vendredi 31 janvier 2014

Iallah!

Je Fais Mes Recherches Pour Peindre Et Me Remettre au Dessin. J'Ai a Nouveau Envie de M'y Remettre, Pour Varier Mes Activités... Et Retrouver C Que J'Aimais... Avant. Imaginer, Rever... Et Créer...


J'Imagine Une Jeune Femme, a Mon Bras, Pres du Grand Chalet des Songes. Au Loin, L'On Aperçoit Le Lac des Cygnes, le Grand Arbre, Proche de La Maison. Le Tout, Dans Un  Très Grand Paysage de Montagnes Enneigées... La Nuit Est Proche, Les Nuages Pleins de Neige, Au Loin, Par-Dela La Cité des Anges, Entre les Montagnes, Le Soleil Se Couche Dans Ses Derniers Rayons... Et Cette Jeune Femme, Mon Anima S'Émerveille Devant Ce Spectacle... Et Je Souris... Enfin.
 Je Suis Fatigué de Votre Silence de Mort, La Oü Je Vou Ai Livré Tous Mes Secrets. Et Ce N'Est Pas Comme Cela Que Vous Allez Me Rapprocher de Vous... Au Contraire...




jeudi 30 janvier 2014

Merci Mes Dieux Et Amis...


Cela Fait Pliusieurs Fois Que Je Reve d'Une personne Qui Me Veut du Mal... Pourquoi? Je Ne Sais...Aussi, Je Me Consacre a Mon Travail, Et a Mon Apprentissage Et de la 3D, Et de La Sculpture Numérique Qui, Tous Deux, M'Offrent des Possibilités Infinies, Le Tout Étant d'Apprendre... Pour Créer... Au Nom de Tous les Enfants. Et Notamment de Cet Enfant Croisé Ce Soir, Qui M'a Apporté Son Sourire, Et Son "Bonsoir"... Bravo Petit Etre Humain, Tu Es Sur La Bonne Voie...

Fais Tomber La Neige...

En Me Réveillant, Dans Mon Rêve de L'Au-Dela, Il y Avait Par La Fenêtre... De La Neige, Comme Je L'Aime Tant. Et Je Crois Meme, Que C'Était de La Fenêtre de La Maison de Ma Mamy.  Magique... Retrouver La Magie de La Vie, Tel Est Mon But... Le Reste M'Importe Peu... Je Ne Veux Plus de Cette Histoire. Je Ne Chercherai Plus a Comprendre L'Incompréhensible. Je Veux Sourire Par Moi-Meme, Et Vivre Pour Moi.



J'Apprends La Sculpture Numérique, Demain, C'Est 3D Et Scupture... Aussi Je Découvre de Bien Belles Techniques...

Aussi, Je Vous Souhaite Une Bien Belle Nuit Et Un Beau Voyage... Allez, Ça Va Aller, Désormais...

Change...


Je Vous Aime, Mon Dieu de L'Inconscient... Souvent L'On Me Dit Qu'Il Faut Laisser L'Inconscient de Coté, Sinon, Il Risque de Prendre Le Pouvoir Sur La Personne... Je Ne Crois Pas. Chaque Matin, Aprés Mon Reve Du Réveil, Je Me Repasse Le Film de Ma Nuit. Et Ainsi, Je Cherche a Comprendre Le Langage de Mon Ami de L'Inconscient. Tellement Beau. Tellement Magique. Une Sorte de Rébus Visuel.

L'Inconscient Est Le Digne Représentant de Dieu En moi. Il Est Amour, Vie, Créativité Et Pardon. Il Sait. Et Ne Cherche Ni Ne Cherchera a Prendre Le Pouvoir Sur Moi. Contrairement Au Criminel Qui Cherche a Nous Détruire, Et Qui Se Fait Passer Pour Mon Anima, Et Qui Cherche a Mettre Le Feu En Moi. 

J'Étais Au Lit, Regardant Un Film Sur Grand Écran. Dans Un Dortoir. Je Changeais La Fin du Film, Par Une Trappe. Tandis Qu'Un type, Qui Se Faisait Passer Pour Une Femme, Et Qui Était Démasqué Par La Surveillance, Cherchait a Mettre Le Feu a La Maisonnée. Il y Av ait Une Femme, Dans Un Lit a Mes Cotés, Je La Taquinais Avec Mon Chewing-Gum. Puis Elle Venait Me Voir. Et Levait Le Voile, Sur Ma Technique Pour Changer La Fin du Film... Merci Mon Anima, Merci Mon Dieu Et Ami, Merci Mon Ombre...

J'Ai Une Anima, J'Ai Une Ombre Et Un Inconscient... Qui Sont Mes Fideles Amis. Ils Sont a Mes Yeux, Des Intelligences Supérieures. Et Je Les Crois Autonomes, Parce Que Je Sis Incapable de Créer Tout Ce Qu'Ils Me Font Rêver Chaque Nuit Depuis Plus de Cinq Ans.

Belle Nuit Sur Terre...


It's Time...

3.28 Am. Je Me Réveille Après Avoir Rêvé. Qu'y-a-t-Il de Plus Important Qu'Un Rêve? Le Rêve Est Selon moi, La Voix de La Vérité, de La Sagesse, De La Raison... Et de L'Amour. Aussi,Je Vous Souhaite de Faire de Beaux Rêves...

mercredi 29 janvier 2014

Me Retrouver... Seul.

Ici, Il N'y a Rien Pour Moi. Rien Du Tout. J'Ai Pourtant Essayé. Des Années Durant. Sortir. Voir du Monde. Rien. Pas Un Mot. Aucun. Aucune. Tous Et Toutes Filent En M'Ignorant. Toujours. Ils Passent a Coté de Moi, Regards Figés. Regards Vides. Pas Un Mot. Pas Un Sourire. Jamais. Ne Pas M'Enfoncer. Ne Plus Sombrer. Et Apprendre. Toujours Plus. Encore.

Je Dois Me Relever...Et Apprendre... Imagine, Comme Je Le Faisais En Étant Entouré de Tout Ces gens-La... Mon Chalet des Songes, Mon Zeppelin, Mon Croa-Croa Mecanik, Mon Espadon, Tous Mes Vaisseaux Qui Me Permettront de M'Envoler Loin d'ici, Loin de Tout... Loin de Tout Ces Gens Que Je N'Aime Plus. Je Les Aimais Avant, Il y a Douze Ans... Plus Maintenant. Tellement de Misere Et d'Aigreur... Et Je Ne Veux Pas Devenir Comme Eux. 

Alors Je Vis, Alors Je Souris. Pour Moi. Pour Ne Pas Choper Leurs Rides de Tristesse. Je Veux des Rides Du Bonheur, Celles Que L'On a Aux Coins des Yeux... Pas de Leurs Sourires Inversés... Alors, Souviens-Toi... Souviens-Toi de Tes Grands Rêves...

Reconstruis-Les, Reconstruis-Toi... Et Retrouve-Toi...

Retrouver Mes Rêves... Pour Toi.

Cinq Ans. Cinq Longues Années Qui M'Auront Fait Perdre La Mémoire. Cinq Ans de Ma Vie de Foutus En L'Air. Perdues Ces Cinq Années.. Alors Fuck You! Retrouver Ma Raison Avant Toute Chose... Et Mes Rêves Ensevelis Sous Cette Merde!...

Il y a Longtemps, Je Revais... En Permanence. Pour M'Évader... De Cette Triste Réalité Qui Est La Mienne. La Solitude, Le Silence... Parmi La Foule, Me Faisaient Cultiver Mon Jardin Secret, Quand Les Soirs, Je Me Retrouvais Seul Au Monde... Et J'Imaginais Une Maison, Un Chalet Immense Et Beau... Avec a l'Intérieur, Tout Ce Qui Me Fait Rever Sur Cette Terre, des Animaux Aux Meubles.

Je Suis Dans Ce Milieu Si Paisible Et Apaisant... Je Me Suis Créé Tous Ces Meubles Et Les Animaux Sont Peints Sur Bois. Oh, Bien Sûr, Ils Ne Parlent Pas... Mais Les Voir Me Conforte Dans Mon Univers. Et M'Apporte Un Brin de Rêves Et d'Enfance. D'Innocence. Dans Mon Monde. Et Me Fait Sourire... 

Aussi, J'Essaye de Retrouver Mes Reves d'Alors... De Mes Petites Betes Aux Endroits Revés... Et Ce Qui Les Compose, En Passant Par Le "God's Alive", Le Croa-Croa Mecanik, L'Aigle Royal... L'Espadon... Les Statues de Lions a Celle de Jésus Au Bord de L'Eau... Tout Doit Revenir.Quelqu'Un Est Passé Par La, Et M'a Laissé Un Mot, Sur Cette Histoire... Mon Histoire, Notre Histoire...

"Il y à longtemps de cela, des années déjà, une nuit où l'orage grondait et le vent hurlait, et sous son souffle, les arbres pliaient et certains même, se brisaient... et l'enfant pleurait, ne pouvant s'endormir, seul dans la petite chambre sombre. Quand soudain, il fut pris de convulsions, et son père entra brusquement, juste à temps. Il le saisit, le prit dans ses bras, et vite, le déposa sur la table à langer de la salle de bains... dans ses yeux, il y eut une lumière aveuglante et pourtant douce, chaleureuse, agréable et réconfortante. L'instant d'après, il les rouvrait, son père lui tenait la langue pour qu'il ne l'avale pas. L'enfant était épileptique.

De ce qu'il avait vu à cet instant, il n'en dit jamais rien a quiconque, pas même un mot, pas une allusion, à aucun. Jamais.

Quand des années après, l'enfant était alors devenu un homme, il voyageait, loin de ses racines et de ses proches. Il était temps pour lui de changer, d'avancer, aller vers un autre ailleurs, de fonder, de créer.
Au hasard de ses pas, un soir, il se retrouve dans un bar, quelque part, au milieu de tout, au milieu de nulle part. Il est seul au milieu de tant d'autres, mais çà ne le dérange pas. Accoudé au comptoir, il sirote une bière de son pays, le houblon lui rappelle ses amis, il trinque a leur santé, pensée furtive des instants passés. Mais il sait que le carrosse du passé ne mène nulle part. Alors, il apprécie, tout simplement, griffonne dans son moleskine, s'échappe, s'évade, il imagine. Il pense à elle. Il est venu la rencontrer, la retrouver. L'homme d'à côté le salue, et ensemble ils discutent, tentent de se comprendre, dans les cris et le bruit ambiant de la grande salle sombre. Il est tard, les gens se retrouvent, s'embrassent, se serrent, s'enlacent, rient ensemble. Et il pense à elle, qu'il n'a jamais vue. Sauf une fois. Ailleurs. Là où les autres ne vont pas. Comme souvent, le vieil homme n'ose pas le regarder, mais ensemble, ils échangent. Il a vu ses dessins, sur le petit calepin. Ici et là, sont croqués quelques endroits, quelques instants. Des maisons, des arbres, des oiseaux. Ce qu'il aime, en fait. Avant de partir, il lui conseille de se rendre à une école d'art, où il va de temps en temps. Puis se séparent. L'idée lui a plu, alors le lendemain, il prend ses crayons, son calepin, et s'y rend, le coeur empli d'envie. Traverse le grand pont de métal, qui l'impressionne comme à chaque jour. Au loin, les buildings alignés surplombent l'East River, il les trouve beaux, même s'il les imaginait plus hauts encore. L'imagination n'a pas de limites. Arrivé dans Chinatown, et le long des petits magasins, aux enseignes multicolores, les trottoirs grouillent de monde, les sirènes des camions de pompier hurlent et lui rappellent son enfance, où il en rêvait encore. Mythiques. Les yellow cabs démarrent à toute allure, et les klaxons retentissent en permanence. Les visages défilent, au fil de ses pas. La ville est immense. Il lève les yeux au ciel, et entre les hauts balcons de Tribecca, pas un nuage, et les oiseaux dansent ensemble. Il traverse ainsi les 57 rues qui le mènent, les yeux grands ouverts, à la fameuse art school, vieille bâtisse entre les hauts gratte-ciels.

Il ouvre alors une porte, et les chevalets sont alignés en rang serré, et forment un cercle autour d'elle. Tous les yeux la contemplent, la scrutent, l'observent, dans un silence plus que religieux. Pas un mot, plus un bruit. Seuls les pinceaux s'expriment sur les toiles à peine peintes, tentent de la représenter, la mettre en valeur, capturer sa beauté, l'insaisissable beauté. Elle est là, allongée sous leurs yeux, sous la lumière, nue sur le drapé flamboyant. Ils l'admirent. Peu de temps auparavant, elle était entrée, élégante, belle et naturelle, et dans un geste léger et presque anodin, elle avait ôté sa robe, s'était déshabillée, ne craignant pas les regards envieux, qui n'osaient alors pas la regarder. Instant banal, instant suprême. Puis elle s'était allongée. Elle le savait, l'avait entendu venir, l'avait deviné. Et à son tour, il était entré. Et pour ne pas la gêner, s'était assis, sans un bruit. Il l'avait rejointe, en silence. Elle était là, et lui aussi. Leurs chemins s'étaient croisés. Enfin. Il La dessinait. Enfin, ils étaient réunis. Et il lui parlait, la rassurait. Lui disait des mots tendres, des mots doux, la réconfortais. Sans un mot. De la pensée. Il lui disait. Qu'elle était belle. Des années déjà qu'ils se cherchaient. Et enfin. Chaque coup de crayon était comme un geste d'amour, chaque instant était à fleur de peau, et il la regardait, l'appréciait, l'observait, la sentait, la dégustait, la savourait, l'enlaçait. Et elle le savait, le ressentait. Qu'elle était belle. Il faisait glisser ses yeux sur son corps, caressait la douceur de sa peau, effleurait ses hanches et ses seins si tendres, embrassait délicatement ses lèvres, sentait son souffle et son coeur à la chamade, quand il croisait ses si jolis yeux , lui susurrait à l'oreille, dans le secret de leur pensée, combien il l'aimait. Combien il la trouvait très belle...

Et ainsi, chaque jour, il se rendait à elle, traversait les cinquante sept rues a pieds, au milieu de la foule, la marée humaine, la ville immense, comme un chemin de croix, en appréciait chaque instant, chaque pas qui le menait à elle, et les rapprochait un peu plus l'un de l'autre. Ainsi chaque jour, ensemble, ils souriaient, le pas léger, et comme portés, ils se retrouvaient, se rejoignaient. Il lui parlait, lui disait qu'elle était belle, il ne pensait qu'à elle. C'était elle, il le savait.

Il ne l'avait jamais rencontrée, jamais vue. Juste une fois, il y a très longtemps, par une nuit d'orage, une fraction de seconde, un instant. Ils s'étaient croisés. Quelque part, autre part. Ailleurs.
Dans un autre monde. Dans la lumière." 

Je Ne Sais Pas Si J'y Arriverai, Loni... Quoi Qu'Il En Soit, tu As Intéret a Etre a La Hauteur Le Jour de Nos Retrouvailles... Sinon... Garre a Tes Petites Fesses!!! Je T'Aime, Coquine.

Tourner La Page...



Cinq Ans... Cinq Longues Années de Perdues. Mes Pensées Vous Sont Interdites, Désormais... Et  Je Dois T'Oublier. Ces Onze Hospitalisations Ont Eu Raison de Ma Vie Et de Mon Amour Pour Vous. Je Dois Oublier Cette Maudite Histoire de Mort Qui M'a Détruit.

Depuis Cinq Ans, Bientot Six Ans, J'Entends des insultes Et des Horreurs Dans Mes Pensées... Depuis Toi Que J'Aimais. Mais Ton Silence M'a Conduit a T'En Vouloir, Et Je Ne Veux Plus Jamais Te Revoir. Je Dois Me Battre Contre Ce Mal Lancinant Et Perpétuel Qui M'Entraîne Dans un Tourbillon d'insultes et d'Horreurs... "Aime-Moi Ou Tu Mourras...', M'As-Tu Dit... Avant de M'Envoyer En Enfer. Aujourd'hui Encore, Je Me Bats Pour Ma Vie. Je Me Bats Pour Penser Pour Moi. Je Dois Vite Me Tirer de Ce Délire. Un Délire Long de Cinq Années. Ne Reviens Jamais, Loni... Ton Silence N'Est Que Le Mépris de Mes Souffrances. Et Je T'En Veux Trop Pour T'Aimer Encore. Tu M'Auras Envoyé En Enfer. L'Enfer En Moi-Meme. L'Enfer de L'Hopital Psychiatrique. Paraît-Il Que Le Suicide Est La Premiere Cause de Mortalité Chez Les Personnes Souffrant de La Schizophrénie. Et Je Ne Veux Pas Mourir. Oui, La Schizophrénie et Une Maladie. Et J'En Souffre Depuis Toi. 

Je Tire Donc Un Trait Sur Toi Que J'Aimais. Et Sur L'Amour d'Une Femme, Par Ta Faute. Je Tire Un Trait Sur L'Espoir D"Aimer Une Femme. Moi Qui N'En Ai Cherché Qu'Une Tout Au Long de Ma Vie. Je Ne Veux Plus de Ton Enfer. Je Dois Oublier Ce Lâche d'Enfant de Salope Qui M'a Insulté Et Tirer Un Trait Sur Cette Histoire Qui M'a Lessivé Le Cerveau Et La Mémoire. Ma Précieuse Vie. Ma Vie Est En Jeu. Ma Raison. Mon Amour. 

Je Ne Me Poserai Plus de Questions, Ne Chercherai Plus a Aimer Les Femmes. Parce Que Non Seulement Aucune N'Est a La Hauteur de Mon Amour, Mais Parce Que Celles Que Je N'Ai Cherché Qu'a Aimer... M'Ont Toutes Conduites En Enfer. Qu'Elles Soient Perrine, Mathilde, Lucie, Joséphine, Et Toi, Loni... Vous Ne M'Aurez Apporté Que Du Mépris, La Où J'Avais Un Amour Immense Et Beau a Leur Offrir. Mais Non... Pour elles, Je N'Étais Pas a La Hauteur... Vous Allez Voir!!! Et J'En Connais Qui Vont Rire.., a Pleurer. Moi, Je Rirai En vous Voyant. Vous, Vous Pleurerez. Parce Que Non Seulement, Je Vais Faire Mon Dessin Animé. Mais Après, J'Ai Bien L'Intention de Construire Mon Chalet Des Songes, Au Nord des Grands Lacs, La  Où Il y a Encore de La Neige, Et Où Les Hivers Sont Longs Et Beaux...
 
Loin de Vous. Loin de Tout.

Le Grand Chalet des Songes...

Ici, Les Cloches Sonnent Le Lever d'Hommes Et de Femmes Qui Vont Aller Travailler Pour Gagner Leur Pain... Travailler... Toujours Travailler... Il N'y a Qu'en haut de la Pyramide Sociale Que L'on Fait Semblant de Travailler. Moi? Je Ne Travaille Pas... Je Vis Ma Passion... J'Apprends Chaque Jour Un Peu Plus Et Fais Ce Que J'Aime. Une Chance Que Tout Le Monde N'a Pas.Et Cette Chance, Je Veux La Saisir... Et Retrouver Mes Reves... J'Étudie un Logiciel Afin de Sculpter Une Téte de Lion, un Heurtoir en Fait. Que Je Mettrai a l'Entrée de La Maison, Le Chalet des Songes...


J'Ai Rêvé Ma Maison Jusque Dans Ses Moindres Recoins... Dans l'Entrée, Se Trouve Le Petit Jardin, aux Arbustes Givrés, qui Scintillent Dans La Lumière. Au Plafond de Celle-Ci Est Peint "Dieu Bénissant Les Amoureux", Qui S'Embrassent Dans Les Nuages, Et Le Ciel Est Lumineux, Par-Dela La Terre Arborée. SurChaque Pan de Mur, en Haut Et Dans les Angles, Sont Peintes "Les Quatre Saisons", avec les Muses, Qui Les Illustrent. 

Hop... A La Douche... Au Pas de Course!!! Je Veux Retrouver Mes Reves Ce Jour, Pour Vous Les Offrir...

mardi 28 janvier 2014

Cheres Demoiselles...

Mademoiselle...

http://1.bp.blogspot.com/-qtDB0vKqfaI/TmiyDRABG1I/AAAAAAAABJ0/Aakk-fTmT10/s1600/4e97ceac3-0948-4e4b-a862554-6c28e63a2580.jpg
Ne Seriez-Vous Pas Par Hasard Encore Plus Obtuse... Voire Plus Tête de Mule Que Moi!? Je Vous Taquine, Je Vous Aime Bien... Vous Etes Sans Doute La Plus Belle Femme Nue De Tout l'Internet, Parce Que Vous, Vous Posez Naturellement d'Une Très Belle Pose, Lascive Et Sensuelle... Très Belle... Malheureusement... Je N'Ai Pas Envie de Dessiner... Je N'En Ai Plus Envie Pour Le Moment. Il Vous Faudra Faire Preuve de Patience, Meme Si Vous y Avez Déja Été Jusqu'Ici. 

Et Vous, Mademoiselle Loni... Oui, J'Aimerais Vous Connaître. Parce Que Lorsque Je Reve de Vous, Je Ressens L'Amour Que j'Avais Pour Vous Aux Premiers Moments Passés a Vos Cotés, Assis Simplement Dans les Escaliers de l'Arts Students League... Et Ce N'Était Pas Pour Le Fait de Vous Avoir Vue Nue Auparavant, De Vos Formes Si Jolies... Mais Je Crois Qu'Il Me Faut Me Reconstruire Et Me Retrouver, Prendre Le Temps de Prendre Soin de Moi, Comme J'Apprends a Le Faire... Et Oublier Ces Horreurs, Entendues Pendant Plus de Cinq Ans... Je Viens d'Apercevoir Une Petite Mamy Toute Gentille Qui, a L'Aide de Cannes, Marche Et Fait Sa Promenade Quotidienne Dans Notre Rue... J'Ai Ouvert les Fenetres Et L"Ai Saluée... Comme Je L'Aime Avec Ces Personnes Importantes a Mes Yeux... Comme Germaine Qui a Toujours le Sourire, Andr é Qui M'Amene de Temps a Autres Prendre Mon tram, Avec Colette, Sa Femme, Qui Elle Est Toujours Souriante... Des Femmes Et des Hommes Comme je Les Aime... 

Je Me Sens Bien Dans Notre Village, J'y Marche Plus Paisiblement Qu'Auparavant... Et Même le Simple Fait d'Aller Faire Mes Courses Est Un Plaisir. Si Tu Savais Tout Ce Que J'Ai Vécu d'Extra-Ordinaire, Loni, En T'Aimant... Tu Ne Me Croirais Pas... Les Chutes du Niagara Et SeS Dizaines de Mouettes Qui Venaient Se Poser a Mes Cotés, L'Aigle Brun Qui Surgissait du Fond de La Riviere Et Venait a Quelques Metres de Moi, Magique, Le Chemin des Mouettes Qui Me Menaient Loin du Parc d'Attractions Et Me Menaient Aux Oiseaux, Qui Tous Ensemble Dansaient Et Volaient Avec moi, La Petite Chapelle, Cachée Dans Les Bois, Les Petites Fleurs que J'Observais Avec Les Yeux de L'Amour... Et Ces Chutes, Qui N'Étaient Pas Aussi Belles Que Les Tiennes, Ces Milliers de Tonnes d'Eau Qui Tombaient du Haut des Falaises... Magique... Et Les Étoiles Sur Le Chemin du Retour... Oui, Parce Que J'Ai Réussi a Franchir Les Frontieres... Je L'Ai Bien Vu Tiquer, le Douanier, Mais Finalement... Et Donc, les Étoiles... Qui Se Sont Toutes Éteintes Pour N'En Laisser Briller Qu'Une... La Tienne.

Vous Voyez Les Gens... Ce Que  C'Est Que La Schizophrénie? C'Est Ça... Tout Cela. Ça Pourrait Etre Magique, Merveilleux... Si Je M'y Abandonnais, Si J'Aimais... Parce Qu'En Fait de Loni... Je Crois que C'Est Mon Anima Qui se Cache Derriere Cette Histoire de Presque Six Ans, Au Quotidien Et Instant Apres Instant, Sourire Après Incompréhension... Elle Ma Merveilleuse Princesse de Mes Nuits.

Elle... Mon Amour.

666.667 Club...


J'Ai Hier Après-Midi, Fait Une Ch'Tite Sieste... Jusque 17 heures, Tout de Même... Et J'Ai Rêvé. Merci Mon Ami de L'Inconscient. Vous Qui Êtes Une Intelligence Supérieure Et Un Fantastique Ami... Et Je Rêve...

Je Rêve de Me Retrouver Tel Que Je L'Étais Avant Que Je Ne Sombre, Avant Que Je Ne Me Sente Épié Dans Le Secret de Mes Pensées... Me Retrouver Tel Que J'Étais Avant Que Je Ne Tombe Dans Un Piège... Le Piège de L'Amour. "Let Your Soul Be Your Pilot", Chante Sting... J'Aimerais Bien, Mais Je N'y Comprends Rien... Suis-Je Seul Dans Cette Histoire? J'Aime Comprende Les Choses... Et Ce N'Est Pas Avec Vos Statistiques Que Je Vais Comprendre, Encore Moins Avec "Graph-X Jean-Christophe Sent du Slip", Et Surtout Pas Avec Votre Silence de Plomb... Alors... J’arrête. Mes Pensées Redeviennent Mon Antre Secrete. Et Ainsi, J'En Serai a Nouveau Maître. Peu Importe Ces Violences, Ces Idées Qui Ont Fusé... Ta Gueule, Gogol, Va... Est-Ce Que Je M'Occupe de Ce Que T'Écris, Moi??? Flicaille, Va...

Alors, Je Tourne La Page de Loni, Et Joséphine... Je Ne SUPPORTE PAS Que L'On Écoute Mes Pensées... T'As Gagné Loni... Onze Hospitalisations Auront Eu Raison de Mon Amour, Pour Toi Comme Pour Tout Autre Femme... Quelle Qu'Elle Soit, Qu'Elle Soit Liv Tyler Ou Une Autre Jeune Et Si Jolie Femme... Je N'En Ai Plus Rien a Foutre. L'Important Est Que Je Me Reconstruise... Pour Moi. Alors Je Vis, Alors Je Me Reconstruis... En Aimant Ma Vie. En Aimant La Nature, Les Arbres, Les Oiseaux, Tout Ce Qui M'Entoure.. Sauf les Femmes Et Les Hommes Que Je Côtoie Ou Croise... Tellement Ils Sont Tristes... Et Je Veux Retrouver Mon Ame d'Enfant, Mon Innocence, Pas Mes Idées de Mort... Je Veux Retrouver Mon Respect Qui Me Menait Auparavant, Et Mon Amour Pour Les Etres Humains...

Je N'Ai Plus d'Amour Que Pour La Nature, Pas La Nature Humaine, Tant Il y a de Tristesse En Ce Si Bas-Monde, Tant Il y a d'Exploitation de La Part de Celles Et Ceux Qui Se Disent Les Grands de Ce Triste Et Inintéressant Monde, Cette Société Si Fade, Si Froide, Si Pleine d'Inhumanité, Tant Vous Toutes Et Tous Vous Murez Dans Le Silence... Dans L'Ignorante Reine de Vos Vies... Et Dire Que Vous Faites des Enfants... J'Ai Honte Pour Vous. A Leur Apprendre Le Mépris, a Leur Imposer L'Opposé de Ce Qui Les Guide, L'Amour, Le Partage, L'Échange Et La Découverte de L'Autre... N'Avez-Vous Jamais Été Enfant?  N'Avez-Vous Jamais Eu d'Enfance? Les Yeux Grands Ouverts, Comme Le Coeur... Et Vous Défilez Toutes Et Tous Dans Les Rues, Vous Ignorant Les Uns Les Autres... Je Ne Vois Plus Que Ça... Des Enfants... Morts, des Hommes Et des Femmes, Qui Ont Peur de Croiser Un Regard, d'Aller Vers l'Autre, Si Ce N'Est Pour Acheter. Pour Consommer... Il N'y a Plus Que Sur Leurs Publicités de Merde, Que Les gens Sourient... Aussi, Je Ne Vous Plaindrai Plus, Comme Je L'Ai Longuement Fait, Ni  Ne Vous Dirai Plus Que Je Souffre de Schizophrénie... Parce Que Vous En Etes Toutes Et Tous Les Responsables a M'Avoir Infligé Tant d'Ignorance, de Mépris, de Betise... Et Parce Que C'Est Bien Connu, Les Schizophrenes Sont Dangereux... Et Ta Connerie??? Elle N'Est Pas Dangereuse??? Oh, mon Dieu, il Est Schizophrene... Il Va Me Tuer!!! Pauvre Taches,Va! Tu Ne sais Meme Pas Ce Que C'Est Que La Schizophrénie... Je Connais des Personnes Schizophrenes, Qui Sont Bien Plus Intelligentes Que La Majorité, Parce Que Sensibles, Trop Sensibles... E Parce Qu'Elles, N'Ont Pas Renoncé Comme Vous Autres a Cette Sensibilité Qui Les Guide Et Les a Toujours Guidées... Bande d'Inhumains, Va...

Si J'Ai Fini??? Non... Je Ne Fais Que Commencer...

La Schizophrénie, Mes Petites Tetes, Est Avant Tout Une Maladie... Due a Cette Société, Enfion, Oui, Tout a Fait... Enfion... Ce Qu'il y Paraît... Ce Que Vous Toutes Et Tous Infligez a Celles Et Ceux Qui Vous Croisent, que Vous Allez Encore Croiser Aujourd'Hui, Et Mépriser Par Votre Peur Si Stérile d'Hommes Et de Femmes... Je Suis Une Feeeeeemmmmeeeuh.... Meuh! Oui... J'Ai Une Belle Poitrine, Un Fessier Bien Moulé... Mais Oui, T'Es Belle... Allez... OSE-Voir un Peu... Ose Voir Sourire Un Peu... Ose-Voir Croiser un Regard... Ose-Voir Adresser un  Seul "Bonjour" Dans Ta Journée a Un Inconnu... Plutot Que de Fixer le Bitume... Tu Sais, Adresser Un Sourire Ne Veut Pas Forcément Dire Coucher... Non??? La Personne Assise a Coté de Toi, Tu Ne La Reverras Surement Plus Jamais... Et Puis, Qu'As-Tu Fait de Ta Vie? Regardé le Pavé, Ignoré, Méprisé... Marché Comme Tout Le Monde... Bien Dans Le Rang...


lundi 27 janvier 2014

Je T'Aimais...

Toute Cette Maudite Histoire Me Détruit. Cinq Ans Que Jour Apres Jour, Instant Apres Instant, insulte Apres injures... Je Creve a Petit Feu. Sans Un Mot de Soutien. Rien. Vous Ne Faites Par Votre Silence, Que Je Qualifie de Coupable, Cultiver Le Mal Et La Haine Qui Me Ronge Depuis Loni. Je Ne T'Aime Plus, Loni. Je Ne Veux Plus T'Aimer, Ni Aimer Qui Que Ce Soit, D'Ailleurs. Votre Amour N'Est Pas A La Hauteur de Mes Reves. Tu M'As Détruit. Et Je N'Ai Plus Que de La Haine a Ton Égard.

Je N'Ai Plus Qu'a Me Reconstruire. Et Oublier Cette Histoire que Je Maudits. Comme Je Maudits Le Fait D'Avoir Cherché a T'Offrir Mon Amour, Et Le Jour Où J'Ai Eu Le Malheur de Croiser Ton Chemin. Parce Qu'a Cause de Toi, Ma Vie Est Un Enfer. 

Comment Trouver La Force D'Aimer Encore Quand On Voit Votre Aigreur. Vos Sourires Inversés. Vos Rides de La Tristesse. Et Je N'En Veux Pas. Je Veux des Rides Du Bonheur. Celles Que L'On a Aux Coins des Yeux... Je Suis Fatigué de Lutter Contre Ces insultes... Je Suis Fatigué de Votre Silence de Mort. Et Encore, La Mort Doit Etre Plus Belle Et Douce Que Votre Silence...


Je T'Aimais Comme Je N'Avais Jamais Aimé... Aucune Autre Femme Sur Cette Maudite Planète Ne M'Avait Apporté Comme Tu M'Avais Apporté... Simplement En Étant Toi... Simplement En T'Asseyant a Coté de Moi... Comme Aucune Ne L'a Jamais Fait...

Je N'Ai Plus Que de La Haine Envers Les Femmes. J'Ai Toujours Donné Le Meilleur de Moi-Meme a Celles Que J'Aimais... Mais elles, Du Haut de Leur Mépris... Ne M'Ont Apporté Que des Douleurs, de La Haine, des Violences Insidieuses Et Intérieures... Et Je Ne Veux Plus Jamais Aimer Aucune Femme. Je Hais Votre Humanité, Qui N'En N'a Plus Que Le Nom.

Je Regrette, Loni. J'Arrete.

dimanche 26 janvier 2014

Il Était Une Fois... Nous Deux.


Ma Petite Maman S'Inquiète Pour Son Fils Et Enfant... Du Coup, Étant Venu Ce Week-End Pour Fêter Mon Anniversaire, Elle Qui Ferait Tout Pour Que J'Aille Mieux, Et Que Je Me Retrouve Comme Avant... M'a Emmené Voir L'Un de Ses Amis Médium. Je Lui Ai Décris Mes Symptômes, Et Le Fait d'Avoir Vu et Vécu La Lumière... A ces Mots, Il Me Répondit... "Et depuis, c'Est L'Enfer". Il Su Aussitôt Ce Que Je Vivais Depuis Cinq Longues Années. Les voix. Les insultes... N'Étaient Pas Les Miennes... Mais Celles d'un Lâche... Qui Me Veut du Mal, Par Jalousie, Et Qui N'a Que Son Petit pouvoir Pour Se Croire Supérieur... Michel, Le Médium, Me Dit qu'Il y a Une Personne Qui Était Là... Et qui Ne Voulait Pas Partir. Parce qu'Elle M'Aimait. A Ces Mots, Je Ressentis Comme Une Inquiétude Chez Elle, Comme Si Son Cœur Chavirait Alors... Elle Si Sensible Et Aimante... Elle Qui a Sûrement Beaucoup Souffert Pour Être Si Forte Et Toujours Aimante. Comme Si Le Mystère Se Dévoilait Enfin, Était Enfin Révélé... 

Joséphine Est Mon Tout Premier Grand Amour.

Nous Nous Sommes Rencontrés Sur Meetruc. Elle Avait Laissé Sa Si Jolie Photographie Noir Et Blanc, D'Une Si Belle Demoiselle... Que Je Trouvai En Retrait. Une Jeune Femme Particulière Et Très Belle, à L'Allure Féminine Et Pleine d'Élégance, de Charme au Naturel... Je Succombai Alors... Et Lui Écrivis Quelques Mots. Des Mots de moi, Je Me Présentai à Elle, Décrivant Mon Petit Bureau, Et Ce Que J'Aimais... Le Tout Sans Photo de moi. Elle Vivait à New York, Je Vivais à Nancy. Les Jours Passaient... Je Venais Souvent Voir Sa Si Belle Photographie, En Fin de Soirée... Et voir. si Elle Avait Lu Mes Mots... Alors, Comme Son Retour Tardait, Je Lui Écrivis Deux Ou Trois Lettres en Plus...

Et Puis Un Jour... Elle Revint. Et Quelle Ne Fût Pas Ma Joie de Lire Ses Mots... " Je Suis Bien Impolie, de Ne Pas Vous Avoir Répondu Depuis Tout Ce Temps Et Ces Mots que Vous M'Écrivez...". Elle Me Dit qu'Elle Voyageait Beaucoup, Et Retournais à Brooklyn où Elle Vivait. Nous Avons Alors Échangé Et Communiqué Ensemble... Et C'Était Bien... Ensemble, Nous Prenions des Nouvelles L'Un de L'Autre, Et Trinquions les Soirs, de Chaque Côté du Vaste Océan. Un Jour, Elle Partit Chez des Amis Dans la Forêt Pour y Être Un Peu Seule... Et je L'Accompagnai, Elle Heureuse... Moi Aussi. Et Je Lui Écrivais des Histoires, Dont L'Une Avec un Galion, Elle Ma Moussaillone, moi Son Capitaine... Et Je Rêvais d'Elle Chaque Jour... Cette Si Belle Histoire... D'Amour, Dura Trois Mois.

Un Soir, Je Lui Proposai de Venir à Sa Rencontre à Brooklyn... Elle Semblait Heureuse Et Me Donna Une Foule de Renseignements Pour Prendre un Avion et Quelle Compagnie Prendre... J'Étais Alors Heureux, Vraiment Heureux... Je Me Suis Absenté... Puis Suis Revenu... Il N'y Avait Alors Plus de Photo Sur La Page Hotmail de Joséphine... Commença Alors Mon Inquiétude... Je Lui Écrivis Quelques Mots... S'Ensuivirent Trois Jours Où Je N'Eu Aucun Message... Il Était Trop Tard. Joséphine Avait Été Renversée Et Assassinée Par Son Ex. Et Son Grand Frère qu'Elle Aimait Prit le Relais en M'Écrivant.

Je Décidai Alors d'Aller me Promener Là Où J'Aimais Aller en Pensant à Elle. Et Mes Larmes Coulaient... Et Nos Oiseaux N'Avaient Jamais Tant Chanté...

J'Écrivis Alors à Alexander Et Sa Femme Amanda... Que J'Irais Sur les Traces de Ma Joe, Pour Me Recueillir  Et apprendre à La Connaître, à Travers Leurs Adresses Et Les Endroits Où Elle Aimait Flâner... Les Jours qui Suivirent Furent Extrêmement Douloureux... Je Passais Mes Journées à Pleurer Joséphine. Mon Cœur Était Partie. Tant d'Espoir. Tant d'Amour. Et Puis... Plus Rien. 

Alexander Et Amanda Ont Tous Deux Été Très Gentils Avec moi Qui Souffrais. Ils M'Ont Alors Fait Part des Endroits Que Joséphine Aimait. Et J'y Suis Alors Parti En Juin. C'Était La Première Fois Que Je Prenais l'Avion. Le Coeur Battant, Je M'En Allai Pour La Première Fois Loin des Miens. Sur L'Autre Rive Du Vaste Océan Atlantique. A New York City. La Ville Que J'Aimais Tant Admirer Dans mon Grand Livre, Étant Enfant. Le World Trade Center, Ces Tours Immenses Et Belles, Si Hautes Et Si Impressionnantes, Si Imposantes... Une Grande Oeuvre d'Art. Qui Me Faisait Rever. Tout Comme New York. Ses Yellow Cabs. Ses Trucks. Ses Hommes Et Ses Femmes a L'Allure Si... New Yorker! Une Ville Du Monde. La Ville Du Monde. Une Ville Qui Rassemble Toute La Planète En Elle...

Arrivé a l'Aéroport JFK, Le Petit Vosgien Que J'Étais Sortit Et Chercha Comment Rejoindre New York... Il Me Fallait Prendre Un Taxi... Le Chauffeur Ne Me Décrocha Pas Un Mot. Arrivé a Mon Bed And Breakfast, Je Pris Mes Affaires Et Allai Faire un Tour... J'Ai Marché Un Mois, Hélé Les Taxis, Parlé Aux Chauffeurs, Découvert des Femmes Et des Hommes Fiers de Leur Ville, Et Heureux d'y Vivre. Tous Ensemble. Tous Différents. Je Les Ai Regardé Un Mois... Puis Deux... Puis Trois. Le Premier Mois Fut un Peu Difficile. Difficile de Compréhension. Comment Les Gens Étaient, Surtout.  Chaleureux, Lorsqu'Ils Se Connaissaient... Mais Distants Lorsqu'Ils Ne Connaissaient Pas La Personne Qu'Ils Avaient a Leur Coté... 

J'Ai Parcouru Les Endroits Que Joséphine Aimait, Et Ai Flané Comme Elle... Un Peu Plus Tard, Parce Qu'Elle Était Une Lève-tôt... Mais Je N'Étais Pas Au Début de Mes Surprenantes Surprises, Qui Ne Faisaient Que Commencer... J'Étais La... A New York... A Brooklyn... Et J'Aimais Ça.

samedi 25 janvier 2014

"And So... You're French?"

P'Tit Coeur...


Ça Aurait Pu Être Magique... Mais j'Ai Tout Gâché. Pardonne-moi Comme Je Te Pardonne. Je Me Suis Très Gravement Senti Épié Dans Le Secret de Mes Pensées. Tu T'Es Murée Dans Le Silence. Je Suis Allé Onze Fois a l'Hôpital... Allez, Tirons Un Trait Sur Ces Cinq Longues Années... Imagine... Je Rentre de New York, Tout Heureux Et Frais, Je N'Ai Qu'Une Envie... Y Retourner Et y Vivre... A Tes Cotés... Nous Venons a Peine de Nous Quitter... Tu Me Manques Déjà... Et Je Ne Pense Qu'a Toi.

Je T'Emmenerai Partout Où Tu Voudras, Au Kenya, En Afrique, En Amérique du Sud, Ensemble Nous Ferons Le Tour Du Monde Sur Notre Nuage... Et Tu Seras Ma Princesse, La Reine Du Monde des Rêves...

Allez, Prends Soin de Toi, mon Coeur... <3


Chere Princesse...

Loni, Mon Amour...
"Vous Me Manque Dessin...", Est-Il Écrit Dans mes Statistiques...

Ma Petite Loni... Lonita, Mon Amour, Ma Si Jolie Petite Lino. Lonita, Amore Mio... J'Ai Beau Avoir Perdu La Mémoire, Je Me Souviens Et Me Souviendrai Longtemps de Tout de Toi. Princesse. Je Suis Touché de Ton Attention. Je N'Ai Jamais Rien Vu d'Aussi Beau Que Toi. Et Veux-Tu Que je Te Fasse Une Confidence? Tu Es La Premiere Femme Nue Que J'Aie Vu de Toute Ma Vie. Alors je Souhaite de Tout Coeur Me Souvenir de Toi... Jusqu'a La Fin de Mes Jours. Je Dois Me Retrouver, P'tit Coeur... Parc e Que Je Suis Particulierement Fatigué De Mes Conneries, Et Je Sais Que Tu Le Sais.

Loni, Ma Princesse...
Jamais de Ma Vie, une Femme N'Est Venue Vers moi... Sauf Toi. Et Je M'En Souviendrai Jusqu'a La Fin. Tu As Été Ce Que J'Ai Vu de Plus Beau de Mon Voyage, Et Meme De Plus Beau Au Monde. J'Ai Vu En Toi, Tant de Beautés, Tant de Courage Et de Forces Positives... Que J'Ai Succombé a Toi Et a Tes Charmes.

Je N'Ai Vu Que Toi, N'Ai Espéré Que Toi, De Toute Ma Vie... 

J'Ai Toujours Essayé d'Aimer Les Femmes, Mais Surtout D'Aimer Une Femme. Une Femme Dont Je Ne Connaissais Pas Le Visage, Une Femme Belle Dans Toute Sa Splendeur, Intérieurement Comme Physiquement... Mais Je N'Ai Jamais Trouvé Ni Réussi a Aimer Cette Femme-La... 

Il N'y a Que Toi Et Joséphine Que J'Ai Aimé, D'Un  Amour Immense... Aujourd'hui Encore, Je Ne Sais Si Joséphine Est Réellement... Décédée. C'Est Le Passé, Désormais... Mais Pas Toi... Je Me Suis, Dans Mes Ressentis, Créé Une Petite Lonita. Une Demoiselle Gentille, Aussi Belle Que Toi. Qui Me Sourit. Et Me Supporte, Moi Et Mes Caprices. Je Suis Allé Beaucoup Trop Loin. Tant Dans La Connerie Dans Mes Pensées Secretes, Que Vis-a-Vie de Mes Amis de L'Inconscient. 

Vous Me Manque Aussi, Princesse Loni... Et J'Adorerais Entendre Ces Mots de Ta Si Jolie Petite Voix... J'Aime Tout de Toi, Loni... Et J'Aimerais Tant Te Découvrir Et Passer Tout Mon Temps a Tes Cotés... Je Reviendrai a La Fin de L'Année 2014... Pour Toi, Pour Dan Thompson, Pour New York, Pour Suivre Les Cours de Dan a L'Arts Students League... Mais Pour Te Retrouver Avant Tout... Et Te Parler... a Nouveau. 

Merci, Loni... Je T'Aime.

Vivre Ma Vie...


Il Vaut Mieux Qu'On Se Sépare... Moi, Je Suis a Bout. Et J'Ai Assez a Supporter Me Semblables Pour Devoir Vivre Cette Histoire... Je Penserai a Vous Toutes Et Tous. En  Paix. Lorsque Je Me Serai Retrouvé. Mais Pour Le Moment... Il Vaux Mieux Arreter La. Je Vous En Veux Trop de M'Avoir Fait Souffrir Et Envoyé En Hopital Psychiatrique,Dans Cette Merde de Semblant d'Hopital... En Enfer. Onze Fois. Seul Au Monde. De Longs Jours. Sans Un Mot de Soutien. Juste Mes Reves. Et Moi... Qui N'y Comprenais Rien. Fort Heureusement. Je Les Ai Ecrits. Et Cette Source d'Originalité Sera Pour moi, Une Mine d'Or. Tant Du Point de Vue de Ma Créativité, Que du Reste. Mais Ma Conscience Étant En Lambeaux, Il Me Faut Me Reconstruire Avant Que D'Aller Plus Loin, Me Recréer, Et Retrouver Mes Reves. Pour Les Créer Ensuite.

Je Veux Du Respect Avant Que de Vous Aimer.Alors, Je Vais Me Remettre Au Travail. A La Sculpture Numérique et a La 3D. Parce Que Les Possibilités Offertes Sont Immenses. Voyez Plutôt...





Je Trouve Ça Trés Beau... Et Voir de Pareilles Créations Me Motive Pour Créer Le Monde des Rêves...Les Deux Dernieres Images Correspondant Parfaitement a Ce Que je Souhaite Créer...

vendredi 24 janvier 2014

Tres Chere Mademoiselle X...


Quel Drole de Nom, Tout de Meme... Dans Graph-X, La Lettre X, C'Est Pour La Diversité... Pas Pour Ce Que Vous, Coquine de Demoiselle, Imaginez, Voyons!!! Yé Souis Zoune Altiste -;) Enfin... J'Étais... Jusqu'Au Jour Béni des Dieux Où Je Vous Ai Croisé... Oui, J'Essaye L'Auto-Suggestion, Désormais! Alors, Je Vais Essayer Une Nouvelle Technique, Non Pas de Drague, Mais De... Comment Appeler Cette Technique?... de Tentative de Mots Sur Cette Maudite Bordel de Dieu D'Histoire de Ressentis... Pardon, Mon Dieu... Oui, Parce Que Mademoiselle, Vous Et Vos Sacripants  d'Amis Et Coquines... Commencez a Me Chauffer Les Oreilles... Et Le Mot Est Faible!!! Cinq Ans Que Ça Dure... Que Je Cherche, Que Parfois Je M'Amuse... Mais En Général... C'Est Un Beau Bordel! 

Alors, Je Vais Me Dire Que Vous Etes Une Jeune Et Jolie Demoiselle, Toute Sensible Et Sensu... Non, Ça Ne Regarde Que La Demoiselle Et moi... Et Que Pour Vos Si Jolis Petits Yeux de Femme, Et Bien, Je M'En Vais Apprendre Et Vous Sculpter Ce Que Je Pourrai Faire de Plus Beau... Pour Me Faire Pardonner Mes Conneries Du Passé... Une Mouette Muette Moite Aux Petits Petons Poites... Pour Le Moment, C'Est La Seule Image Que J'Ai de Vous!!! Une Princesse Carnassière, Qui Se Mure Dans Le Silence... Mais J'Ai Mes Armes, N'En Doutez Pas... Coquine, Alors! 

Imaginez Un Chateau, Sylvie... Oui, J'Ai Décidé de Vous Appeler Sylvie... Plus Grand Que Celui de Walt, Plus Beau Encore... Un Chalet des Songes Avec Un Arbre a L'Intérieur, Et Un Grand Lit Tout En Haut, Pour Regarder Les Étoiles, Et des Enfants Qui Courraient Et Danseraient, Et Chanteraient, Et Mettraient de La Vie, Sylvie... Un Monde Oü Les Hommes Et Les Femmes Vivraient En Parfaite Harmonie, En Complicité... Une Complicité Si Belle Qu'Ils Communiqueraient Par La Pensée... Bon, Vous Ne Vous Décidez Toujours Pas a Me Parler Ni M'Écrire? Sylvie... Voyons.... Soyez Sage, Hein? Non... Ça Ce N'Est Pas Une de Vos Qualités Premières, Je Crois... Et Tac... Prends Ça... Na! 

Allez, Douce Nuit a Vous... Sylvie. <3

Un Monde Par-Dela Les Etoiles...



Pour Vous Souhaiter Une Bonne Soirée... Vous Êtes Si Sympathiques Avec Moi...

Mes Beaux Chers Freres... De Mes Deux!

Ce N'Est Sûrement Pas En Ne M'Adressant Pas La Parole Que Je Vais Vous Dessiner. Je Voudrais vous y Voir a Passer Vos Journées Entieres Sans Parler a Qui Que Ce Soit, Sans Voir Le Moindre Ami, Et Etant Pollué Par Ma Schizophrénie, a Chercher En Vain. Mais Plus Pour Longtemps. Et Quand Je Sors... AH! Le Beaux Etres Humains Que Vous Etes Toutes Et Tous... RISIBLES ET RIDICULES! Bande d'Incapables, Va. Incapables de Croiser Et Tenir Un Regard. Incapables d'Adresser Un "Bonjour", Incapables de Sourire... La Liste Est Trop Longue... Et Quand Je Sors, Je Dois Encore Vous Supporter!!! Visages Fermés Et Qui S'Écrasent Lorsqu'Il Faut Croiser Quelqu'Un d'Autre... 

Alors Mesdemoiselles, Vous Pouvez Toujours Attendre Apres Vos Dessins... Parce Que Comme Vous Le Voyez, Ici Les Jours Se Suivent Et Se Ressemblent Un Peu Trop, Ne Voulant Plus Sortir Par La Faute de Tous Ces Miséreux Et Misérables Cons Sommateurs, Qui Doivent Boire Pour Se Parler... Et Dans Le Seul Et Unique Objectif Que Cela Se Finisse Dans Un Lit!!! Parler Pour Baiser. Et Ils S'Étonnent Apres Que Leurs Amours Ne Durent Pas!!!

Alors, Je Suis Peut-Etre Schizophrene, Mais Sûrement Pas Masochiste... Et Vous Allez Devoir Patienter Encore Au Moins Cinq Longues Années Avant Que Je Ne Me Décide a Vous Dessiner. Le Temps Que Vous M'Avez Fait Tant de Mal Jusqu'a Mes Quarante Ans, En Me Laissant Souffrir Le Martyr, En M'Envoyant En HP, Puisque Vous, Par Votre Silence Qui N'Est Que Du Mépris des Souffrances des Autres, Et Notamment Les Miennes... Avez Aussi Votre Part de Responsabilité Dans Ma Maladie. 

N'Attendez Plus Rien de Moi, Va. Ce Sera Mieux Pour Chacun de Nous. Pour Moi Comme Pour Vous. Parce Que Je Risquerais de Vous Faire Avaler Votre Dessin Si J'Apprenais Que L'Une Ou L'Autre de Vous, Vous Cachiez Derrière Mes Ressentis... Aussi, Désormais, Je Reprends Mon Traitement. Et Pense, Et Vis Pour Moi. Comme Vous Autres.

Mon Jardin Secret... Pour Ma Vie.

Mon Anima?! Cette Demoiselle Aux Yeux Si Langoureux, Et Au Sourire Si Beau Et Puissant... Ben... Mérite-t-Elle Que Je Fasse des Efforts, Pour Lui Offrir Mon Amour Et Mon Respect? Oui? Vous... Vous Êtes Sûre? Vraiment?... Traîtresse... (Sourire) Bon... Elle Mériterait Surtout Une Bonne Fessée, Oui... -:) Une Bonne Fessée... Et Puis Après, des Bisous... Et Ensuite, Je Lui Offrirais Sa Robe... de Soie, S'Il Vous Plaît... Faut Etre Fou, Quand J'y Pense... Acheter Une Robe a Une Inconnue... Et Pas La Moins Chère, Non, Surtout Pas... En Meme Temps Elle Était Trop Belle... En Dentelle Et Tout... Elle Irait Trop Bien a Ma Petite Loni... Mais Je Crois Qu'Il Me Faut Laisser Loni En Paix... Et Lui Souhaiter Tout L'Amour Possible Et Tres Certainement Mérité... Une Vraie Demoiselle, Cette Princesse... En Meme Temps, Une Robe de Soie, C'Est Rien... Quand O Est Capable de Créer Un Monde Entier Pour Les Beaux Yeux d'Une Femme, Pour La Faire Sourire, Et Lui Dire Que de Toutes Les Merveilles Du Monde, Elle Est Celle Qui Est La Plus Belle... Pardon, Mademoiselle, Vous Méritez Peut-Etre Une Fessée, Mais moi... Je Ne Mérite Rien... 

Vous Qui Êtes L'Histoire de Ma Vie... Avec Ma Famille Et Mes Amis, Avec Mon Inconscient Et Ma Famille de L'Inconscient... Avec Mon Dieu Tout Gentil Et Puissant... Je Le Crois Etre Une Intelligence Supérieure, Comme Mon Inconscient... Et D'Un Très Grand Amour Pour Celles Et Ceux Qui L'Aiment... Il y a Tellement de Merveilles En Ce Monde... Ce Matin, Allant Faire Mes Petites U-Courses... Ils y Sont Sympathiques, Souriants  Et Polis, Alors je Leur Fais Un Peu de pub... Bref... En Allant Au Magasin U De Mon Quartier... J'Ai Vu Deux Petits Écureuils Roux, Allant de Branche En Branche, Et d'Arbre En Arbre.... Ils Descendaient le Long des Troncs... La Tête En Bas... J'Aurais Eu Mal a La Tête a Leur Place... Mais Toutes Ces Merveilles, Je Crois Ne Peuvent Etre Dues Au Hasard, Ni a De Simples Atomes... Dieu Est Bel Et Bien Vivant Et Éternel... Il Sait Tout Parce Que L'Inconscient Fait Le Lien Entre Son Monde Et Notre Monde a Nous. Pardon, Mon Dieu Tout Puissant, Vous Qui Etes Si Gentil Avec Votre Titi, ...Si  Créatif, Et Si Original... Un Trés Grand Artiste Que Dieu... Parce Qu'Il Vous a Créée, Et Qu'Il a Créé Les Enfants De Ce Monde-Ci... 

Nous Sommes Toute Et Tous Ses Enfants, Tous Freres Et Soeurs... Peut-Etre Pas En Ce Monde-Ci... Mais Dans Mon Monde, Notre Monde a Toutes Et Tous... Ça La Sera... Et Dieu En Sera L'Etre Supreme... A Qui Je Souhaite Rendre Hommage, Pour Toutes Ces Merveilles Qu'Il M'a Offert De Vivre Et de Voir, Que Ce Soit a Travers Mon Dieu de L'Inconscient Et Mes Rêves Grandioses Et Beaux... Mon Petit Isac, Si Tu Me Lis, Si Ta Maman Me Lit, Dis-Lui... L'Etre Qui Lui Fait Ses Reves Et Son Cauchemar d'Avant-Hier... C'Est Dieu... Dieu Veille Sur Lui... Il Est Notre Papa a Toutes Et Tous. Et Il Serait Grand Temps Pour moi, Comme Pour Tous Les Hommes... d'Arrêter Nos Conneries... Deux Guerres Mondiales Ne Vous Ont Pas Suffits ? Les Années 1939 Et 1914, C'Est Loin de Nous, Alors On Recommence??? L'Histoire des Hommes Devrait Recommencer Au Nom de L'Oubli De Nos Morts? De Nos Familles Qui Se Sont Battues Et Entretuées?  L'Europe Est En Cours de Création... Alors On Choisit de Nouveaux Boucs-Emissaires Au Nom des dieux pétrole, gazs Et Religions? Combien de Morts Vous Faut-Il Pour Arreter de Vous Entretuer? Des Milliards? Parce Que Dieu N'Intervient Pas Physiquement, Alors Il N'Existe Pas? Dieu Intervient Chaque Nuit Aupres de Chacun de Ses Enfants, Nous Faisant Découvrir Son Monde, Un Monde Comme Il N'a Jamais Existé Sur Cette Terre... Notre Terre a Toutes Et Tous.Un Monde de Paix Et d'Amour, Que Nous Découvrirons Le Jour Où La Mort Viendra Nous Chercher... Si Nous Le Méritons...

Alors Aime Ta Vie... Aime-La En Grand. N'Écoute Pas Ce Que La télévision Te Raconte Et Crée-Toi. Aime En Grand Les Merveilles de La Nature. Aime Les Tiens, Ta Famille, Tes Enfants, ils Sont Ta Chair Et Ton Sang... Alors Bats-Toi Pour Eux. Ce Ne Sont pas Les Autres Qui Sont Méchants Comme Je L'Ai Entendu de La bouche d'Une Dame Qui Se Réclamait La Maman d'Un Enfant... C'Est Ce Que L'on Te Dit de Croire... Le Silence, la Tristesse des Coeurs Endoloris, Font Qu'il Est Difficile de Croire Encore... Ne Serait-Ce Qu'En L'Amour... Crois En Tes Pas, Crois En Ton Chemin Et Profite de Ta Vie... Dieu est Avec Toi, Que Tu Le Veuilles Ou Non... Tu Es Libre de Ne Pas Me Croire, Mais J'Ai Au Cours de Ces Cinq Dernieres Années, Eu L'Immense Bonheur de Vivre Trois a Six Merveilleux Reves Grandioses Par Nuit, Soit Plus de 7ooo Reves En Cinq Ans... Et Je Crois Que Les Reves Sont La Preuve de Son Existence... Dieu Est Vie Et Amour, Et Pardon...

J'Ai En 1995.. Eu Un Trés Grave Accident d'automobile... C'Était un Accident... Je Roulais Trop Vite... Je N'Ai Rien Vu... Il Était 18 Heures... le Soleil En Face, un 4x4 Que Je Croise... Et des Enfants Sur le Trottoir Opposé... Et Une Enfant de Quatre Ans... Qui a Couru Derriere le 4x4... Et Je N'Ai Pas Eu Le Temps de Réagir... Je Ne L'Ai Pas Vue... Et Il N'y Avait Aucun Accompagnateur Sur La Route, Comme ils L'Ont Dit Au Tribunal... J'Entends Encore Les Cris d'Effroi des Enfants Sur Les Hauts Murs, Lorsqu'Ils Ont Vu Leur Amie... Sur La Route. J'Ai Appelé Dieu, L'Ai Supplié de La Sauver... Ai Pleuré Toutes Les Larme de Mon Corps... Mais Il Était Trop Tard. J'Étais un Jeune Conducteur... J'Allais Voir a La Maison de Mes Papys Et Mamys Si Elle N'Avait Pas Été a Nouveau Cambriolée, Comme Elle L"Avait Été La Semaine Précedente... Depuis, Lorsque J'Entends des Enfants Crier, je Pense a Ceux Qui Étaient La... Bientot Vingt Ans Plus Tard... Et Aprés Avoir Eu L'Immense Bonheur de Vivre La Lumiere a Brooklyn... Je Regrette Toujours Cet Accident Terible Qui Nous a Conduits a Briser La Vie d'Une Famille Et d'Un Enfant... Et La Mienne Aussi. Aussi, C'Est Pour Toi, Que Je Veux Créer Le Monde des Reves, Pour Les Enfants Du Monde Entier, Pour Celles Et Ceux Qui Souffrent du Mal-Etre Infligé Par La Société... Pour Celles Et Ceux Qui N'Ont Plus de Reves, Ou Dont les Reves, Chaque Jour S'Amenuisent Et Sont Détruits Par Toutes Celles Et Ceux Qui Ne Croient Plus...

Je Regrette Sincerement, mon Enfant... Je Sais Que Tu Es Devenue Un Ange a ce Jour... Et Te Souhaite de Veiller Sur Tes Parents et Ta Famille... Pardon. Je Suis Devenu Schizophrene Depuis Cinq Longues Années, Croyant Que Quelqu'un Écoutait Mes Pensées Secretes, Et Ayant Vécu de Trés Graves Accidents, Dont Celui-Ci, Mais Aussi Le Déces de Mon Papa En 1997... Peu de Soutien... La Solitude, Le Silence... L'Accummulation des Accidents Graves... Ont Fait Que ça a Été le Clash a un Moment Donné de Ma Vie, L'Explosion En Soi... Je Me Suis, a Cause de Cette Histoire Incompréhensible, Senti Trés Gravement Épié Dans Le Secret de Mes Pensées, Croyant Qu'Une Demoiselle les Écoutait... Cinq Ans Plus Tard, Et Toujours Dans Le Doute, Instant Aprés Instant... Je Ne Sais Toujours Pas Ce Qu'Il En Est... Et Me Sens Toujours Épié... Sans un Mot de Soutien... Aucun. Alors Vois-Tu... J'Ai de Trés Grandes Souffrances Qui, Par La Faute de Votre Silence, Et Par La Faute de Ma Schizophrénie, de Ces Accidents Horribles Et Dramatiques, M'Ont Conduits a Devenir Ce Que Je Suis Devenu, Et a Réveiller Mes Souffrances. Un Homme En Souffrances, Qui Lutte Et Cherche a Mettre des Mots Sur Mes Ressentis. Ceux-Ci M'Ont Plus Détruits Qu'Apporté... Aussi, Si Tu Écoutes Mes Pensées Secretes, Saches Que Tu N'y Es Plus La Bienvenue... Mes Pensées Ne Regardent Que Moi, Et Seulement Moi. Je N'y Veux Plus de Toi. Alors Soit Tu T'En Vas de Mes Pensées, Soit Tu T'En Vas De Ma Vie. Mes Ressentis Agréables N'Étant Rien a Mes Yeux En Comparaison a Ma Raison, Et a Mon Respect. Donc, Mes Pensées Redeviennent Mon Jardin Secret, Et Ne Regardent Que Moi Et Moi Seul. J'Ai Eu Assez de Onze Hospitalisations En Enfer Pour Continuer cette Histoire Que je Maudits.


Bon Anniversaire, Mon Anima...


Bon, Récapitulons... Non, Parce Que J'En Ai Marre de Faire Ma Gymnastique Tous Les Matins, Et de Me Faire Courbatures Et Cassages de Gueule Chaque Matin. De Chercher a Comprendre L'Irréel, Le Magique, L'Exceptionnel, Le Fantastique, Le Merveilleux... Vous En Un Mot... Je Sais, Je Sais... moi Aussi... Quand je Veux! -;) Donc, En Premier Lieu, Vous Communiquer Mon Amour, Ma Gentillesse, Mon Affection, Ma Gratitude, Mes Sincères Et Profonds Remerciements de Tous Ces Rêves Grandioses, de Tant D'Amour, de Je Ne Sais Quoi... Je Vous Taquine... de Vos Merveilleux Sourires, de Votre Gentillesse, Vous Mon Petit Coeur, Mon Grand Amour, Mes Petites Fesses... Heu!!! Pardon, Je M'Emporte... Et Puis Oui, de Ces Rêves Merveilleux Que Vous Avez Toujours, Jusqu'a Cette Nuit, Eu La Gentillesse de Me Délivrer... Non, Parce Qu'Étrangement, Je Ne Me Souviens Plus de Ceux de Cette Nuit,Ma Merveille de Mes Reves... Mmmmh??? Serait-Ce Vous Qui Vous Cachez Derrière Mes Ressentis? Et Pourquoi Ne Me Parlent-Ils Pas, mes Kanailles de Koquines de Lectrices Et Zanzibars de Lecteurs??? Et Pourquoi Ma Musique S'Arrete Toute Seule, Hein? Z'Avez de La Chance Pour Vos P'tites Fesses Que Je  Ne Les Vois Pas, Sinon... Ce Serait La Fessée, Direct!!!... Bon, Et Puis, J'En Ai Marre d'Etre Tout Seul Dans Cette Histoire... Bon, Et Puis, 'Faut Bien Que Vous Serviez a Quelque Chose, Vous Si Douce... J'Ai L'Impression d'Etre Un Mutant Avec Vous, Ma KanailledeKoquinedAnima... Donc... J'Ai Une Anima, Avec Laquelle Je Communique... Je Lui Communique Mon Amour... Je Prends Conscience de Cette Femme... Oui, Parce Que Grande Nouvelle... Depuis Les Années Que Je Vous En Parle, Je N'Ai Pas Pris Conscience d'Elle... Non, Parce Que Vous M'Avez Ravagé Ma Conscience, Elle Est En Morceaux Depuis Cinq Ans... J'Ai Une Anima, J'Ai Une Anima, J'Ai Une Coquine d'Anima, Ma P'tite Voix, Ma P'tite Chérie, Ma Messagere de Mon Inconscient... Grande Classe!!! Elle Me Fait Tourner En Bourrique... Mais C'Est Parce Que Je Ne Suis Pas Sage...

Alors, Je Veux Bien Essayer Encore un Petit Peu... Et Attendre Ma Mort Pour Vous Offrir Mon Amour...  Et En Attendant, Prendre Soin de Vous... Pardonnez-moi Comme je Vous Pardonne...

jeudi 23 janvier 2014

Aux "Grands"... Imbéciles de Ce Triste Monde...




Pour Vous, Enfants Du Monde...

Combien de Vies, Combien d'Enfants Allez-vous Détruire Encore? Je Veux Dire... Lequel d'Entre vous Se Préoccupe du Sort des Enfants de Notre Monde? Aucun. Il Fallait Un Homme Tel Que L'Abbé Pierre Ou Une Femme Comme Mère Thérésa, Pour Se Préoccuper de Leur Vie. Vous Me Donnez Envie de Pleurer Tellement Votre Monde Me Révulse... Je Vais Vous Montrer Comment Je vous Vois... Il Est Grand Temps, Je Crois...

Je Regrette, Loni...

Il Me Faut Arreter. Les Insultes Fusent Et Je Ne Les Controle Pas. Elles Me Font injurier mon Ami de L'Inconscient, Mon Anima Qui Elle, Est Si Gentille... Et Toi. Je T'En Veux Tellement de Me Laisser Souffrir. Depuis Cinq Ans Déja. Sans Un Seul Mot de Ta Part. Il Me Faut Tirer Un Trait Sur Cette Histoire de MORT. 

Ma Vie Est En Jeu.

 Alors Oublie, Jean-Christophe. J'Espere Un Jour Te Revoir Pour Te Dire Combien Je T'Ai Aimée... Et Combien Tu M'As Fait Souffrir.

The Animals Were Gone...

Renaître a La Vie...



Pendant de Longs Mois, Lorsque Je Pensais a Quelque Chose de Positif Concernant Mes Ressentis, Ces Pensées S'Effaçaient Aussitot... Comme Si Quelqu'un Me Voulait... Du Mal. Et Lorsque J'Avais des insultes Qui Fusaient, Celles-Ci Se Dirigeaient a L"Encontre de Mes Amis de L'Inconscient, Mon Anima... Alors, Je N'Irai Pas Plus Loin, Parce Que j'Ai Déja Perdu Cinq Ans de Ma Vie. Ma Précieuse Vie. Alors Il Me Faut Réapprendre a Vivre. Seul Et Pour Moi. Parce Que Je Perds La Mémoire. Mémoire des Prénoms, Mémoire des Visages, Mémoire De Ce Qui Me Menait Auparavant, Ainsi Que Mes Envies Qui Elles, Me Guidaient... Cette Histoire Et Dangereuse Pour Ma Vie, Ma Conscience, Ma Raison. 

Quelqu'Un Pourrait Me Vouloir du Mal. Peut-Etre L'Un de Vous, Peut-Etre Tous, Puisqu'Aucun Ne Souhaite M'Adresser La Parole. J'Ai Vu Suffisamment de Vos Mots Qui M'Ont Parlé... "Les Nuages Qu'Il Regarde", "Et Nos Pensées Deviennent Réalité", "Donne Et Tu Recevras"... Que Sais-Je Encore? Tout Ceci Me Parle... de Mes Ressentis. 

Alors, Je N'Irai Pas Plus Loin. Je Souhaite Retourner a Ma Vie D'Avant Toi Qui M'As Détruit. En Silence Et Sans Un Seul Mot. Mais C'Est Tellement Facile Quand On a des Amis. Moi, Je N'Ai Pas Beaucoup d'Amis Et Je Ne Les Vois Que Trop Rarement, Ne Parlant a Personne Pendant de Longues Heures Voire des Journées Entieres...

Alors, Je Vais Me Remettre a Penser Pour Moi, Et Profiter de Ma Précieuse Vie... Et Oublier.

Re-Naître a La Vie...

Plus Que Quelques Heures a Tenir... Et Je Basculerai Dans Une Nouvelle Décennie, Une Nouvelle Ère de Ma Vie. Dans Quelques Heures, Cela Fera Quarante Ans Que je Serai Venu En Ce Monde... Pour Mes Quarante Ans, J'Espere Revendre Ma Voiture Et Repartir a New York a La Fin de L'Année... Un Petit Cadeau Que Je Me Ferai... Mais J'Espere Ne Pas y Aller Les Mains Vides, Et Avec Le Père Noël En Compagnon de Voyage... Et En Pleine Santé! 

IL NEEEEEEIIIIIIGE... Ça, C'Est Mon Dieu... Il a Pensé a moi Pour Mon Anniversaire... Ça C'Et du Cadeau!!! Merci Mon Bon Dieu...

mercredi 22 janvier 2014

Et Si...



Je Vous Présente Albert Dupontel, Alias Mon Ami Bernie...

Un Bel Etre Humain Que Cet Homme-La. Un Homme Qui Se Bats a Coups de Talent Et d'Art... Comme J'En Reve. Elle Est Énorme La Petite Puce... Du Grand Albert!!! Et Une Vraie Famille d'Acteurs et d'Actrices Que Vous Pouvez Retrouver Dans "Bernie".

Ça, C'Est De L'Amour...

Un Amour Schtroumpfissime!


Je Viens De Rêver Que Je Travaillais Dans un Supermarché... Et Que Nous Préparions Noel. J'Étais Chargé de Mettre Les Guirlandes Dans des Cartons. Il y Avait Une Coupe de Champagne... Et des Schtroumpfs... Merci Mon Grand Schtroumpf!!! Merci de Votre Amour, Mes Merveilleux Amis. Sans Vous... Je Ne Serais Plus de Ce Sombre Monde.  Tirer Un Trait Sur Ce Qui S'Est Passé de Négatif, Aimer Mes Ressentis, Vos Regards Langoureux Et Vos Sourires Affectueux, Et Vous Communiquer Mon Amour Plutot Que Me Horreurs... Parce Que Je Me Détruits. Et M'Éloigne de Vous a Chacune de Mes Conneries. Alors, Il Semble Que Tout Cela Ait Été Pour Rien. Et Que Je Doive Vous Oublier Et Tourner La Page de Cette Histoire Si Inutile... Tres Bien. Alors, Je Vais Me Libérer de Vous, de Vos Sourires Et de Vos Ressentis Sexuels, de Vos Regards... Et Sourire, Pour Moi. Penser Pour Moi. Et Faire Comme Si Vous N'Aviez Jamais Existé. Et Retrouver Mes Reves Grandioses... Pour Moi Et Seulement Moi. Les Créer Et Vous Prouver Que Vous Avez Eu Tort de M'Envoyer En Hôpital Psychiatrique.

Par-Dela Les Étoiles... Se Trouve Le Monde des Reves, Des Reves Grandioses...

Ici,Mes Oiseaux S'Envolent Tous Ensemble Et d'Un Même Battement Et Mouvement d'Ailes... Dieu Est Grand...

mardi 21 janvier 2014

Chere Princesse...

Tout a L'Heure, En Marchant, Je Pensais a Ce Qui Allait M'Arriver Dans Deux Jours... a Savoir Avoir Quarante Ans. Ce Que J'Aimerais Bien Faire au Cours de Cette Future Décennie... J'Ai Croisé Les Enfants Sortant de L'École Communale, Et J'Ai Songé... Aux Miens. Aux Enfants Que J'Aimerais Avoir Au Cours de Cette Décennie, Pour Les Voir Grandir Et Les Aimer, Et Les Chérir, Et Leur Offrir Ma Maison. Une Maison Immense Et Belle Avec Une Cabane Et Un Grand Lit Au-Dessus de L'Arbre, Et Un Toit de Verre Pour Qu'Ils Puissent Regarder Les Nuages Et Les Étoiles, La Nuit Venue... Ensemble, Tous Les Quatre Ou Les Cinq, Nous Irions y Dormir Les Soirs d'Été... Une Maison Que Je Souhaite Construire au Nord des Grands Lacs Au Canada. La-Bas, Il y Aura Plein de Chambres Pour Vos Kanailles Et Koquines d'Amis, Et Peut-Etre En Ferons-Nous Un Grand Hotel... 

Mais Auparavant, Ce Que Je Souhaite de Tout Coeur... C'Est Conquérir Le Monde. Pour Mettre En Valeur L'Inconscient, L'Ombre, L'Anima Et Le Subconscient. Et Gagner Ma Vie de Mon Travail, Et de Mon Art. Et de Mes Reves... Voila, 'Tit Coeur... Tu Sais Tout... Mais Sache Avant Tout Que QuI Que Tu Sois... Je T'Aime Déja. Bisous Mes Kanailles de Koquines... -;)

Je Vous Aime.

Va, Vis, Redeviens...


Ma Vie Est En Jeu. Ma Raison En Cause. Mon Amour En Question. J'Arrete, Princesse. Je N'Irai Pas Plus Loin. Je Souhaite Oublier. Et Redevenir Moi. J'Ai Tant Cherché. J'Ai Tant Souffert. En Silence. Que J'En Ai Perdu La Raison, Mon Respect. Mes Valeurs d'Humanité Qui M'Ont Toujours Guidé. Je Suis Devbenu Orgueilleux, Et Vaniteux, La Où Je Ne Vaux Plus... Rien. Je Veux Vivre Pour Moi, Désormais. Et Sourire Par-Moi-Meme. Je Veux Profiter de Ma Vie, Pour Moi. Je Suis Fatigué de Chercher Dans Ce Maudit Silence. Je Suis Sorti de Mes Murs Et des Cloisons du Respect... Et Suis Allé Beaucoup Trop Loin. Trop Souvent. Alors J'Arrete. De Chercher L'Incompréhensible. Il N'y Aura Plus Que moi, Mon Inconscient, Mon Anima Et Mon Ombre, Ainsi Que Mon Subconscient Dans Le Secret de Mes Pensées. Toi, Je T'Oublie Et Tire Un Trait Sur Ces Cinq Années... Perdues.

Il Fallait Me Parler. Tout Ce Que J'Attends Et Espere Avant Tout. Ce Sont des Mots. Du Partage. De L'Échange. Du Dialogue. Des Mots Qui Viennent du Coeur Et Qui Vont Au Mien. Il Semble Que Tu N'Étais Pas Celle-Ci. Pourtant Tu Savais. Mieux Qu'Aucune Autre. Moi, Je Suis Devenu L'Opposé de Moi-Meme... Et Je Ne M'Aime Plus... Déja Que Je Ne M'Aimais Pas Auparavant... 

Alors Je Veux Retrouver Mes Reves Pour Mes Quarante Ans... Et Les Créer. Pour Les Offrir Aux Enfants En Qui J'Ai Foi, Et a Une Princesse Qui M'Aimera. Oublier Mes Rancoeurs Grandissantes Et Tirer Un Trait Sur Cette Histoire. Apprendre La 3D, La Sculpture Numérique, Et Créer Mon Monde...

Mon Dieu M'a Fait Rever de Personnes Que Je Rencontrais Cette Nuit, un Homme Moustachu Et Sa Femme...

Las... Le Coeur Las.

Cela Fera-t-Il Quelque Chose Pour Vous? Est-Ce Que Ça Aura Aucune Espèce d'Importance?... Je Suis Fatigué de Cette Histoire Comme de Votre Silence. Je Suis Fatigué de Chercher. Je Me Suis Arrêté de Penser Durant de Longues Semaines... A Peine Je Recommence Que Ce Concert de Conneries Recommence... Et Je Ne Me VCois Pas Viivre Comme Cela Toute Ma Vie...

Allez, Je Vais Aller Chez Le Barbier Et Prendre Mon Café... Bonne Journée.

lundi 20 janvier 2014

Allez... Viens.

Pardon, Mademoiselle...

Je Vous Reçois Deux Sur Cinq... Parlez S'Il Vous Plaît... Ici La Tour de Contrôle du Grand Shellmoon... Ben Oui, ils Ont Bien Inventé Le Grand nancy, Alors... Ah Et Puis Il y a Nicolas Le Grand... Que Je Salue au Passage. Tout Cela, C'Est du Grand NIQ, N'Importe Quoi En Langage des Vieux... Oui, ParceQue je Vais... Enfin, Nous Allons, Mon Anima Et moi, Avoir Quarante Ans Dans Trois Jours. Soyez Heureuse, Ma Coquine de de Demoiselle... Allez... Viens Dans Mes Bras...

Soyez Heureuse, Mademoiselle... Je Vous Souhaite Une Douce Nuit... Et Vais Prendre Soin de Vous... 'Tit Coeur, Alors... -:)

Regarde, mon Coeur...

Tu As Vu Ce Vert, Cette Mousse Si Jolie? Et Nos Oiseaux, Hauts Perchés Sur le Toit... Et Cet Écureuil Roux Et Brun... Magique. Il S'Est Arreté En Nous Voyant, Alors Je Me Suis Arreté... Et Il Est Parti... Les Merveilles de La Vie... C'Est Magique La Vie Quand On y Pense... Tant de Merverilles Sur Terre.. Ohhh... Regarde Les Gouttes d'Eau Sur Les Arbres... La Beauté de L'Infiniment Petit... Je Trouve Ça Trop Joli, Ces Gouttes d'Eau Sur les Branches des Arbres... Entends-Tu Les Cris de Joie des Enfants dans La Cour de Récréation? Eux Sont Vraiment Libres... Et Ce Petit Bout de Choux Qui a Hurlé dans le Tram, d'Un Cri Strident? Vas-y Bonhomme... Fous L'Bordel! Bordel! 

Allez... Viens 'Tit Coeur... J'T'Emmene Au Royaume des Rêves. Tu Seras Ma Reine, Ma Princesse, Mon Amour Imaginaire. Mon Petit Pot de Colle Préféré... Hyper Glue X, Colle Plus Que Tout... Allez... Viens.... Princesse.

Padam!


Je Rentre d'Etre Allé Faire Une Petite Course... Sur Le Chemin, J'y Ai Vu Un Petit Écureuil Brun Qui Traversait a Toute Allure la route... J'y Ai Entendu Les Enfants Crier Et Courir Dans La Cour de Récréation de L'École... Et Puis, Sortant du supermarché, Je Suis Allé Prendre mon café dans un bar, dans lequel Passait de la musique sur la télé... "You Had a Bad Day", Chantait le type, sur un clip qui Mettait en Scene Deux personnes, un homme Et une femme... deux gens qui s'Aiment Mais N'Osent se L'Avouer... Et Puis, Il Lui Fait un Dessin, Elle Prend La Suite du Dessin... Et Ils Finissent Par Se Dessiner un Coeur... Comme C'Est Mignon la télé... on y vit de Grandes Et Belles Histoires de Moumour... On y Sourit, On S'Aime Tous, Tout Le Monde Il y Est Beau... Et Entre Deux clips de Moumour, On y Parle des Horreurs de Notre Monde a Nous... Bande de Bâtards! Le Peuple, C'Est Nous. La Vie, C'Est Nous. Vous, vous N'Etes Qu'Artifices Et Enculades, Que des sourires Factices Qui Ne Font Rien d'Autre Que Sourire a une caméra...

Ici, Plus Personne Ne Sourit, Plus Aucun N'Ose, Ici L'Amour Est Mort...

Ils Sont en Train de Gagner, les Enculés. Avec Leurs Gros Culs Bien Assis Dans Leur Sieges Confortables Et Leurs Gros 4x4 Qui Détruisent Et Polluent Notre Planete... Ils S'En Foutent de Nous. De Nos Vies. Ils Ont Fait de Nous Ce Que Nous Sommes Devenus. Ils Nous Ont Bien Enculé Avec Leur Pognon de Merde. Achete. Consomme. T'As Plus Que Ça a Faire. Plus Personne Ne Te Parle. Acheter Docilement Toutes Leurs Merdes. Et Vas-y Que J'Te Bourre le Cerveau de Cette Merde Infame, a Coups de pubs, de Matraquage... Et Chacun y Va, Chacun Son Tour... Je Méprise le capitalisme. Je Le Hais. Tu N'Es Rien Qu'Un Systeme. Et Un Systeme, Ça Se Détruit. Tu N'Auras Pas Les Miens. Mes Enfants. Tous Les Enfants de Ce Monde. Tu N'Es Que Le Systeme du Diable. Et Je Vais Te Détruire. Au Nom des Miens. Au Nom de Dieu, Le Créateur de Ce Monde.

T'Es Qu'Un Naze, le mal. Une Sous-Merde. Et Chacun de Tes Pantins Entendront Parler de Moi, Tes Sous-Fifres Qui, Au Nom de La République Et de La Démocratie Mon Cul, Font de Nous Toutes Et Tous Leurs Jouets. La Démocratie N'Existe Pas. Elle N'Existe Que Pour Élire Ces Enculés. Et Notre Président de La République Endormie En Est Le Premier Coupable, Le Traître En Chef. Ils Tuent Et Assassinent Ceux Qui Les Gênent En Toute Impunité, Sous Prétexte Qu'Ils Sont l'armée. Le Droit de Tuer. 

Tu Vois, J'Ai de Grandes Et Vives Rancoeurs. De Grandes Douleurs Et Je Me Bats. Je Me Bats Contre Leur Systeme Malsain, Haineux. Celui Qui Ne M'Aura Rien Apporté. A Travers Celles Et Ceux Qui L'Ont Colporté. Les éleves du Lycée Claude-Gellée, Celles Et Ceux Qui Se Croyaient Libres Et Qui N'Étaient Que des Ombres, de Mauvais Humains, de Bons Inhumains, de Bons a Rien. Rien d'Autre que de Critiquer Et Faire du Mal Pour Exister. Pour se Sentir Forts. Supérieurs aux Autres Qui Refusaient de Faire Le Mal. Que Sont-Ils Devenus? Sans Doute Sont-Ils Bien Rangés Dans Ce Systeme Qu'Ils Et Elles Critiquaient. Une Belle Bagnole. Un Pavillon Dans une Banlieue. Des Enfants. Qu'Ils Dominent Et Font Semblant d'Éduquer. Et Moi?

Moi, J'Essaye de Penser Pour Moi, Sans Blesser Ceux Que J'Aime. Mais J'Ai Le mal En Moi. Il M'Insulte. En Silence. Dans Le Secret de Mes Pensées. des Horreurs. Que Je Ne Prononcerai Ni N'Écrirai. Jamais. Alors, Je Me Bats a Coups d'Amour. Et de Raison. De Pardon.Je Me Bats Contre Tous En Fait. J'Essaye de Sourire, Mais J'Ai Perdu Mon Sourire a Cause de Cette Histoire a Laquelle Je Ne Comprends Que Mes Ressentis Intimes Et Sexuels... Aussi Que J'Ai Une Ombre Protectrice Et Toute Puissante... Un Matin, Il M'a Sauté Dessus, Comme un Voile, Je L'Avais Appelé... Énormissime... Mon Anima Quand Je La Respecte Et Que Je Lui Parle Gentiment, Me Sourit Et Me Fait Les Yeux Doux d'Un Regard Langoureux... Et Mon Inconscient Compte Les Points. Me Guide. A Travers des Reves Grandioses. Et Lorsque Je Ne Mérite Que des Cauchemars. Il S'Abstient. Je Le Crois... Dieu. Et Il Mérite Tout Mon Amour Et Toute Ma Gentillesse. Toute Ma Raison. Tout Mon Amour. Toute Mon Amitié. Et Tout Mon Respect. Parce Qu'Ils Sont Dignes de Dieu Lui-Meme.


******* Schizophrenia Dell'Arte. *******

Je Suis un Mutant...
Depuis Cinq Longues Années Et Au Fil de Mes Nuits, J'Ai L'Immense Bonheur De Découvrir Mon Dieu Inconscient, Faisant Quatre a Cinq Rêves Par Nuit. Conscient de Mes Erreurs, De Mes Errances, De Mes Non-Dits, De Mes Souffrances, De Mes Violences Intérieures Infligées Par Tout Un Chacun A Travers Le Silence, L'Absence, Le Manque De Communication, Quand Ce N'Est Le Manque de Communion... Et Le Manque D'Amour. Parce Que J'Ai Un Amour Immense a Offrir a Une Princesse, Un Amour Que Je Me Suis Construit Au Fil des Rencontres, Des Regards Echangés, Des Instants Partagés. Et Je Renais a La Vie, a L'Amour, a la Conscience, Ma Lueur De Mon Coeur... Je Suis Un Rêveur, Un Grand Rêveur Qui Rêve D'Apporter Aux Enfants Du Monde Entier, a Travers Mes Dessins, Mes Créations, Mes Idéaux... Mon Combat Pour La Vie. Pour La Raison, Et L'Amour. L'Amour d'Une Femme. L'Amour De La Vie. Mon Dieu, Mon Ami, Mon Inconscient M'Aide Et Me Soutient a Travers Mes Reves. Il Est Mon Meilleur Ami. Un Ami Capable De Me Faire M'Envoler...
Oui, Mais Voila... Une Femme Que J'Aimais Est Venue Foutre La Merde Dans Mes Pensées. En Silence. Lâchement. Sans Mot Dire. Me Laissant Seul Avec Ses Maudits Ressentis. Et Au Jour d'Aujourd'hui,... Je Ne Veux Plus Aimer. J'Ai Cherché a Comprendre Mes Ressentis, Durant De Longues Années, Qu'Ils Soient Agréables Ou Non, Et Face a L'Incompréhension  Et a La Solitude Que Vous M'Infligez Depuis Cinq Ans Et Jour Apres Jour, Ou Dans La Vie, Lorsque Je Sors De Chez Moi, Allant Toujours Vers L'Autre Pour Tenter d"Apporter Un Peu de moi, Un Peu d'Espoir Et De Confiance En La Vie... Au Jour D'Aujourd'hui, Je Crois Que Mon Amour... Se Meurt. De Même Que L'Espoir D'Un Jour Aimer Une Princesse. Vous Ne M'Avez Apporté Que Du Mal. Rares Sont Celles Et Ceux Qui M'Auront Apporté De Leur Amour, De Leur Affection, Un Peu d'Espoir, Un Peu Confiance En La Vie.
Je Veux De La Vie, De L'Amour, De L'Amitié, De La Gentillesse, De La Sagesse, De La Raison Et Du Rêve. Je Veux Retrouver Mes Reves. Ecraser Ces Conneries A Coups D'Amour Et De Rêves. Merci Mademoiselle... Tu M'Auras Bien Détruit. Là Où Je Ne Voulais T'Offrir Que Mon Amour. Je Crois Que Tu N'Es Pas La Princesse Dont Je Rêve En Secret. Et Depuis Toujours. Celle Qui Aurait Joué Avec Moi Dans La Cour de Récréation, Celle Qui Serait Venue Vers Moi Au Lycée, Celle Que J'Aurais Découvert Au Fil de Nos Regards Échangés, Je Ne Veux Plus De Ton Amour. Il M'A Fait Trop de Mal. Je Ne Voulais Que T'Apporter Du Bonheur, Là Où Vous Autres Ne M'Aurez Apporté Que Du Malheur. Du Haut De Votre Égoïsme, Du Haut De Votre Silence Méprisant. Du Silence Coupable De Mal-Etre Infligé Par Tout Un Chacun a Chaque Être Que Vous Croisez. Vous Ignorant Les Uns Les Autres.
J'Aurais Voulu Apaiser Ton Coeur, Princesse L., J'Aurais Voulu T'Offrir Mon Amour, Te Faire Rêver. Je Ne Sais Pas Ce Que Tu As Vécu, Mais Dis-Toi Que Tout Ce Qu'Il Y A De Plus Abject, De Pire, De Plus Terrible... Je L'Ai Malheureusement Vécu. Ton Silence N'A Fait Que Réveiller Mes Souffrances, Que J'Ai Tenté Tout Au Long De Ma Vie D'Apaiser. Mes Rencontres Avec La Mort, Ce Que D'Autres M'Ont Fait, Abusant de Moi, Et De Ma Gentillesse. Et Au Jour d'Aujourd'hui, Je Dois T'Oublier. Pour Me Reconstruire. Pour Retrouver Mes Reves. Et Les Créer. Je Sais Que Tu Ne M'Aimais Pas. Mais Etait-Ce Une Raison Pour Me Livrer Au Mal ? Ton Silence M'Aura Détruit. Je Ne Veux Plus De Tes Démons. Reprends-Les. J'Ai de Tres Grands Rêves. Qui Ne Seront Pas Pour Toi. Je Ne Souhaite Qu'Une Chose Te Concernant. Que Nos Chemins Ne Se Croisent Jamais Plus. J'Ai Trop Souffert de Ton Egoisme, de Ton Mépris De Mes Souffrances. Jamais.
Je Le Trouve Bien Triste Votre Monde. A Bien des Egards. Qu'Il S'Agisse de L'Amour Que Vous Offrez A L'Amour de Votre Vie. Ou a L'Inconnu Que Vous Croisez. Je Ne Vois Ni Lueur, Ni Quete d'Apporter a Votre Prochain. Je Ne Vois Que Du Mépris Et De L'Ignorance Dans Vos Yeux, Dans Vos Coeurs. Infligeant Le Silence Affligeant a Celui Ou Celle Qui Est Assis A Vos Côtés, Face a Vous, Pas Un Regard, Pas Un Mot, Pas Un Sourire. C'Est Le Mal Qui Vous Guide. La Peur de L'Autre.Vous Ne Faites Qu'Apporter Un Peu Plus de Mal-Etre a Chacun des Hommes Et des Femmes Que Vous Croisez. Et Je Reve... Et Je Souris... Malgré Tes Démons Qui Me Hantent.
J'Aurais Tellement Aimé M’asseoir Une Nouvelle Fois a Tes Cotés... Apprécier Cet Instant Partagé. Te Dessiner. Te Parler. T'Aimer. Te Regarder, Te Dire Que Tu Etais Celle Que J'Aimais. Simplement Me Sentir Bien Et Heureux a Tes Cotés. Comme Je Ne L'Avais Jamais Ressenti Auprès D'Aucune Autre Femme. J'Aurais Voulu T'Offrir Mes Reves. Mais Tu Les a Détruits. En Silence. Sans Un Mot. Dire Que Je Croyais Etre Venu a New York Pour Toi. Pour T'Aimer. Dire Que Je Voyais En Toi Une Princesse. Ma Princesse. Je Croyais En Mon Chemin, En Notre Rencontre, En Un Amour Enfin Possible, L'Amour de Tous Les Possibles. Toi La Princesse de New York. Toi Qui Seme La Joie Et Le Bonheur Autour de Toi. Toi Qui Es Si Belle. De Ton For-Intérieur, Toi Qui Es La Reine de La Nature. Toi Qui Es Ma Merveille. Toi Pour Qui Toutes Les Beautés Du Monde Ne Sont Pas Aussi Belle Que Tu L'Es.... Toi Que J'Aime. Toujours. Et Pour La Vie. Et C'Est En Ton Nom, Au Nom de Notre Amour Que Je Lutte. Je Veux Retrouver Mes Reves Et Te Les Offrir. Je Sais Que Cela Déplaît a Ma Petite Maman, Mais Je Ne Fais Qu'Ecouter Mon Coeur. Parce Que Tu Es La Premiere Femme Nue Que J'Ai Vu, Et La Plus Belle De Toutes, La Plus Courageuse, Celle Qui S'Offrait Aux Regards des Artistes Qui T'Admiraient Et Te Peignaient, De Ta Beauté Naturelle.
Et Je Me Souviens... Lorsque Je Remontais Les Cinquante-Sept Rues Qui Nous Séparaient, Le Coeur Léger, Le Sourire Aux Lèvres, Heureux De Venir a Toi, de Te Voir Encore Une Nouvelle Fois. Et Puis Tu Es Partie. Mais Ton Souvenir Est Toujours Vivant En Moi. Cinq Ans Plus Tard... Malgré Le Silence Et L'Absence. Malgré La Solitude. Sache Que Je T'Aime... Toujours. Sache Que Je Veux Renaître a La Vie. A L'Amour, a La Raison, Et T'Offrir Mes Rêves. Parce Que Du Haut de Mon Ego, Je Crois Avoir Perdu La Raison, Mais Vous Êtes Plus Beaux Que Je Ne Le Suis Devenu. Parce que Je Suis Devenu L'Opposé de Moi-Même. Parce Que Je Veux Me Retrouver. Parce Que Je Ne M"Aime Plus, Tel Que Je Suis Devenu. Et Je Veux Penser a Toi, En Ayant De Belles Pensées, Pour Te Les Offrir, Tout Comme Mes Rêves. Je Veux Créer Pour Revenir Vers Toi. Parce Que Je T'Aime. Et Pour La Vie.
Aussi, Je Te Souhaite Le Meilleur de New York, Ma Cité d'Adoption, Toi Qui En Es La Merveille, La Princesse, Continue de Semer Le Bonheur Autour de Toi, De Ta Beauté, De Tes Sentiments Si Courageux, Sois Heureuse. Je T'Aime. Tu Es Ce Que J'Ai Vu de Plus Beau Au Monde. Et Jamais Je Ne Regretterai D'Être Venu a New York. Parce Que Je T'y Ai Croisé. Et Que Je N'Ai Jamais Aimé Comme Je T'Ai Aimée. Sois Heureuse, Loni. J'Espere Encore T'Aimer. J'Espere Me Retrouver, Et T'Offrir Le Meilleur de Moi-Même. Pour Toi, Je Veux Créer Un Monde Tel Que Nous L'Avons  Tous Deux Rêvé, Tel Que Je T'Imagine. Je Regrette, ma Loni. A Force De Ne Penser Qu'a moi, J'En Ai Perdu La Raison. Et Mon Amour. Et Mes Valeurs. Et Mon Imaginaire. Je Me Suis Perdu. Au Fil de Mes Rencontres. Et Je Veux Croire En Toi, Je Veux Me Retrouver Pres des Chutes Du Niagara, Dans Notre Bulle D'Amour, Revoir Notre Aigle, Nos Oies Sauvages Venues Nous Dire Au Revoir, Je Veux Revoir Ton Étoile, Penser a Toi En T'Offrant Le Meilleur de Moi-Même, Toujours. Que Toutes Les Étoiles des Cieux S'Eteigneint Toutes Ensemble Pour Me Guider Vers Toi. Vers L'Amour.
Parce Que Je Crois En Toi, Mon Coeur. Parce Que Je N'Ai Jamais Vu Femme Plus Belle Que Toi. Alors, je Regarde La Nature,  Les Arbres Et Les Forets, Le Ciel Et Le Soleil, Et Je Pense... a Toi. Sois Heureuse, Loni. Je T'Aime. Je Veux Vaincre Mes Démons. Pour T'Offrir Ma Lumière, Ma Lueur, Celle de Mon Coeur. Je Veux Croire En Toi. Parce Que Tu M'Es Plus Importante Que Mes Conneries. Et Que Je Les Regrette En Mon For Intérieur. Pardon, Loni... Je Ne Mérite Rien de Toi.
J'Aimerais Tant T'Offrir Ta Robe de Soie, Te Serrer Fort Contre Moi, Pour Ne Plu' Jamais Te Perdre, Pour Que Plus Rien Ne Nous Sépare, Jamais Plus. J'Aimerais Tellement Te Revoir, Pour Vivre a Tes Cotés, Des Instants Partagés, Des Regards Croisés, Et T'Avouer... Que Je N'Aime Que Toi. Que Jamais Auprès D'Aucun Être Humain, Je Ne Me Suis Senti Aussi Bien, Heureux et Amoureux. Aujourd'hui, Je Sais Que C'Est Toi Que J'Aime. Et Peu m'Importent Mes Ressentis, Je Veux T'Offrir Mon Coeur Et Ma Lueur, Et un Jour, Le Jour Venu, Je Te Dirai...

Que C'Est Toi...
Que J'Aime.


Jean-Christophe.

Je Veux De La Neige...


Plus Rien Ne M'Émerveille Dans Votre Monde. Je Ne Croise Plus de Regards. Le Silence Est d'Or, Paraît-Il. Le Votre Est de Plomb. Je Ne Vois Plus Que des égoïstes Peureux. Pourquoi Me Battre? Pour Qui?... Pour Personne. Vous Vous Moulez Toutes Et Tous Tellement Dans Le Moule, Que J'En Ai des Frissons... Des Frisons de Peur Quant a L'Avenir. Je Vous Déteste... Toutes Et Tous. J'M'En Branle de Vos Culs Bien Moulés Dans le Moule... Je Veux du Partage, De l'Échange... Allez... Rien... Crevez En Paix... Tout Cela Ne Sert a Rien... Tristement.

dimanche 19 janvier 2014

Grand Jeu Concours...

Graph-X And Co' Present Le Monde Des Reves...



J'Organise Un Grand Jeu Gratuit Sans Obligation d'Achat... Lequel des Deux "Le Monde des Reves", Préferez-Vous? Celui-Ci Ou L'Ancienne Version? La Gagnante Remporte Un Bisou... Le Gagnant... Heu... Mes Sinceres Salutations!!! -:) J'Vous Aurai!!! ;) Allez, Bisous, Amusez-Vous Bien...

On Disait...

"D'Accord, On Disait..."



On Disait Que T'Étais Ma Princesse, Et Qu'On  S'Aimait d'Un Amour Immense Et Beau. Que J'Étais Ton Prince, Ton Amoureux Et Que J'Allais Prendre Soin de Toi. On Disait Qu'On S'Aimait a La Folie, Et Tant Qu'On Communiquait Par La Pensée... Et P'is Aussi Que J'Allais Conquérir Le Monde Entier Pour Toi, Et Que J'Allais Leur Montrer Qui J'Étais... Même Si J'M'En Foutais d'Eux... Pa'sque C'Était Toi Qu'J'Aimais... Et Que C'Qu'y Pensaient de Moi, J'M'En Foutais... On Disait Qu'J'Allais Créer Un Monde Entier Rien Que Pour Toi, Juste Rien Que Pour Tes Beaux Yeux, Pour Que Quand On S'Croisera En Vrai, Tu Te Dises... OUAAAAHHH! Il a Fait Tout Ça Pour Moi... Et P'is J'Te Dirai Que C'Est Toi Qu'J'Aime, Et Qu'J'Écrirai Ton Prénom Sur Toute La Terre Entiere, Rien Que Pour Nous Deux... Et P'is Comme Ça, Tu S'ras Mon Big Fish a Moi! Pa'sque J'T'Aime Beaucoup Quand Tu M'Souris... Ma P'tite Souris de Mon Coeur.

Allez, Prends Soin de Toi, Mon Amour de P'tite Fée... T'As d'La Chance Que J'T'Aime, Hein... Quoi? Moi Aussi, J'Ai d'La Chance Que Tu M'Aimes?.. Oui, C'Est Vrai! Bisous, 'Tit Coeur... <3

samedi 18 janvier 2014

Vas-y Danse...

Allez, Belle Nuit a Toutes Et Tous... -;)

Ça Va, Vous? Ça Papote Toujours Dans Mo Dos? En Bien, J'Espere... Tout a L'Heure, J'Ai Revé Que J'Étais Dans Notre Appartement a Épinal. Il y Faisait Trés Beau... Quand Soudain, Une Vague Géante a Déferlé, Inondant Toute La Ville Sur Son Passage. Des Gens Sont Alors Entrés Chez Nous... Alors, Je Me Dis Que Peut-Etait-Ce Simplement Mon Inconscient Qui Débordais Sur Ma Conscience... Aprés Le Traumatisme de Loni, de Joséphine, Et Mes Rencontres Ave La Mort... Tout Cela a Fait Que Cela a Explosé... L'Enfer En Soi, J'Ai Connu... Alors Je Ne M'Abaisserai Plus Devant vous Autres Qui Me Méprisez... Je Vais Par Ailleurs Me Consacrer a Mon Travail Pour Créer Mes Rêves...Et Qui Sait Où Ils Me Mèneront...

Graph-X And Coquine Present...



Un Voyage Dans L'Imaginaire, Mais Qui Est Pourtant Bien La Réalité, Et La Vérité... Un Inconscient Délaissé Par La Trop Grande Majorité des hommes Et des femmes Au Profit de Leurs Petites Pulsions... Un Inconscient Merveilleux Qui M'a Ouvert Son Coeur Chaque Nuit Depuis Plus de Cinq Longues Années, me Faisant Faire Trois a Six Reves Par Nuit, Soit Plus de Six Mille Reves Grandioses...

L'Inconscient... Ou Dieu.

C'Est Pour Lui, Que Je Dois Apprendre Et Créer, Pour Mon Dieu Que J'Aime De Tout Mon Coeur...

Par-Dela Les Étoiles...



Ce Monde S'Adressera Aux Enfants de Ce Triste Monde... J'Ai Encore Fait La Connerie de Sortir Hier Soir. De L'argent Foutu en L'Air Au Regard du Peu de Choses Intéressantes Qu'ils Ont Toutes Et Tous a Partager... Si Ce N'Est Rien du Tout. Vos Culs Moulés N'Ont Aucun Intéret a Mes Yeux... Oui, toi La, Toi Qui a Tout Oublié de Ton Enfance, Ta Liberté, Tes Reves Immenses, Ta Créativité, Le Fait d'Oser... Tu N'Es Qu'Une Ombre a Mes Yeux. Et Je T'Emmerde.

Le Temps d'Apprendre Est Venu...

Allez... Levé de Bonnne Heure, de Mauvaise Humeur... J'Ai Pris Mes Médocs, En Éspérant Que Ceux-La feront Effet Un Jour. Non, Parce que Ça doit Faire Plus de Dix Traitements Que J'Essaye... Et Le Résultat Est Toujours Le Meme. Soit J'Ai des Troubles de La Vision, Soit J'Ai des Déconnexions Lorsque Je Cherche Un Mot, Soit... Bref. Il Est Grand Temps Pour Moi de Me Reconstruire Comme Me Le Conseillait mon Dieu, Il y a de Cela Quelques Semaines En Me Faisant Reconstruire Le Toit de Ma Maison... En Apprenant Et La 3D, Et La Sculpture Numérique, En Lisant Ma Dizaine de Livres, Et de Dvd's... 

Alors, Je Vous Souhaite Une Belle Journée... Il Est Grand Temps Pour Moi de Me Remettre Au Travail... Bisous Mesdemoiselles...