis, Un Parc Créé Par Le Créateur de Central Park, Mais Plus Naturel, Où Il y a Moins de Grillages, Moins de Monde, Et des Cinémas En Plein-Air Où Elles Ont Eu La Gentillesse de M'Emmener... Je Me Baladais Dans Ce Parc, dans Le Petit Bois, Appréciant Et Ses Rivières, Et Les Grillons et Leur Chant, Mon Petit Bagage Derrière Moi... Puis... M’Arrêtant Pour Apprécier Le Chant de Milliers de Grillons, Me Tenant Debout... Soudain... Mes Yeux Se Fermèrent d’Eux-Mêmes... Je Commençai Par Découvrir Un Petit Plan d'Eau... Et Sur L'Autre Rive des Arbres, des Bouleaux, Puis un Pré Derrière... La-Bas, Pas Un Insecte, Pas Un Grillon, Plus Un Son, Ni Oiseau... Rien... Juste moi... Et La Lumière... Une Lumière Jaune Pale, Verte Pale Vint Sur L'Autre Rive, Derrière Les Arbres... Vers moi... J'Avais Alors Le Sentiment de Ne Plus Exister, Instant de Paix, Instant de Grâce... J'Essayai d'Aller Vers Cette Lumiere... Lorsque Mes Yeux Se Rouvrirent... Je Me Tenais Toujours Debout, Parmi Les Grillons... Et Avais Vécu l'Immense, L'Intense... Mais Ne Savais Alors Pas Ce Que C'Était... Qui Donc Se Cachait Derrière Cette Lumiere... Et Ce Sentiment de Ne Plus Exister... Je Venais de Vivre Mes Quinze a Trente Secondes Les Plus Paisibles de Toute Ma Vie...

Puis, Un Beau Jour, Par Une Belle Soirée d'Été, Je Me Trouvais Dans Un Bar, Aux Cotés d'Un Vieil Homme... Je Griffonnais Sur Mon Moleskine, Ce Que Je Voyais... Il Se Présenta a moi, Sous Le Nom de Papy Joe, Et Me Dit Ces Mots... "It's Nice, You Should Go To The Arts Students League"... Pour Ma Maman, Il Me Dit Que C'Était Joli Ce Que Je Dessinais Et Me Conseillais de Me Rendre a L'Arts Students League, Ce Que Je Fis Sitôt Le Lendemain, Ma Chaise Achetée Avec Quelques Ennuis En Prime, Sous Le Bras... Je M'y Inscrivis Moyennant 85 Dollars, Puis Poussai Une Porte... La, Un Vieil Homme Se Tenait Sur Un Tabouret, Le Regard Qui Ne M'Inspirait Que de L'Aigreur, Me Fit Aller En Face... J'Entrouvris La Porte, Et Le Professeur M'Accueillit... Dan Thompson, Pour Ne Pas Le Nommer, Quelqu'un Que Je Considère Aujourd'hui Comme un Ami, Et Dont Le Travail M'Inspire Respect Et Envies de Créer, Tant Il Su, Malgré La Barrière de La Langue, M'Apporter Et Me Motiver...


J'Entrai Dans un Silence Religieux... Dépliai Ma Chaise... Et M'Assis aux Côtés de La Muse... Si Jolie Muse... Qu'Elle En Fût Ma Perte... Je Commençai Alors a La Dessiner... Avec Passion... Commençant Par Sa Chevelure... Si Jolie Chevelure... Si Particulière... Je N'En N'Avais Jamais Vu d'Aussi Belle, Ses Cheveux Fins Lui Tombant Dans Son Cou, Si Joli Cou... Elle Était Alors Assise Sur Un Tabouret, Se Tenant Droite Et L'On N'Entendait Que Le Bruit du Frottement des Pinceaux Sur Les Toiles des Artistes... Et moi? Et Bien... Je Tombais a Nouveau Amoureux d'Une Femme... Je L'Admirais Et L'Aimais Au Fil du Temps Que Je Passais a Ses Côtés, La Trouvant Trop Jolie... Et Dan Thompson a Bien Remarqué Ma Passion... Je Renaissais a La Vie, a L'En-Vie, a L'Espoir... Et Puis... Et Bien... Elle Était La Première Femme Nue Que Je Voyais de Toute Ma Vie... Je L'Observais, La Regardais... Et L'Aimais Tant Que Si Bien Qu'a Un Moment... La Dessinant Et Dessinant Son Si Joli Petit Nez... Je Cru La Voir Loucher Et Ses Petits Yeux Qui Tombaient un Peu, Et Si Joliment Soulignés de Petites Paupières Comme Je L'Aime Tant... Je Crus Les Voir Se Croiser... Était-Ce Elle? Elle Qui Se Cachait Derrière Mes Ressentis? Elle Ma Petite Voix? Elle Qui Entendais Mes Pensées? Secrètes Pensées... Alors Je Lui Chantais "I Want You", de Bob Dylan, Et Lui Parlais Alors... De La Pensée...

Ainsi Je Revenais Chaque Jour de Cette Semaine-Ci, Remontant Le Coeur Battant les 57 Rues Qui Me Menaient a Elle... Heureux Comme Un Pape... Et Le Plus Heureux des Hommes... Le Lendemain, Elle Fût Allongée de Tout Son Corps, Ne Bougeant Pas... J'Échangeai Alors Un Mot Avec Dan Thompson... "Comment Dit-On Chevelure En Anglais?", Lui Demandai-Je, Ayant Remarqué Son Changement de Style de Coiffure, les Cheveux Remontés Sur Sa Tête... Celui-Ci de Me Répondre "Hair!", Puis Nous Avons Fait Tous Les Deux Un Pacte... Celui Que Je Lui Apprenne le Français... Tandis Que Lui M'Apprenait L'Anglais... Marché Conclu... Je M'Entendais Bien Avec Dan Et J’Espère Un Jour Le Recroiser... C'Est Un Grand Artiste... Et Un Très Bon Professeur... Sürement Le Meilleur Que J'Aie Jamais Croisé... Mais Loni... Je Sentais... Enfin... Je Pensais... Que Je L'Exaspérais... Alors Je Sortis a Un Moment Donné... Il Fallait Que Nous Nous Parlions... Entendait-Elle Mes Pensées Secrètes? Était-Ce Elle Qui Se Cachait Derrière Mes Ressentis? Je N'Osais Lui Demander...

Les Jours Se Suivaient Et Le Moment Venu... Je Décidai de Lui Parler Lors d'Une Pose... Je La Cherchai Dans Toute L'École... J'Allai Dans La Galerie de l'Arts Students League... Point de Demoiselle... Je Redescendis... Allai dans Le Petit Magasin de L'École... Non Plus... Je Me Dirigeai Vers L'Entrée... Et Elle Vint Vers moi... Et Me Parla... "And So, You're French?" Me Demanda-t-Elle... Nous Nous Sommes Assis Dans Les Escaliers... Que Plus Rien N'Existait... Qu'Elle... Nous Avons Alors Échangé, Papoté Comme Je L'Aime Tant Dans La Langue de Shakespeare... Les Gens Défilaient Dans la Rue... Qu'Ils N'Existaient Plus... Je L'Écoutais Et Nous Parlions, L'Écoutant Siroter Son Verre Déjà Vide... Qu'Il Nous Fallait Nous Séparer Et Retourner Aux Cours de Dan... Je Restai Avec Mes Questions Sans Réponses... N'Osant Lui Demander...

Le Vendredi Était Son Ultime Jour de Pose, Devant Retourner Dans L'Alabama, Aupres de Son Enfant, M'Avait-Elle Dit... Je L'Attendis a La Sortie du Cours... Et Lui Offris Un Dessin... Lui Demandai Comment L'On Écrivait Son Prénom... "L-I-N-O", Me Dit-Elle, Je Lui Signai, Les Mains Tremblantes, Le Coeur Battant... N'Est Pas Ex-Enfant Épileptique Qui Veux... Mes Nerfs Lâchèrent Et Je Tremblai Au Moment de Lui Offrir Mon Dessin... Et Je Crois Qu'Elle Le Remarqua... Nous Avons Ensuite Marché Dans La Rue, Elle Appelant Ses Amis au Téléphone, Moi Muet a Ses Côtés... Une Fois Son Téléphone Raccroché... Je Lui Dis Que Je Souhaitais La Connaître... Mais Il Était Déja Trop Tard... Elle S'Engouffra Derrière La Barrière du Métro New Yorkais... "You Want To Know Me?", Me Demanda-t-Elle... S'Enfuyant... "Voulez-Vous Me Connaître?"... Cette Question Resta Longtemps Dans Mes Pensées... Et Moi, Coincé Derriere Cette Maudite Barriere... "Yes, But I Have No Card", Lui Criai-Je Alors...

Et Je Restai La... Reprenant Mon Chemin de Solitaire... Seul Au Monde Comme Jamais... Qui Plus Est... Je M'En Voulais... Je N'Aurais Pas Dû Avoir Mes Nerfs Qui Me Fassent Trembler... Et Toujours Cette Salope de Solitude Qui Me Rattrapait... Une Nouvelle Fois... Me Laissant Seul Au Milieu de Nulle Part... Loin de Tout... Marchant, Je Ressassais... Avec Mes Questions... Seul. Je M'En Voulais Comme Jamais... Je Ne La Reverrais Plus... Jamais... Il Se Faisait Tard... Et Il Commençait a Pleuvoir Sur New York... Des Perles de Pluie Auxquelles Se Mêlèrent Mes Larmes... des Larmes de Douleurs... Des Larmes de Solitude... Des Larmes de Colère... Et Je M'Éloignais de Manhattan, Longeant l'East River... Que Les Éclairs S'Abattaient Sur New York... La Foudre Tombait Sur L'Empire State Building... Et Cette Colère Contre Lino, Contre Moi-Même... Toujours Cette Incapacité a Exprimer Ce Qui M'Est Cher... Mes Sentiments... Connaîtrais-Je Un Jour Ce Qu'ils Appellent tous... L'Amour? Je Rentrai Alors a Mon Bed And Breakfast... Sans un Mot.

Je Restai Avec Mes Questions Jusqu'Au Jour Où Je Crus La Reconnaître a Travers Les Images d'Une Artiste, Postées Sur Internet, Et Écrivis a Lino... Un Long Poème... Lui Disant Que Je Devais Aller aux Chutes du Niagara Renouveler Mon Visa, Que Je Pensais Bien a Elle... Que Je L'Aimais Simplement...

Je Me Rendis Aux Chutes Du Niagara, Pris un Bus, Et Roulai Une Nuit Entiere, Songeant a Lino... Arrivé le Lendemain Matin, Je Marchai Le Long de La Route... Écoutant Les Chutes Qui Se Rapprochaient Et Leur Roulement, Ce Son Si Impressionnant Lorsqu'On Approche... Puis Cet Instant Magique Où... Elles Sont La... Devant Moi... Ces Milliers de Tonnes d'Eau Qui Tombent du Ciel... Sans Fin... Aussi Je Parlais Toujours a Ma Petite Lino... Et Puis... Face Aux Chutes Que Je Ne Trouvais Pas Aussi Belles Que Les Siennes... Je Me Dis Que de Toute Façon... Il N'y Avait Qu'Une Façon de Lutter Contre Ce Petit gouverneur Qu'Est le mal... Aimer... Aimer a N'En Plus Finir... Je M'Assis Aux Abords Et Face Aux Chutes Du Niagara... Et Commençai a Les Dessiner... Puis, Soudain... J'Aperçus Un Aigle Brun a a Peine Trois Mètres de Moi...  Un Aigle, Bordel!!! Il Replongea Vers La Rivière Qui S'Écoulait En Contrebas... J'Observai Autour de Moi... Je Cru Être Le Seul a L'Avoir Alors Vu... Et Restai Subjugué Par Tant de Beauté Et de Présents... J'Allai Déjeuner Ensuite dans l'Affreux parc d'attractions Qu'ils Ont Osé construire Face a Ces Merveilleuses Chutes du Niagara... Parlant Toujours a Lino... de La Pensée... de Mes Secrètes Pensées... Je M'Assis Ensuite Sur La Pelouse, Face Aux Chutes, Et Déclarai Ces Mots... "AIMEZ!"... Que Plus Je Disais D'Aimer... Plus Les Blanches Mouettes Arrivaient des Cieux... Elles Furent Une Cinquantaine Ainsi, a Venir Se Poser, Sagement a Mes Côtés... Je Les Observais... Subjugué... Puis, Debout Devant Ces Merveilles, Je Ressentis Comme Une Piqure... Quelque Part... Bon, Allez!!!... Dans mon Testicule Droit... Et Comme Un Plastron Sur Mon Torse... Puis, le Lendemain, J'Allais Me Balader Dans Un Petit Bois, Seul... Pas l'Ombre d'Un Touriste... Juste Une Petite Chapelle... Il Pleuvait Ce Jour-La... Et Découvris Un Cimetiere Avec Une Statuette de La Vierge-Marie... Ainsi Commençait Mon Chemin de Croix... Je Marchai Dans Le Bois... Seul... Avec Mes Oiseaux... Je M'Arretai Devant Un Vol de Moineaux Qui, Dans Les Arbres, Allaient Et S'Envolaient, Semblant Me Suivre... J'Allais a Droite, Ils Allaient a Droite, a Gauche... De Meme...

Puis, Je Me Suis Retrouvé de L'Autre Cøté d'Une Barrière Que Pour Une Fois, J'Osai Franchir, Sous Le Feuillage des Arbres, Qui Laissaient Transparaître La Lumière du Soleil, Sous Une Pluie Fine... Et Parlai Alors a Dieu... Je Lui Fis Une Promesse... Celle d’arrêter de fumer... Ce Que Je N'Ai Au Jour d'Aujourd'hui, Toujours Pas Fait... Et Une Autre... Parce Que Devant Tant de Merveilles... De Mon Petit Avis... On Ne Peux Que S'Incliner Devant La Beauté de Notre Planète Terre... Et Devant Celui Qui L'a Créée... Avec Les Yeux de L'Amour, Les Merveilles Vous Sautent Aux Yeux... Et S'Offrent a Vous... Les Soirs, Je Rentrais Au Motel, Seul Avec Lino... Et Mes Ancêtres... A Qui Je Pensais Aussi... Mes Grands-Parents, Mes Parents, Mon Papa, Ma Famille... Loin de Tant de Beautés... Loin de moi... Mais Pourtant Si Proches... Je Pensais a Eux Qui Commençaient a Me Manquer... Parfois... Je Pris Ensuite Le Bus Qui Retournait a New York... Validai Mon Visa... Et Franchis a Nouveau La frontière Chez Mes Hôtesses de Brooklyn...

Le Soir, Rentrant de Manhattan, J'Allais Voir Le Petit Cygne Gris, Qui Un Soir, Se Fit Attaquer Par un Mauvais Cygne... Je Lui Jetai Un Bâton, Qu'Il S’Arrêta Aussitôt... Puis Un Jour, Assis Auprès de Mes Cygnes, a Prospect Lake, Je Vis un Envol d'Oiseaux Sur Une Ile du Lac Artificiel... Je Me Retournai Et Aperçus Un Homme... Le Pauvre Avait Dû Souffrir, Une Cicatrice Lui Traversant Le Visage... Je Lui Déclarai Devant Ce Spectacle Si Merveilleux... "Comment Est-Ce Possible Que l'On Ne Croit Pas En Dieu Quand On Voit Ça?"... Celui-Ci de Me Répondre Par La Positive, d'Aquiescer... Je Lui Serrai Alors La Main... Et Ressentis une Forte Décharge Électrique Dans Ma Main... Était-Ce Lui? Serait-Ce Lui Qui Se Cachait Derrière Mes Ressentis? Plus Tard... Sirotant Un Verre, Je Regardais Mes Oiseaux S'Envoler... L'Un d'Eux Chuta Alors... Je Ne Pu Rester Plus Longtemps Avec Mes Questions Sans Réponse... Et Perdis Connaissance Dans La Rue...

C'Était La Le Début de Ma Fin... Je Me Retrouvai a l’Hôpital Juif de New York... Rencontrai d'Éminents Spécialistes Dans le Domaine de La Psychiatrie, Dont Deux Médecins Fort Sympathiques... Ils Me Firent Un Scanner, Un IRM... Mais Ne Trouvèrent Rien... Strictement Rien d'Anormal... Ils Firent Venir Un Professeur d'Université Qu'Accompagnaient Ses Étudiants... Il Me Posa des Questions, Je Lui Décrivis Mon Chemin, Le Fait Que Je Pensais Que Quelqu'Un, Quelque Part, Écoutait Mes Pensées, le Visage de Lino, Ses Traits, Apparaissaient Sur Mon Visage, Ses Yeux Se Dessinant, Puis Cet Homme... Plus Tard, Ils Me Firent Le Diagnostic Suivant... Je Ne Faisais Pas La Différence Entre L'Imaginaire Et La Réalité... J'Avais Toujours Eu du Coeur Et de La Compassion Pour Celles et Ceux Qui Souffrent... Et Trouvais Donc Leur Diagnostic Erroné... Et Me Conseillerent, Apres Deux Semaines d'Hospitalisations Parmi des Malades Mentaux... de Rentrer En France, Me Faire Soigner... L'Ambassade de France Fût Prévenue... Et Ils Me Rapatrièrent... Me Disant Bien Que Le Jour Venu, Je Pourrais Revenir... La Nouvelle Tomba Comme Un Couperet. Je Devais Quitter New York, Ma Cité d'Adoption... Tant Je M'y Étais Senti Heureux Et Libre Comme Jamais Je Ne M'y Étais Senti Jusqu'Alors... Tant J'y Avais Vécu... Seul Parmi La Foule... Bienveillante...

J'Aime New York Plus Qu'Aucune Ville au Monde... Je M'y Suis Senti Bien La Majeure Partie de Mes Deux Derniers Mois Où J'y Ai Vécu... Mais Ici... Le Retour N'Est Toujours Pas Digéré, Tant J'y Tourne En Ronds, Tant Nancy Qui Se Donne des Grands Airs de Grand Nancy M'Ennuie... Les Hommes Et Les Femmes... En Trop Grande Majorité, y Sont Tristes Et La Misère Humaine y Est Irrespirable... Seuls les Plus fortunés y Vivent Décemment... Mais Ce Combat d'egos Me Touche au Plus Profond de Mon Être... Alors Je Vis... Alors Je Sortais... Parlant au Premier Venu de Mon Chemin... de Ma Maladie, Passant Pour Ce Que... Je Crois... Je Ne Suis Pas... Ici, le Diagnostic M'a Été Posé En Moins de Cinq Minutes... Vous EteS Schizophrene... Sans Autre Examen, Par un psychiatre a Qui J'Ai Confié Me Sentir Soutenu Par Mon Inconscient... Celui-Ci de Me Lâcher Ces Mots Cinglants, Qui Résonnent En Mon Âme et Conscience... "Oh, moi, M'sieur Heilmann... L'Inconscient... Ça M'Parle Pas!!!". C'Est Ainsi Que l'on Soigne Les Malades, Celles Et Ceux Qui Souffrent En France, Pays des Droits Bafoués de L'Homme Et du Citoyen... A Coups de médocs Et de Popote Faite Sur Un Ordinateur...

Mais Depuis Six Ans, J'Ai Vécu l'Enfer Psychiatrique... Le personnel soignant de La Soit-Disante équipe médicale Étant Toujours Enfermée dans les bureaux... Et S'Esclaffant Ensemble...Et Les Malades Souffrant de Troubles Psychiques... Enfermés En Eux-Mêmes... Certains Revenant Chaque Année, Toujours Aux Mêmes Périodes, Signe d'Un Dysfonctionnement  Dans Le Domaine de La Psychiatrie... J'En Ai Vu Se Tordre Par Manque de drogues... Sans Réaction Aucune du personnel hospitalier, Le Jetant Meme a La Rue, Lorsqu'ils L'Ont Trouvé Avec Une Amie... Au Petit Matin...

Pour Ma Part, J'Ai Foi En Mon Inconscient... Il Est Mon Ami, Mon Fantastique Ami Et Allié... Les Soirs, En M'Endormant, Je Leur Souhaite De Faire de Beaux Rêves Comme j'Ai L'Immense Chance d'En Faire... Parce Que Je Les Crois Dignes des Merveilles Que Dieu a Créé, Dignes de Dieu Lui-Même, Ma Petite Voix, Si J'Ai Quelque Chose En Commun Avec Le Grand Carl Gustav Jung Dont J'Aime La Lecture... C'Est Que Je L'Ai Abandonnée... Elle Est Devenue Mon Anima... Et Le Restera a Tout Jamais... Et J'Attendrai Ma Mort Pour La Voir, Autrement Qu'a Travers Mes Rêves... Quant a Mon Ombre, Il Me Protège du mal-Etre Infligé Par Tant de Mes congénères, Qu'Ils Soient jeunes ou Vieux... Le Rejet Infligé Leur Sera Rendu... les insultes, les Violences... Dieu Sait Tout... A Travers L'Inconscient... Celui-Ci Faisant Le Lien Entre Le Monde Merveilleux de Nos Défunts Et Le Nôtre...

Aussi, Ce Long Texte S'Adresse a Vous, +Céline Teissiere ... Merci de Votre Confiance Et Confidence de Ce Matin... Il S'Adresse a Tout Un Chacun Qui a Perdu L'Espoir, Celui Ou Celle Qui a des Peurs Devenues Parfois Intestines... Ceux Qui Ne Croient Plus, Pour Cause d'un systeme Fait de malfrats Comme Nos gouvernants, de Violences Entre Les Etres Humains... Ces Mots Que L'On Ne Prononce Jamais Nulle Part... Etre Humain... moi, J'Ai Foi En Toi, En Lui, En Elle... En Vos Enfants Qui Eux Savent, Et Dont J'Aime a Croiser Les Regards Plantés Dans Mes Yeux... Instants Précieux... Eux Savent Se Parler Et Jouer Ensemble, Sans Jugement Aucun... Mais Parfois, Dans Le Silence Et Ma Solitude... Je Perds Moi Aussi Espoir... Alors Je M'Endors... Et Celle Et Ceux Qui M'Aiment Viennent a Mon Réconfort, a Mon Secours Parfois... Parce Que Sans Eux... Je Ne Serais plus de Ce Monde Ci-Bas... Sachant Comme Me L'Ont Confié Et Mon Inconscient Et Mon Défunt Papa Que La Mort... C'Est Bien... Tous Mes Maux Ne Sont Pas Encore Digérés... Mais Je Crois Etre Sur La Bonne Voie, Sur Le Bon Chemin... Parce Que Je Retrouve La Foi En Mes Pas Au Milieu de Nulle Part... Je Renoue Avec La Vie, Simplement...

Ce Reve Immense Et Beau, Aux Cotés de La Si Belle Liv Tyler M'a Ce Matin, Remué Comme Il y Avait Longtemps... "Pourquoi Faut-Il Que Les Hommes S'Ennuient?", Chante Le Merveilleux Jacques Brel... Je Le Comprends Comme Jamais Auparavant... Aussi, Je Ne Saurai Vous Conseiller a Toutes Et Tous... Que D'Aimer Ce Précieux Trésor Qu'Est La Vie, Sans Conotation Religieuse Aucune... Simplement Parce Que J'Ai Croisé L'Enfer En Moi... Et Que J'Ai Presque Vaincu Ce mal...

Aimez, Et Les Merveilles de La Nature Viendront a Vous...