lundi 30 avril 2012

Ma Promesse...

C'Était un Jour d'Été, de l'An 2008... Je me Trouvais aux bords des Chutes du Niagara, les Matins, je Suivais le Chemin des Mouettes, postées sur les pilônes électriques, comme si Elles m'Attendaient... Un Jour, je me Retrouvai dans un Bois, près d'une Petite Chapelle, au Bord d'une Voie de Chemins de fers, désaffectée, il y avait de Grands Arbres, où les Petits Oiseaux par Dizaines Virevoltaient Tous Ensemble... Et je m'Étonnai, car lorsque j'allais à droite, Ils Allaient à Droite, et ainsi Ils me Suivaient... Puis un Autre Jour, je Découvris un Endroit Magnifique, Face Aux Chutes du Niagara, derrière une barrière que je Franchis... Et dans le Feuillage des Arbres, la Lumière du Soleil Perçait, tandis qu'une Pluie Fine Tombait... Instant Merveilleux... Il y avait un Insecte également, que je n'avais Jamais Entendu... Eclairé Devant tant de Beautés, devant ces Millions de tonnes d'Eaux qui se Déversaient du Haut des Chutes, devant l'Immensité et Imaginant Toutes les Beautés que Notre Planète Recelle en Son Sein... Je Parlai à Dieu... Le Remerciant de Tant de Merveilles qu'Il m'Avait Offert... Et je Pensai à Notre si Belle Planète... Et à Notre Monde si cruel à Bien des Égards, l'homme Étant Censé Être le Plus Évolué, Tant de misères et de souffrances qu'une poignée exploitent, depuis des millénaires... Tout Pourrait Être d'une Extrême Simplicité, si Tant Est que Nous Fassions Chacun un Effort... Mais l'Effort Semble Insurmontable... Ne Sommes-Nous pas Tous Acteurs de ce Monde? Ce Monde Est Nôtre... Allons-Nous l'Offrir à Nos Enfants? Dans quel État? Ici les guerres, là-bas la misère, ailleurs les catastrophes qui se multiplient... Et Toujours la même rangaine... Toujours les mêmes qui Exploitent les Autres, qui brisent Nos Rêves, Nos Vies, et Qui Nous Empêchent d'Avancer, comme Nous Le Méritons Tous...

Je Suis un Rêveur... Et ma Promesse Est de Créer le Monde Tel qu'Il Devrait Être, un Monde de Rêves, de Paix et d'Amour... Un Monde de Partages, d'Échanges et de Dialogues, un Monde Ouvert sur l'Autre, un Monde Où la Seule et Vraie Richesse Est Celle du Coeur...

Aussi Dois-je me Remettre au Dessin, Marcher sur les Traces de Jean Lamour, le Créateur des Portes de la Place Stanislas, Cela me Demande Beaucoup de Temps et de Patience... Mais j'y Arriverai... J'y Arrive Toujours! -;)

video

samedi 28 avril 2012

Et Vive mon Inconscient!

Mon Inconscient, c'Est mon Deuxième Dieu... Cette Nuit, j'ai Rêvé de deux zigotos qui s'amusaient à me glisser un hameçon sous la Peau, à deux endroits superposés... Puis je me Réveillai, pour me rendormir... Et à Nouveau Rêver... Et Celui-ci était plus Amusant... Jugez plutôt... Il y avait deux Hommes qui papotaient sur le Canal de l'Est, sur la glace... Qui se fissurait sous leurs pieds... Puis ils coulaient en Continuant à Parler... Et ensuite, c'Était moi qui me Retrouvais à l'Eau, lorsque je m'accrochai à une Femme qui passait par là, à Toute Allure... Je Cherchai à Comprendre Comment Elle Faisait... Et je Découvris un scooter sous-Marin... "Mais... Tu Triches!", Lui Dis-je... Et Elle de Rire... Et ensuite, je me Retrouvai sur la Place Stanislas, qui pour une fois, n'Était pas inondée, à une Terrasse mais le restaurateur repliait ses tables... Alors, j'allai à un Autre Restaurant où j'écrivais sur un Écran avec mon doigt des phrases... Dont je ne me Souviens pas... J'ai de la Chance de Vivre mes Rêves, et de m'En Souvenir... La Nuit, je Voyage, Découvrant mon Fidèle Ami, mon Merveilleux Inconscient, que je Considère Comme un Grand Artiste... Il Est par Ailleurs Capable de Faire ReVivre les Morts comme mon Père... Et çà, c'Est un Grand Bonheur!

Aujourd'hui, Las de Regarder autour de moi, je Suis Rentré chez moi pour Dessiner les Dorures du Monde des Rêves... Aussi vais-je Devoir Penser à moi, Désormais, et ne Plus m'oublier comme je le Faisais lorsque j'avais mon Atelier... Penser à moi, Profiter de ma Précieuse Vie parce que j'ai chèrement Payé ces quatre dernières années, mon Inconscient m'en Est Témoin... Et Créer pour moi avant Tout puisqu'Ici personne ne me Parle Jamais... Rendre mes Parents Fiers de moi, Être Digne d'Eux, Digne de ces Travailleurs Acharnés qui Ont Donné Leur Vie pour Leurs Enfants... Aussi, puisque je m'épuise à Vous Écrire, puisque je Vous ai Tout Dit, et qu'on ne peut pas dire qu'il en Soit de même de Votre part, je ne Vais pas Tourner en rond à Vous Dire ce que je Vous ai déjà Dit, alors les prochains posts seront Sûrement Consacrés à mes Immenses Rêves, puisqu'il me Faut me Remettre au Dessin, et Ceux-ci me Demandent Beaucoup de Temps...

J'ai par une Nuit d'Hiver, Fais un Grand Rêve où le Père Noël Venait avec son Traîneau me Chercher... Et Ensemble Nous Survolions une Grande et Belle Ville, où dans les Rues, les Personnages de Walt Disney Nous Acclamaient... Libre à Vous d'en Tirer des Conclusions... Pour ma Part, j'ai au Bord des Chutes du Niagara, Fais une Promesse... Que je Conte Bien Tenir cette Année...

jeudi 26 avril 2012

A mon Papa, à ma Maman... Avec Tout Mon Amour...

Je Rentre d'une Petite Soirée Bien Agréable, hébergé chez un Ami... Ce qui explique ce post tardif, puisque sans chargeur! J'Ose Espérer que Vous ne m'en tiendrez pas rigueur... Hier soir, dans le tram, au milieu des regards hagards, je Souriais, relisant mes Merveilleux Rêves que je Vous ai Conté... C'Est Amusant, il Suffit d'une bribe pour que le Rêve me Revienne en Entier... Voir un bus, Qui accorde de l'Importance à un bus? Pour moi, un bus me rapelle un Rêve, ou une 205, ou un détecteur de métaux... Combien de Grands Rêves ai-je Fait? De Merveilleux Rêves... J'ai un Inconscient qui Est des Plus Gentils avec moi... Rares Sont mes cauchemars, ou alors je Fais un petit cauchemar Suivi de 3 Grands Rêves... Je Suis des Plus Chanceux... De Vivre mes Rêves et de m'en Souvenir... Cette Nuit, il y avait Beaucoup d'Eau... Etait-ce une inondation? Je ne le Sais, mais Toujours Est-il que cette Eau entourait les Maisons, mon Père Était sur un Bateau et Nous Attendait, comme à Son Habitude, puis las de Nous Attendre, il Est Parti... Sans Nous... Alors j'ai plongé dans l'Eau avec mon sac à dos, pour Le rejoindre... Mais Il Était Trop Loin... Alors je Fis demi-tour et Revins à la Maison... Pour me faire enguirlander par mon Frère qui m'en Voulait d'avoir abîmé ses bandes-dessinées qui se Trouvaient dans mon sac-à-dos...

Souvent, les Familles se querellent, se disloquent pour des sombres histoires d'egos, ou pour des broutilles qui les empêchent de Vivre Ensemble... Moi, mon Papa Est Disparu... Et Il me Manque Terriblement... Et j'en Pleure Encore... Il ne Méritait pas une Mort Pareille... Lui qui a Tout Donné pour Nous Offrir une Belle Vie, une Vie de Labeur Est Disparu un Jour de Février 1997... Souvent, je Pense à Toi, mon Papa, j'Aurais Tellement Voulu Te Dire que je Suis Fier de Toi, mais Aujourd'hui, je Dois Aller à l'Église pour Te Le Dire... Et je Te Pleure... Mais c'Est Toujours un Grand Bonheur que de Te Retrouver dans le Monde des Rêves, et Ce même si des fois, Nous Nous engueulons... Je L'ai par une Belle Nuit, Accompagné Vers Son Dernier Voyage... Nous Le Menions dans une Grande Chambre, Iluminée de Petites Lumières, et Refermions la Porte, Le Laissant Partir... Et c'Était Merveilleux...

Aujourd'hui, je Sais... Je Sais que le Jour Viendra, Où Nous Nous Retrouverons pour l'Éternité... Je Sais aussi que de Là-Haut, Tu Veilles sur Nous Tous qui T'Aimons... Avec mes Grands-Parents, Tu Trinques au Whisky comme Tu l'Aimais Tant en Appréciant les Merveilleux Concerts de Madame Piaf... Aujord'hui, je Sais... Que Tu As Des Ailes Désormais...

Aussi, c'Est aussi Pour Toi et en Mémoire de Toi que je Vais me Remettre au Travail et Créer le Monde des Rêves... Allez, au Dessin... Prenez Soin de Vous et Aimez-Vous les Uns les Autres...

mercredi 25 avril 2012

La Cité des Anges...

La Princesse et son Prince parcourraient du regard les dessins des Muses, Elle resta subjuguée et Silencieuse devant tant de Charme, d'Élégance et de Grâce Exprimée dans son trait. Puis vint s'asseoir à la table à dessins où se trouvait un Grand Dessin, celui d'une ville du XIXème Siècle, où l'Architecture mêlait Paris et New York. Ici, des passerelles entre les maisons, là de petites fenêtres rondes et illuminées dans les toits enneigés, et là-haut la Statue d'un Ange veillant sur la Grande Cité des Anges... Au loin, l'on apercevait le Grand Sapin de Noël, aux guirlandes scintillantes dans la Nuit étoilée... Le Prince approcha de l'oreille de la Princesse, les mains sur ses épaules, et Lui demanda ceci : "veux-Tu faire un voyage?", la Princesse se retourna et sourit en acquiescant du regard... Il Lui apporta alors sa fourrure, la Princesse intriguée la mit alors et donna sa Main à son Prince... "N'ai pas peur", Lui dit-il. Il prononca alors une formule Magique et le Grand Dessin s'illumina soudainement. Il prit des couleurs, les Nuages dans le Ciel défilaient au Clair de Lune, et il se mit à Neiger dans l'immensité du Ciel, la Grande Cité s'éclairait et les guirlandes Scintillaient... Et dans les fenêtres éclairèes, les sapins clignotaient de mille couleurs, les Êtres Fêtaient la Douce Nuit de Noël. La Princesse resta Arrêtée, les yeux grands ouverts, et dans la petite rue, Elle entendit le vieux tramway descendre la pente enneigée. Dans le Petit Théâtre des Enfants qui surplombait la Grande Cité, les petites Bêtes faisaient la fête toutes Ensemble. Elle Sourit de plus Belle, Sourire qu'Elle avait de fort Joli. Son Prince lui dit "Viens", et Ils se retrouvèrent dans la Grande Cité des Anges... "C'est Magique!", dit-Elle. Ensemble, ils marchèrent sous la Neige qui venait se déposer sur sa capuche de fourrure, ils s'arrêtèrent et la Princesse Embrassa son Prince, en le Remerciant. Et dans la rue, les Gens rentraient chez eux, dans leurs foyers Chaleureux. Les Amoureux descendirent la Grande Rue, et virent deux Enfants, filant à toute allure, en criant sur leur luge. Ils s'arrêtèrent devant un magasin de Lingerie et de vêtements, le "Lonita's Shop",, puis reprirent leur Chemin, en direction du centre ville... Ils entrèrent dans la Galerie des Arts et la Princesse retrouva les Dessins de son Prince, Ensemble ils étaient Heureux, ils s'étaient attendus et Cherchés depuis si longtemps, jamais plus ils ne se quitteraient... Chemin faisant, ils Observaient les Gens, Heureux, fêter Noël dans les Grandes Maisons illuminées... Et arrivèrent au Musée des Grands Hommes et des Grandes Dames, où ils entrèrent parmi la foule rassemblée, et Découvrirent les tableaux représentant Charlie Chaplin, le Commandant Massoud, Carl Gustav Jung, un Vieil Homme de la Rue, sourire aux lèvres et yeux grands ouverts, Madame Piaf, Marylin Monroe, et Ensemble, ils Découvraient de Grands Paysages enneigés, la Baleine et les Mouettes dans l'immensité de l'Océan, le Grand Paysage aux milliers d'Oiseaux, le Prince avec en arrière plan, son Grand Sage, son Divin Allié, son Dieu Inconscient, et tant d'autres toiles que le Prince avait peintes de ses mains, un Musée à la Gloire de l'Humain avec un Grand H. Puis ils retournèrent dans le froid et la Neige, Heureux de cette Belle visite. Ensemble, ils marchaient d'un même pas, main dans la main. "J'ai une autre Surprise pour Toi", Lui dit son Prince, la Princesse, le Coeur battant, lui déposa un Bisou sur sa joue froide, et marchèrent en Coeur. Arrivés devant le Grand Opéra, ils entrèrent sous la Grande Coupole, le tapis rouge, et sous les applaudissements du public qui les Accueillait, Sourires aux Lèvres... "Regarde, fit-il en levant les yeux, c'est Ton Etoile", la Princesse, Consciente de Vivre l'un des plus Beaux jours de sa Vie, Le Remercia en Observant son Etoile Briller dans le Firmament.

mardi 24 avril 2012

La Peur au Ventre...

Cette Après-midi, j'ai mis mon Titre du Monde des Rêves en Musique, une Musique Signée Craig Armstrong, Extraite du Très Beau Film "Guns 1748", autrement Appelé "Plunkett and Macleane", un Film que je Vous Conseille si Vous ne l'avez pas encore Vu... C'Est reculer pour mieux sauter, en Fait... Car, j'ai peur... Peur de me Remettre au Dessin, et quand je Pense à Tout ce que je Veux Créer, et bien, cette peur s'amplifie... D'autant qu'il y a des Années que ce Projet, le Monde des Rêves, Est Prêt dans mes Pensées... Il a Mûri au Fil des Années, et c'Est un Travail Immense qui m'Attends là... Mais il va Bien Falloir un Jour m'y Remettre, si je Veux Avancer dans ma Vie... Ne plus Être Considéré comme le jeune Artiste que je ne Suis plus, Trouver Celle que j'Aimerai et Dont je Ferai Battre le Coeur, Revoir New York l'Été Prochain, enfin dans un an et deux mois... Et Gagner ma Vie de Mon Travail... Ensuite, je pourrai Aller démarcher Walt Disney et Pixar, Leur Montrer de Quoi je Suis Fait, et Qui Sait... Cette Nuit va Accoucher d'un Enfant... Cet Enfant, Personne ne Le Connaît... Cet Enfant, c'Est Demain...

Alors Demain, je vais Sagement reprendre mon cahier de Dessins, mes Crayons, et Faire mes Roughs du Monde des Rêves, ainsi, Sûrement, l'Adrénaline Prendra le Pas sur la Peur... Et je Retrouverai le Plaisir de Dessiner...

PS : le Titre Animé et en Musique Est sur mon face de bouc... A Jean-Christophe Heilmann... Je Vous Fait Confiance pour Le Trouver, Vous Êtes Bien Capables de me Trouver en tapotant New York! D'ici là, Prenez Soin de Vous ainsi que de Vos Rêves... Belle Soirée...

Là-bas...

Là-bas, au Royaume des Rêves, il y aura Toi et moi, et Tous Deux, Nous Marcherons Main dans la Main, dans l'épaisse couche de Neige, quand dans la Nuit, les Nuages se Rassembleront, faisant Place à la Lune qui se Reflète dans les Eaux du Grand Lac des Cygnes... Là-bas, il y a Notre Maison, le Grand Chalet des Songes, une Maison au Style XIX ème et Art Nouveau, au Toit de Pagode... Quand près de l'Étang, sur l'Autre versant, se Trouve le Grand Moulin aux Pales Enneigées, proche de la Grande Grange de Bois Rouge qui abrite le Grand Aigle Royal et le Croâ-Croâ Mecaniks, l'Espadon, Vaisseau Intergalactique-Oceano-Graph-X... Et sur le Lac, l'On Aperçoit le Grand Gallion, le "God's Alive", avec à la poupe, la Belle Anima, à la Poitrine Dénudée et les Bras Grands Ouverts, et à la proue, les Dieux Zeus et Neptune, Protégeant les Amoureux dans la Chambre Nuptiale... D'Ici, près de la Rivière à l'Eau Cristalline, l'On Aperçoit sur l'Autre Rive du Grand Lac des Cygnes, la Merveilleuse Cité des Anges, où Nous Pourrons Nous Balader dans le Grand Opéra des Étoiles, dans le Théâtre des Enfants, ou au Musée des Grands Hommes et ds Grandes Dames, dans la Galerie des Artistes, au "Lonita's Shop", Magasin de Dessous de Dentelles et de Robes de Princesses, ou Aller Découvrir le Grand Château de la Princesse... Un Merveilleux Château qui Domine la Cité des Anges... Mais pour le Moment, allons Nous Réchauffer auprès de l'Âtre dans le Grand Chalet des Songes, là-bas, il Fait Bon Chaud dans les gros fauteuils club... Avec mes Petites Bêtes qui Dorment déjà, après avoir Dignement Fêté la Merveilleuse Nuit de Noël... Puis Nous Nous Endormirons, les Yeux dans les Yeux, dans le Grand Lit à Baldaquins, et la Lune Éclairera Ton Visage si Doux au Mien... Et Ensemble Nous Rêverons... D'un Monde Merveilleux.

lundi 23 avril 2012

L'Habitant de l'Infini...

Cette Nuit fut pour moi l'Occasion de Faire de Grands Rêves... Les Voici...

J'Étais avec un Homme fortuné qui me Proposa de Lui Faire des Dessins de Femmes extraits d'un catalogue, j'Aquiescai, Heureux de Le Rencontrer... Lorsqu'Il revint trois heures plus tard, je n'avais Toujours pas Commencé... Preuve que mon Inconscient me Connais Bien... Mais je m'étais Décidé sur quelques photographies de Jolies Femmes... Puis, dans le Rêve suivant, je Rencontrai un Artiste qui me Dit ceci : "mon Mécène, au début, pour me Prouver sa Bonne Foi, m'a Acheté trois toiles...". Puis j'Étais à l'entreprise de Transports de mon Frère qui pour le coup, Parlait Russe et filait dans son camion, tandis que je partais avec une... Débroussailleuse! Et enfin, je Suis allé à la Piscine, revenu avec des Amis dont Max, dans un Grand Bus à deux étages dont Nous descendions après qu'il se soit garé... Mais j'y oubliai mon sac! Tête en l'Air, va!

Je Suis au monocle, le bar où j'ai fait mon Exposition de Dessins... Ici comme ailleurs, personne ne me Parle Jamais... Moi, ce que j'Aime, c'Est Découvrir de Nouvelles Personnes, Rencontrer l'Autre, Parler et faire Tomber ces maudites barrières, Échanger, Discuter, Papoter, Partager, ne Serait-ce qu'un Instant, S'Enrichir de la Richesse de l'Autre... Elle Est Là la Seule et Vraie Richesse... Et voilà bientôt quatre Ans que Vous me laissez Seul avec mon Silence... J'en arrive à Devoir me battre pour Vous Apporter... Ne serait-ce pas Mieux si Vous me Parliez et m'Ecriviez?... Mais Vous ne Le ferez pas... Je Le Sais...

Ce matin, en allant à la pharmacie, j'ai Croisé une Enfant, Toute petite et Toute Mimi... Arrivant près d'Elle, Elle a Croisé mon Regard... Je Lui ai Souri... Car c'Est pour Elle et ses Amis que je Dois me battre et Leur Offrir le Plus Beau des Noël...

vendredi 20 avril 2012

Le Temps du Dessin...

Cette Nuit, je n'ai pas Vécu mes Rêves comme j'en avais l'Habitude jusqu'Ici... Alors je Vais Vous Parler de mon Travail, puisqu'il Est Grand Temps que je m'y Remette... Je Dois tout d'abord me Mettre aux Roughs de mon Dessin Animé, des Esquisses au stylo noir, pour poser les Eléments qui Existent dejà dans mes Pensées... Mais je ne Vous Apprends Rien... En même Temps, si Vous me Parliez, ma Créativité et les Sujets de Conversations, s'en Trouveraient Décuplés... Mais Bon, Passons... Connaissez-Vous les Portes de la Place Stanislas à Nancy, non? Çà Tombe Bien puisque je Vais Vous Dessiner ce Chef d'Oeuvre de Jean Lamour pour le Monde des Rêves... Ce Sont des Portes Dorées qui Encadrent des Fontaines Magnifiques, que je Remplacerai par mes Lions et Anges, Gardiens du Domaine de Dreams World... Il va aussi falloir que je Vous Dessine des Arbres aux Branches Enneigées, des Lampadaires au Styles des Années 1850, puis Viendra le Temps de la Mise en Couleur sur l'Ordinateur, et là, mes Cocos, je Sens que je Vais m'Amuser... Mais pour le Moment, je Vous Prépare un Teaser, pour Vous Mettre l'Eau à la Bouche... Vous Salivez d'Envie, n'Est-ce pas?

Allez, je Vous Souhaite une Très Belle Après-midi... Prenez Soin de Vous... Bisous aux Princesses...

jeudi 19 avril 2012

Un Rêve Merveilleux...

Je Marchais au Bord du Canal de l'Est, près de chez ma Petite Maman, lorsque je Rencontrai une Charmante Demoiselle, toute Pétillante et Toute Jolie, et Surtout Très Gentille et Sympathique, avec Laquelle j'ai Parlé, d'Elle, de la Vie, de Tout, de Rien... Puis Nous Sommes Arrivés à la Maison et avons Fait les Présentations... Malheureusement (mon Inconscient me Connaît Bien!), au Moment de Présenter la Jeune Femme à ma Mère, emporté dans le Tourbillon des Sentiments, je ne me Souvenais plus de Son Prénom! Alors ensuite Nous avons Joué sur un Tableau Ecran où défilaient des avions et autre armes comme des missiles, qu'il fallait encercler avec des aimants qui dessinaient des lignes blanches sur l'écran... Et là, je me Réveillai... Dans le Désarroi... Triste que ce ne fut qu'un Rêve... Mais Heureux de l'avoir Vécu, car c'Était Bon de Sentir... L'Amour et ses Sentiments Magiques de Deux Êtres qui Se Rencontrent et s'Aiment alors...

Elle Était Magnifique Cette Femme, Jeune, Trop Jolie et Surtout Toute Gentille.... C'Est là l'Un des Aspects de ma Princesse Anima, que je Découvre au Fil de Mes Grands Rêves... Car Mesdemoiselles, si Vous Rêvez d'un Homme, ce n'Est pas Forcément de cet Homme dont il s'Agit, ce peut Être un des Aspects de Votre Animus, qui Est là pour Vous Faire Devenir Femme et Consciente de Ce qui Vit en Vous, dans Votre Inconscient...

mercredi 18 avril 2012

Vivement New York...

Ici Aigriland ( egoland, çà marche aussi!).... Bienvenue à nancy, la ville des gens heureux, où l'on se Parle Naturellement, où l'on se Sourit et se dit "Bonjour, comment-allez-Vous?", le grand nancy, communauté urbaine et humaine, est-il écrit, la ville où les gens ne Vivent pas dans la peur... J'ironise, Vous l'aurez Compris... Ici, personne ne se Parle, tout le monde a peur les uns des autres, et Vit dans l'ignorance et le mépris de l'Autre... Cette ville me dégoûte parfois comme ses habitants, les Femmes ne Regardent pas plus loin que le bout de leur nez et filent droit comme à l'armée... Que j'ai hâte de Vous Revoir, ma si Belle Cité d'Adoption... J'ai Nommé New York... La France, on l'aime ou on la quitte disait notre cher président, pour ma part, mon Choix Est Fait : le plus tôt je pourrai quitter ce pays de gens aigres et égoïstes, le Mieux je me Porterai... New York est une Ville d'Arts, et je Rêve de retourner au Moma ou au Met, et me Balader dans la Belle Chelsea, à la Découverte des Artistes du Monde Entier... Revoir Brooklyn et ses Maisons de Briques, avec ses balcons de ferroneries et ses échelles... Bref, je ne vais pas Vous Saper le moral, puisque c'Est malheureusement et Tristement Partout pareil, que ce n'Est pas Propre à moi, mais j'ai ce défaut d'Observer mes chers cons patriotes de leur état... Et c'est Bien Souvent Triste à voir et à entendre... Ces gens-là n'ont plus de Rêves, ils sont devenus des adultes qui vivent avec des oeillères invisibles pour ne pas croiser un regard...

J'ai de Grands Rêves et je Dois me Battre pour Eux... Mes Rêves, je Les Porte en moi depuis que je Suis Venu au Monde, et ce n'Est pas une petite ville de tristes gens qui Vont me Les Enlever... Aussi, tout comme ces gens, je me renferme afin de me Protéger, Marchant la Tête basse alors que j'ai vu La Lumière à Brooklyn, et c'Était un Instant de Grâce... Combien Êtes-Vous à Vous Souvenir de Vos Rêves et à Les Vivre comme je Les Vis, et Pourtant je ne Vous méprise pas, moi... Ce monde Est un Monde d'ignorances et Mes Rêves Vont au Noël Prochain Naître au Grand Jour... Alors mesdames messieurs les nancéens, Réfléchissez Bien avant que de m'ignorer et me mépriser, car j'ai aussi Bonne Mémoire...

Sur ce, je Vous Souhaite une Très Belle Après-midi et m'en retourne à mon Travail qui m'Attends depuis trop Longtemps Maintenant... Aujourd'hui, Travail d'Écriture du Monde des Rêves... A bientôt et Merci de Vos Nombreuses Visites... Prenez Soin de Vous et Ouvrez Grand Vos Yeux...

lundi 16 avril 2012

Imaginez... Le Grand Chalet des Songes...

C'Est un Endroit Connu d'Aucun où je T'Emmène. Là-Bas, au Royaume des Rêves, il n'y aura que Toi et moi, Tous Deux, Nous Marcherons Main dans la Main, la Neige sous Nos Pas s'affaissera, encore Tombante dans le Ciel Immense où les Nuages Défilent en Silence, Portés par le Vent qui Fredonne Sa Douce Musique... Et du Haut de la Vallée, donnant Vue sur le Lac des Cygnes, Entouré de Montagnes Enneigées aus Sapins aux Branches Courbées, l'On Aperçoit le Grand Chalet des Songes au Toits recouverts de Neige, et dont les Fenêtres Sont Illuminées de Petites Lampes se Refletant dans la Neige... C'Est Notre Maison Désormais... Entrons et Allons Nous y Réchauffer... Quand parmi les Plantes et les Arbres aux Branches Givrées, Nous Marchons sur l'Allée de Pavés, la Princesse se Découvre Peinte, Nue au plafond, Embrassant Son Amoureux, Tous Deux Bénis de la Main de Dieu, dans les Nuages et Parmi les Anges qui Sonnent le Clairon... Et Tout autour, Dame Nature Est Représentée en Fonction des Saisons, la Poitrine Nue, le Sourire aux Lèvres... Les Amoureux Pousent la Grande Porte de Bois, et Découvrent alors un Arbre envore Feuillu, l'Arbre de la Vie, au pied duquel pousent de petites Fleurs et de la Mousse d'un vert intense... Aux Branches Sont Suspendues des Lampions qui Éclairent la Grande Pièce... Parquet de Chêne et poutres apparentes en font un endroit Chaleureux... Et dans l'Âtre Crépite le Feu, Illuminant la Pièce où se Reposent mes Petites Bêtes, après avoir Dignement Fêté la Merveilleuse Nuit de Noël... Ici, des Chats, des Souris, des Chiens, petits et gros, une Petite Vache, des Ours, des Ecureuils, des Oiseaux et Papillons, un Éléphanteau, une Girafe... Tout plein d'Animaux qui Dorment en Paix... Près de la Grande Entrée, sur la gauche, se Trouve le Petit Bureau aux Écrits, un Livre d'Or où Vous pourrez laisser Vos Commentaires (sic;), des Écrits du Blog, la Teapot-Tv où l'On pourra visualiser mes Images et les Acheter pour Envoyer un Sourire à Ceux que l'On Aime, puis vient le Grand Bureau où l'On Découvre mon Travail Expliqué sous formes de Dessins sur les Écrans d'Ordinateurs, devant lesquels Dorment des Chats sur les gros fauteuils-clubs... Là-bas, il y a Miskin et Monthy, deux gros Chats qui Ronronnent.... Puis Vient le coin de la Grande Bibliothèque, où Trône le Grand Sapin de Noël, dans lequel Brillent les boules Scintillantes et les Guirlandes clignotantes, paré de Bougies, et au Pied duquel se Trouve une Montagne de Cadeaux de Noël, pour Mes Petites Bêtes et pour Ma Princesse... Mais chut, ce sera la Surprise... Non loin de là, il y a une Grosse Mappemonde, toute de Bois comme dans l'Ancien Temps, sauf qu'Elle Est Moderne et Indique les Ville sous forme de points Lumineux, ainsi que les Étoiles et Constellations... De quoi Faire Rêver... La Princesse Aimerait Bien Se Reposer sur le Grand Canapé, mais il est accaparé par le Gros Ours qui tient son Bébé dans ses bras! Du coup, Nous Continuons la visite... Devant le Canapé rouge, se trouve la télé, où passe la Bande-Annonce de "Vaca Tomba", ou l'Histoire d'une Petite Vache qui Tombe du Ciel... (je dois Être un peu fou, quand même...), puis Vient le Grand Escalier qui Mène aux Chambres, à la Cuisine et aux Salles de Bains... Mais ce sera pour plus tard... La Princesse, Curieuse Avance à Pas de Loups, vers... L'Antre des Muses, une Pièce qui Voue un Culte à la Femme et aux Belles Dames, à la Nudité, aux Courbes et aux Formes Féminines, dont l'Élégance, le Charme, Ont depuis Toujours Subjugué Son Prince... Qui Les Mets en Valeur pour Montrer ce qu'il Aime et Ce qu'il Est... Un Amoureux...

Voilà, Jeunes Fous et Charmantes Demoiselles... C'Est sur ces Mots que je Vous Souhaite une Agréable Soirée... Profitez Bien...

dimanche 15 avril 2012

Iallah! Au Dessin...

Et de Trois Fois... Vous avez de la Chance que je Vous Aime Bien... En Éspérant que je puisse publier cette fois... Voyons voir! Je disais donc que le Monde des Rêves Existe déjà dans mes Pensées et que je m'y Balade de Temps en Temps, Marchant dans l'Épaisse Couche de Neige qui Tombe encore... Pour le moment, je Crée les Décors et fait défiler les Nuages comme je l'Aime Tant dans la Nuit Bleue... Comme dans mes Rêves... Imaginez, il y aura le Grand Chalet des Songes, près du Lac des Cygnes, où les Baleines Viendront se Nourrir, Accompagnées de leurs Baleineaux et des Phoques, des Dauphins prêt de l'Île aux Oiseaux et dans ce Décor Enneigé, lorsqu'On Entrera se Réchauffer dans le Grand Chalet, il y aura Toutes mes Petites Bêtes Sagement Endormies, des Ours, des Girafes, des Elephanteaux, des Canards, des Familles d'Animaux, des Ecureuils et des Petits Singes, suspendus par la queue, se tenant l'Un l'Autre, dans l'Arbre de La Vie, un Arbre encore Feuillu alors que dehors, Tous les Arbres aux Branches Emmêlées par mes Soins (sic;;), sont recouverts de Neige... Les Photos à Dessiner Sont Prêtes, Rassemblées (www.sxc.hu),et je vais devoir Commencer les roughs, esquisses qui posent les Éléments à leurs places, puis lorsque j'aurai réintégré mon ancien appartement, que je pourrai Travailler dans de Bonnes Conditions, je me remettrai au Dessin à Proprement Parler... Aussi, demain, si je ne me Réveille pas à quatre heures du matin, je vais Vous Commencer mes Roughs du Monde des Rêves... Iallaaaah! Au Travail... Comme lorsque j'Avais mon Atelier, je Retrouve Ma Passion et c'Est Bon cette Adrénaline que je Ressens lorsque j'y Suis... Place aux Rêves... Et Très Belle Soirée à Vous qui Passez par Ici...

samedi 14 avril 2012

Souviens-Toi...

Bon Sang que la Vie Est Belle sans ressentis, sans bazarder Inconscient, sans chercher en permanence Ce que c'Est que Tout çà... Quatre Ans bientôt... Et depuis une semaine... Paf! Plus rien! A Nouveau, la Conscience et la Raison... Dieu que c'Est Bon... Santé Mes Petits, je Trinque à Vous, à New York, à la Vie... Et à Mes Fidèles Lecteurs... Et Lectrices Bien Sûr!

Peu à peu, je me remets au Travail, faisant défiler les Nuages dans le Ciel Immense d'une Nuit Bleue où les Étoiles Scintillent par milliers... Puis je me remettrai au Desin lorsque j'aurai réintégré mon Ancien appartement... Je Commençais à bien m'y Sentir lorsque mon Arbre a Pris Feu... Raté! Mais je Suis en Vie et mon Chat aussi, là Est le Principal... Aussi je Conte Créer pour les Enfants qui Méritent un Monde Meilleur... J'ai l'Autre jour vu un Documentaire sur les Enfants de Mumbaï en Inde, les Enfants de la misère, livrés à Eux-même dans les rues, une Enfant de huit ans, abandonnée par sa mère, et dont l'orteil avait été bouffé par un rat... Honte à nos dirigeants,les soi-disant grands de ce Monde-là... Ce Monde n'Est pas le mien, il Est trop ignoble et mes Bêtes vont bientôt débouler sur la Planète Terre... Je me Souviens d'un Grand Rêve où le Père Noël venait me Chercher dans Son Traîneau et Nous Nous Envolions, Acclamés par les Personnages de Walt Disney... SMagique! Aussi, lorsque mon Site Internet-Dessin Animé sera Terminé, je Conte m'Associer avec des Associations de Protection de l'Enfance, de la Nature, des Animaux... Imaginez, pour cinq cartes postales achetées, un euro serait reversé à Handicap International... C'Est une Bonne Idée, je Crois! Non?!

Souviens-Toi... Souviens-Toi de Tes Rêves... Souviens-Toi du Monde des Rêves, un Monde Merveilleux où le mal Est Exclu, un Monde sans chef, ni frontières... Imagine... La Merveilleuse Cité des Anges, une Ville Immense vue des Toits, toits de Paris, à l'Architecture New Yorkaise, la descente enneigée où les Enfants font de la Luge, Heureux... Imagine, les Bars et Restaurants où les Hommes et les Femmes font la Fête, Dansent et Rient, Tous en Coeur... Là-Bas, il y aura le Théâtre des Enfants, où Mes Petites Bêtes Font la Fête, le Grand Opéra où Vous Pourrez Vous Balader, le Musée des Grands Hommes et des Grandes Dames, le Grand Sapin de Noël qui Emerveillera les Yeux des Plus Petits, le Lonita's Shop, magasin de Dentelles et de Robes de Princesses, la Galerie d'Art où j'Accueillerai des Artistes de Renom... Imagine le Grand Chalet des Songes, au Style XIXème et Art Nouveau, au Toit de pagode Enneigé, le Grand Lac des Cygnes où Baleines et Phoques Vivent en Paix... Imagine un Monde Magique, un Monde Naturel où Chaque Être Vit en Paix... Et bien, ce Monde, je Vais le Créer pour Trouver Celle que j'Aimerai, et Lui Dire que Toutes les Beautés de Ce Monde ne Sont pas aussi Belles qu'Elle...

Et puis il y aura le Croâ-Croâ Mecanik, dans lequel Nous Volerons, Accompagnant les Oies Sauvages qui Voleront en V, dans l'Immensité du Ciel, l'Aigle Royal qui Deploiera Ses Ailes pour Voler par-Delà Monts et Vallées, le God'SAlive, Grand Galion qui Vole dans les Nuages, l'Espadon, Vaisseau InterGalactique Oceano-Graph-X qui Volera jusqu'à la Constellation de l'Anima puis Plongera dans les Profondeurs de l'Océan pour se rendre à Aquarius Mundi, la Merveilleuse Cité Sous-Marine...

J'en Connais un qui a du boulot!!!

vendredi 13 avril 2012

La Vie Est Belle...

Je vais prendre mon café sur la Place Stanislas... Je Vous Écrirai de là-bas... Je Vous Embrasse, les Princesses -;)
Ps: putain que c'Est Bon la Vie!!! La Conscience, Avoir le Sourire aux Lèvres, ne pas se sentir épié dans ses Pensées, Vivre la Vie... Ne pas Devenir Incomscient... Ma Vie Est Magique!

Bienvenue à Celles et Ceux qui Viennent de Loin et aux Petites françaises... ;)

Peu à peu, je Retrouve la Raison, après quatre Années d'horreurs et d'insultes dans mes Pensées... Et ce, même si c'Est Encore frais, je Me Suis Battu durant Toutes ces Années.. A Coup d'Amour et de Conscience. Je Redeviens un Homme "Normal" et j'en Suis le Plus Heureux du Monde... Il Va Me Falloir Connaître le Pardon Désomais et Oublier... Ma Vie Étant trop Précieuse... Peut-Être Était-ce mon Inconscient qui débordait sur ma Conscience... Je ne Sais, mais j'ai Ressenti comme une porte qui se Refermait dans Mon Esprit il y a de Cela une semaine... Et je n'ai plus de ressentis sur mon Visage... Je Redeviens le Rêveur que j'Étais... Mais aujourd'hui,je Sais... Que moi aussi je peux Devenir un Homme peu fréquentable... Vive Ma Vie!

Ps: Prenez Bien Soin de Vous et Profitez de Vos Précieuses Vies... Je Vous Aime.

jeudi 12 avril 2012

Le Conseil du Jour...

Ici à Nancy, ville pourrie, les Femmes n'Aiment pas qu'on Les Regarde... Aussi pourquoi Vous faire Belles le matin...
Faites Vous moches, comme çà, on ne Vous Regardera pas!

Place aux Rêves...

Laquelle d'entre Vous a eu la mauvaise idée de me Réveiller à quatre heures du mat'?... Qu'Elle se dénonce... Je ne Lui mettrai qu'une petite fessée!... Allez, un peu de Courage! Bref, impossible de me Rendormir, Merci bien...

Et pendant que certains se pâment au journal des horreurs, préparant leur petit avenir de président de la république française, Graph-X Prépare Noël, afin de me Préparer un Avenir aussi Radieux que le Coucher de Soleil sur Lequel je bosse, les Yeuxmi-Clos puisque je Vous rappelle que je Suis Réveillé depuis quatre heure ce Matin... Wouahou! Il Est Magnifique mon Coucher de Soleil...

mardi 10 avril 2012

De Grands Rêves...

Peu à peu, Mes Rêves Renaissent de leurs cendres, Emportés dans mes ressentis auxquels je n'ai Rien Compris et Contre Lesquels j'ai Lutté durant presque Quatre Longues Années... Mais Ma Vie redevient Celle d'un Homme Normal et j'en Suis le Plus Heureux car je me Suis Gravement Senti épié dans mes Pensées Les Plus Secrètes et au Jour d'Aujourd'hui, je Tente d'oublier, de Renaître à la Vie, Qui Est Mon Bien Le Plus Précieux... Comme Mon Amour, Ma Lueur Qui Brille dans Mon Coeur, que j'Offrirai à Celle qui m'Aimera, Que j'Aimerai d'un Amour Immense... Une Femme Magnifique Comme j'en Rêve depuis Toujours... Notre Jour Viendra, Le Jour Où je Croiserai Ton Merveilleux Regard, Le Jour Où, Comme Mon Merveilleux Allié me L'a une Nuit Conseillé... Il Faut Oser, me l'a-t-Il Dit... Le Jour où je Succomberai à Vos Charmes, à Votre Beauté et à Votre Façon d'Être qui m'Éblouira, un Instant Gravé à Jamais et Pour l'Éternité... Vous ne Me Croyez pas? Très Bien... Je Peux Le Prouver... Voici dix Ans Maintenant que je Suis à Nancy... Il Va Falloir que je Vous Dessine Nicole Kidman en Passant, je Regarde Moulin Rouge en Même Temps que je Vous Écris, et je La Trouve Merveilleusement Belle... Comme ces Femmes qui m'ont Ému et Touché au Cours de ces 10 Années de Solitude et dans le Silence, Elles m'ont Émerveillé par Leur Façon D'Être... Comme Cette Jeune Femme, Vêtue d'un Ensemble Rouge, il avait Neigé toute la Nuit prêt de l'immeuble de béton, et Elle de Se Laisser Tomber dans la Neige, Dessinant un Ange avec ses Bras... Magique... Et Je La Regardai, Sans un Mot mais le Coeur Battant, derrière ma fenêtre... Pour Elle qui m'Émerveillait, Elle si Libre, moi si Enchaîné à mes Chaînes... Ces maudites Chaînes... Quand un Autre Soir, dans le Froid et la Neige, et au Volant de ma Coccinelle Red Firebird ( Rock'n'Roool!), j'Aperçu une Jeune Femme Très Jolie, en petite Robe Noire, et à manteau et Capuche de Fourrure Noire... Celle-ci de Scruter le Balcon du dessus, j'en déduisis qu'Elle Attendait Son Amoureux... Et je Continuai mon Chemin, au Volant de Ma Mémère... Mémère qu'une Charmante Demoiselle Admirait un Jour d'Hiver... Et je La regardai en Faire le Tour avec son Amie... De ma fenêtre... Sans Oser, une Nouvelle Fois... Seul au Monde... Ou comme un Dimanche matin, Marchant dans une petite rue de Nancy, sous la Neige Tombante, j'Aperçus une Jeune et Jolie Femme, nettoyant ses vitres en Nuisette... Magnifique Instant... Et Cette Merveilleuse Jeune Femme en Veste Rouge, à la chevelure Rousse, Marchant dans la Rue, le Visage fermé, Observant le trottoir comme Nombre de Femmes ici, Elle jettent un oeil pour voir ce qui arrive en face et baissent le Regard afin de l'éviter... Mais ici, ville de merde, ville de pluie, il y a aussi la technique du parapluie, pour cacher le visage, afin que les Regards ne Se Croisent, ou ce maudit telephone portablepour Celles et Ceux qui ne Savent pas rester Seuls, qui donnent une contenance et Permettent de s'ignorer les uns, les autres... Mais je m'Éloigne de mon Sujet, je Parlais des Femmes que j'Aime, pas Celles que je Plains et parfois méprise... Alors, Revenons à nos Pas Moutons... Il y eu aussi un Dimanche Soir une Femme dont je Croisai le Regard, Elle, assise à l'arrière du Taxi ( mon Nico, Elle Est pour Toi Celle-là! ;), dont je Croisai le Regard Magnifique, Elle s'Enfuyant, et Moi, arrêté... Et Cette Demoiselle après mon Petit Tour des bars, Tard le Soir, qui Traversa la Rue et que je Croisai... Sans Savoir quoi dire... Et je La Regardai Partir, s'en Allant chez Elle Dormir... Seuls dans la Nuit... Et puis, il y Eut un Jour où je rentrai de New York, et j'Aperçus une Femme Très Belle, assise à l'arrière de la voiture dont je Croisai le Regard et à Qui je Souris... Et Elle s'en alla mais je Garde encore Son Souvenir... Elle Si Belle... Et Cette Merveille qui Traversait la route, Son Regard Triste et à Qui je Souhaitai d'Aller à New York... Dans mes Pensées... Tandis qu'au Jour des Commémorations du 11 Septembre, je Marchai sur la Place Stanislas l'après midi lorsqu'une Charmante Demoiselle, Parlant à Quelqu'un de moi, m'Aperçus... Mais Elle, Surprise, n'Osa pas m'Aborder... La Première Fois puisqu'Elle me revit le Soir et Cette fois-Ci, Osa et Vint à ma Rencontre... Une Jeune Femme Très Belle Comme dans mon Souvenir lotsque Nous Étions au Lycée... Un Coeur en Or... Que je Revis ensuite avec Grand Plaisir...

Les Femmes m'ont Fait Beaucoup de mal et j'ai de Grandes Souffrances en moi, le Silence,l'ignorance que je Considère Comme une Forme de mépris et qui Continue Chaque Jour m'Amènent parfois à Vous haïr, Vous maudire... A me Dire que Vous n'Êtes pas les Enfants de Dieu, mais Ceux du système que je méprise... Mais je Veux Croire qu'Une Femme m'Attends quelque part, que je Prendrai un Jour dans mes Bras et à Qui j'Offrirai mon Amour, Celle Dont je Prendrai Soin et avec Qui j'Aimerai Vivre et Découvrir... A Chaque Instant de Ma Vie et Pour l'Éternité.

Mais je Dois Apprendre à Aimer ma Vie, me Reconstruire après quatre Longues Années Très Difficile d'incompréhension et d'horreurs qui ont fusé dans mon Esprit malade, et Qui Rassemble Toutes mes Douleurs de Vécues jusqu'ici... La Mort, les accidents qui Sont encore des cicatrices béantes et dont les Douleurs Sont encore Vives...

Je Cherche Celle Qui Pourra, Qui Saura m'Apaiser et Devant Qui j'Oserai... Pleurer.

lundi 9 avril 2012

À New York, Ma Merveilleuse Cité Adoptive...

Souviens-Toi, Souviens-Toi de la Merveilleuse Cité de New York... A l'oubli, Je ne Peux Me Résoudre... Et je Rêve d'y Retourner, dans l'Immensité et le Tumulte, cette Ville du Monde, à l'Energie Positive dans Laquelle j'Aimais Flâner, me Balader, le Nez en l'Air, à Regarder les Gratte-Ciels et les Gens qui Filent à Toute Allure dans les Grandes Avenues, New York et Ses Camions de Pompiers, New York et Ses Yellow Cabs, New York et Ses New Yorkaises Magnifiques et au Charme Incomparable, New York et ses Galeries d'Art du Monde Entier... A Chelsea, Vous Passez de Galerie en Galerie... Et c'Est Magique... J'ai Vécu durant trois mois à Brooklyn, Devenue une Grande Ville Amicale et Familiale, et j'ai Adoré, j'y ai Découvert la Liberté comme Jamais je ne me Suis Senti, Heureux et Passionné... J'ai voulu hier, Vous Exprimer que je ne me Sens pas Bien à nancy, je m'y ennuie et le mot est faible... Trop petit, pas Intéressant, trop de gens aigres qui s'ignorent les uns les autres... Bref, je Veux Aller Vivre à New York, dans un An au Printemps, j'irai y Démarcher avec mon Site Internet Dessin Animé et mes Dessins de Femmes sous le bras, et Lorsque j'Aurai récupéré une Santé Correcte et Normale... Mais ma Vie redevient Celle d'un Être Humain Normal et j'en Suis le Plus Heureux des Hommes. Prenez Soin de Vos Rêves et Profitez Bien... J'Espère avoir Fait Plaisir à la Personne qui Écrit NewYork dans mes Statistiketoks, Celle-ci se Donne Beaucoup de mal pour moi -;)

Belle Soirée à Vous qui Passez par ici, pour ma part, je Retourne sur mon Nuage...

dimanche 8 avril 2012

Un Homme en Devenir...

Il y a de Cela bientôt Dix Ans, j'Ai Créé mon Entreprise afin de Vivre de mon Art, et Apporter aux Enfants un Sourire comme je L'Aimais Tant. J'Étais jeune et Timide, mais j'avais un Amour Immense pour Chacun, et notamment Celles et Ceux qui Osaient Entrer dans mon Atelier Ouvert au Public. Je Dessinais des Petites Bêtes qui Souriaient sous Forme de Cartes Postales, de Cadres, d'Images... Mais Rares Furent Celles et Ceux qui Osèrent Entrer dans ma Petite Boutique, et j'en ai Beaucoup Souffert... Je Suis un Artiste qui Aimerait Apporter aux Enfants, car Eux ne m'ont Jamais Fait de mal... J'ai Tellement Donné et si peu reçu... Que je me Suis Arrêté. Seul derrière ma fenêtre, je Tentai de Comprendre Ce qui n'allait pas chez Moi... Pourquoi Toujours cette salope de Solitude qui me colle à la Peau? Pourquoi Toujours ce Silence qui m'Emprisonne? Pourquoi Tant d'ignorance à Mon Encontre? Que Leur ai-Je Fait?... Mais à Bien y Réfléchir, et à Vous Regarder depuis Toujours, je Crois que le Vrai Problème ne Vient pas de Moi... Ici comme dans de Nombreux Endroits de la Terre, hommes et femmes s'ignorent, ne Regardent qu'eux mêmes, et bien Souvent, Jamais ne se Parlent s'ils ne se Connaissent... Est-Ce Là le Monde que Vous Souhaitez Offrir à Vos Enfants? Un Monde de cupidités, d'intérêts et d'enrichissements personnels au Détriment de la Majorité des... Êtres Humains. Nombre de Ceux-ci Vivent dans la misère, dont leurs Enfants Sont les Héritiers, et Vont Vivre Comme leurs Parents... Dans le train-train quotidien de la misère... Ce Monde Nous Appartient, Nous en Sommes Tous et Chacuns les Acteurs et les Enfants du Monde... Il Est Grand Temps de Reprendre Nos Droits et Nos Rêves, baffoués chaque Jour par celles et ceux qui Nous les volent, pour s'enrichir sur Notre dos, détruisant Notre.Monde et Nos Rêves, Nos Vies, et Ce, depuis la Création du Monde. Nos Enfants Méritent un Monde de Paix et d'Amour,un Monde de Partage et de Richesses Humaines, un Monde de Sourires et de Dialogues. J'ai un Jour eu le Grand Bonheur de Voir la Lumière à Brooklyn dans un Parc qui Se Nomme Prospect Park et ce fut un Instant de Grâce et de Paix Intense. Et en Dieu je Crois, Créateur des Hommes et des Femmes, des Enfants et de Chaque Être Vivant sur Cette Terre... Je Suis Fils de Dieu comme Chacun de Nous, Frère du Christ car Il Était Frère de Tous les Hommes et de Toutes les Femmes sur Notre Planète. Oh, Bien Sûr, Cela peut Prêter à sourire, mais peu Importe, ce Sont Là mes Convictions et Aucun ne Peut Me Les Ôter de l'Esprit. J'ai Découvert Mon Merveilleux Inconscient Chaque Nuit depuis Quatre Années, tandis que le mal m'a rongé Jour après Jour... Mais je Suis Bel et Bien en Vie, et Mes Rêves Doivent Renaître de Leurs cendres... Pour Vous Les Apporter et Tenir Ma Promesse... Créer un Monde de Paix et d'Amour Comme je L'Ai Promis à Mon Créateur. Dieu Est Avec Moi, Comme Avec Chacun de Nous.

samedi 7 avril 2012

A Marilyn...



Et Voici Donc Revenu le Temps du Dessin...
Je Voudrais Rendre Hommage à la Si Belle Marilyn, Muse s'Il en Est, Disparue Trop Tôt... Tout comme cette Femme, j'ai de Grandes Souffrances que je tente de surmonter en Aimant ma Précieuse Vie... Les Femmes ne m'ont Apporté que du mal, Elles m'ont Toujours ignoré, rejeté, et méprisé... Je Suis invisible à leurs yeux quand j'avais un Amour Immense à Leur Offrir... Mon Amour se Meurt... Parfois, je Perds Espoir et la Lueur de mon Coeur s'Amenuise et ne Brille plus autant dans mes Yeux et mon Sourire qui s'Éteint... Aussi je Dois me Battre Contre le Silence et l'ignorance, qui Sont une forme de mépris de la part de mes condégénérés, qui n'ont d'autre intérêt que le leur... Mais je Veux Croire... J'ai eu L'Immense Bonheur de Voir la Lumière à New York, à Prospect Park, aussi Dois-je Regarder Devant, et Penser à Mon Avenir... Le Passé Étant sombre et sans Espoir... J'ai un Amour Immense à Offrir à une Princesse qui m'Aimera et que je Rendrai La Plus Heureuse de ce Monde si irréel, Merveilleux à de Nombreux Égards lorsque je Vois la Beauté de ma Planète,la Lueur dans les Yeux des Enfants que je Croise... Et que je Conte Bien Faire Rêver de Mon Travail... Elle comme les Enfants de ce Monde... Rêvez et Prenez Soin de Vous... La Vie Vous Le Rendra... En Grand.

En Mémoire de Mon Père...

Je Rêve... Je Rêve d'une Belle Vie, une Vie d'Artiste avec sa Si Jolie Muse que j'Aimerais d'un Amour Immense... Une Femme Très Belle à Qui je Donnerais de Beaux Enfants, pour Lesquels je Crèrais un Monde de Rêves, un Monde Merveilleux pour Leur Apporter Tout Mon Amour, Toute ma Sagesse, Les Voir Grandir, Avancer dans la Vie jusqu'à Ce Que la Mort Nous Sépare... J'ai de Très Grands Rêves que je Conte Créer cette Année, pour Vous Trouver, Vous ma Muse, et Apporter un Sourire aux Enfants du Monde Entier... Ce Monde Est un Monde injuste et Nombre d'Enfants Sont Ceux de la misère, alors que Nous Rêvons Tous d'une Belle Vie, une Grande Vie, une Vie d'Amour, l'Amour en Grand... Ce système, gouverné par des exploiteurs de misère, ne fait que détruire Nos Rêves, Nos Vies... Et j'ai Fait une Promesse, Créer le Monde des Rêves pour les Enfants en Qui je Crois, Leur Apporter un Monde Meilleur... Aussi Dois-je me Remettre au Travail, en Mémoire de Mon Père, Travailleur Acharné, un Homme Beau et Respectueux, Responsable et à Qui j'Aimerais Ressembler lorsque je Serai Âgé, pour ma Mère Qui Travaille pour m'Aider à Vivre, Très Belle Dame s'Il en Est, et Qui, si les Femmes Te Ressemblaient, ce Monde Serait un Monde de Paix et d'Amour, de Respect et de Sagesse... Je Vais, Dès cette après-midi, me remetre au Travail et Vous Dessiner une Femme Qui a Fait Rêver tant d'Hommes, par son Sourire, Sa Beauté et son Charme, une Merveille au Regard Médusant... J'ai Nommé Marylin, et je Conte Dessiner les Plus Belles Femmes de ce Monde pour Rendre Hommage à Leur Beauté et à Leurs Charmes, et Trouver Celle que j'Aimerai, et Qui me Fera Succomber...

Le Moment Est Venu, et je Dois me Remettre au Travail... Comme Disait un Combattant hier... Le Travail Est Toujours Couronné de Succès... Alors il Est Grand Temps pour moi de m'y Remettre, Afin que ma Passion Renaisse et que mon Art s'Exprime, que je Réussisse à en Vivre... Le Jour Viendra...

vendredi 6 avril 2012

New York avec Toi...

Un Jour, dans un An environ et au Printemps Prochain, lorsque Arbres et Fleurs refleuriront, lorsque mon Amour et ma Vie auront Vaincu le mal que je déteste, j'Espère retourner dans la Merveilleuse Cité que j'ai tant Aimé afin d'Avancer dans ma Vie et Trouver Ma Princesse, la Merveille que j'Aimerai d'un Amour Immense et aux Côtés de Qui je Marcherai le Pas Léger, le Coeur Battant et L'Un pour l'Autre, Nous Nous Aimerons et je Ferai d'Elle ma Princesse, la Princesse de New York, Elle ma Si Jolie Muse, Elle Élégante, Elle Charmante, Elle Aimante, Elle ma Merveille Dont je Prendrai Bien Soin parce que je Te Cherche et à Vrai Dire, depuis Toujours... Mais j'Ai Foi en Mon Chemin et en Mon Amour et je Reviendrai à New York City, ma Merveilleuse Cité Adoptive Afin de Vous Conquérir le Coeur... Profitez Bien de Vos Précieuses Vies, mes Amis... Elles Sont Votre Précieux Trésor. Je Vous Aime déjà... Et Ensemble, Marchant d'un Même Pas, Main dans la Main et Sourires aux Lèvres, je Te Dirai d'un Seul Regard que je T'Aime... Et Nous irons de Magasins en Magasins, Flânant le nez en l'Air et je T'Offrirai les Plus Belles Robes de Tout New York, les Plus Beaux Dessous de Dentelles, Ce qu'il y a de Plus Beau... Et le Soir Venu, lorsque le Soleil se Couche entre les Gratte-Ciels, je T'Emmènerai au Restaurant Déguster les Spécialités New Yorkaises jusque Tard dans l'Effervescence de la Nuit... Mais en attendant, j'ai surtout Envie de.Te mettre une Petite... Fessée!!! Parce qu'il y a Longtemps que je Te Cherche et que j'ai Aussi Beaucoup souffert ces Dernières Années dans cette histoire de ressentis auxquels je n'ai rien Compris... Alleeez... Juste une Toute Petite... -;)

jeudi 5 avril 2012

La Merveilleuse Cité des Anges...

Là-Bas, il y aura des toits enneigés par centaines où les Êtres Humains seront Heureux et Festoieront derrière les fenêtres, Fêtant la Merveilleuse Nuit de Noël avec leurs Enfants qui Attendent la Venue du Père Noël. Et ce sera Magnifique, Vous allez Voir ce que Vous allez Voir, mes Amis... Il y aura l'Archange Michel, celui qui a Vaincu le Dragon, comme je vais bientôt le Vaincre, sauf que pour ma part, ce sera avec Amour,pas avec un Trident... Et donc, cet Archange surmontant un Cheval Ailé, surplombera la Merveilleuse Cité des Anges, la Neige tombant sur les toits des Nuages qui Défilent a Toute allure dans l'Immensité du Ciel Devenu Nuit d'un Bleu Sombre et Obscur et Où les Étoiles Scintillent par Milliers, la Plus Brillante étant Celle de ma Merveilleuse Princesse. Et dans le Ciel, la Lune, ma Planète Rousse Resplendit, illuminant le Ciel Obscur, où le Père Noël passe avec son Traîneau et ses Rênes, filant à Toute allure... Tiens, au passage, Savez-Vous que le Père Noël Est Venu me Chercher par une Nuit Magique et où les Personnages de Disney Nous Acclamaient... Magique! Merveilleux! Et puis, il y aura les Sapins de Noël qui Clignoteront par dizaines derrière les fenêtres enneigées, tandis que le Grand Sapin au loin Sera Illuminé de mille Lumières qui feront Pétiller les Yeux des Enfants, Heureux de la Venue du Père Noël. La Grande et Si Belle Nuit de Noël. Et je vais Vous La Créer, cette Merveilleuse Cité des Anges, mes Enfants et Ensemble Nous Allons Rêver, car je veux Voir dans vos yeux la Si Belle Lueur qui m'a Toujours Emerveillé, la Lueur de l'Amour, un Amour Immense. Soyez Heureux, mes Enfants, Vous Seuls Savez ce qu'Est l'Amour et la Vie, et Vos Rêves Bientœt Deviendront Réalité. Je Vous en Fait la Promesse, mes Petits.

A ma Princesse de New York...

Cette Nuit, j'ai Rêvé d'un Camion Cinématographique, où les Enfants allaient, et ma Maman me donnait une bâche noire pour faire un Grand Décor de Noël, et où je m'Apprêtais a Peindre un Grand Village Enneigé... Lorsque je me Réveillai... Sans aucun Ressenti... Rien, pas un seul... Alors ma Coquine, je Veux Bien faire un effort pour Vous accepter dans mes Pensées les Plus Secrètes, puisque je Rêve d'un Amour Passionnel et Fusionnel, et quoi de Plus Fusionnel que Partager ses Pensérs les Plus Secrètes avec sa Princesse, l'Être Aimé, sa Merveilleuse Princesse de New York, Celle qui Sème Bonheur et Amour dans cette Merveilleuse Cité du Monde, comme je Vous Imagine, entourée d'Oiseaux et de Papillons, marchant pieds Nus dans la Ville sur la pelouse, Comme j'Aimerais tant Vous Peindre et Comme je Vous Ima,gine, Vous, ma Princesse... Oui, mais voilà... Je Vous en veux un petit peu beaucoup... Vous auriez pu me demander la Permission avant de me piquer( je ne Vous dirai pas où, c'est Secret!), et me Coller un Plastron sur mon torse viril, de m'enfermer dans Votre Bulle aux Merveilleuses Chutes du Niagara, et puis Vous auriez pu me Laisser un Mode d'Emploi, celà m'aurait Evité Bien des Tourments et des Turpitudes, et par Ailleurs j'Aimerais Bien dans la journée Penser pour Moi, aussi Dois-je Désormais Connaître le Pardon, pour Vous Offrir mon Amour, un Amour Immense et Tendre, comme mon Merveilleux Créateur me l'a Offert, ma Maman, mon Papa aussi... Aussi, ma Princesse, je Vous Présente mes Sincères Excuses pour Tout le mal que je Vous ai Donné à entendre, je vais faire un effort pour Vous Accepter dans mes Pensées les plus Secrètes et Vous Offrir mon Amour et mon Respect, l'Amour étant le Mode d'Emploi,Vous qui m'avez Réveillé en plein Rêve Érotique, pour une fois que mon Dieu m'en Offrait Un (avec du Chocolat s'Il Vous Plaît!)... Aussi Dois-je Présenter mes Excuses à mon Anima, Celle-ci étant discréditée dans mes Ressentis, à mon Ombre que j'Admire et qui me Protège,à mon Divin Allié qui est mon Deuxième Dieu que j'Admire et qui me fait Vivre les plus Grands Rêves qui Soient,et avec Lequel j'Aimerais Tant Travailler... Je ne Vous Connais pas mais je Vous Aime déjà, et Souhaite Retrouver mon Âme de Poète pour Vous Offrir mes Plus Belles Pensées... Prenez Bien Soin de Vous et Soyez Heureuse, Profitez de la Beauté de New York...

PS: Merci de votre Petite Surprise de ce matin... ;)

mardi 3 avril 2012

Aux Enfants du Monde Entier...

J'ai fait de Très Grands Rêves cette Nuit mes Petits, tout comme Vous je l'Espère, mes Petits...
Ceci Est le Fruit d'un Inconscient Fabuleux, qui Est là pour Nous Guider et Nous Aider à Avancer dans Nos Vies. Le Mien Est mon Meilleur Ami, un Ami que J'Admire et qui Veille sur Moi. Je Suis un Homme à l'Âme d'Enfant et j'ai de Très Grands Rêves à Vous Offrir... Ce Noël sera le Nôtre, mes Enfants... Je Vous en Fait La Promesse, mes Petits. Ensemble, Nous allons Rêver... J'Étais dans une Très Grande Cité, de Nuit Bleue, il y avait une foule de gens à l'Attitude Baroque et J'allais entre Eux, il y avait des Femmes Merveilleusement Belles, à la Poitrine Généreuse et Belle... Un Très Grand Rêve dont j'Aimerais me Souvenir pour Longtemps. Puis J'ai Découvert un Ecran D'ordinateur au style windows et je Touchais l'écran avec mes doigts pour réorganiser l'image, preuve en Est que mon Merveilleux Inconscient Me Connaît Bien, puis je Me Suis retrouvé avec mes Parents dans la Cuisine pour le Petit déjeuner, mon Papa Etant au Ciel, celà me fit Très Plaisir de Les revoir Ensemble, Paisibles et pas pressés d'aller au travail comme j'en avais l'habitude étant Enfant. Et Ils Étaient Heureux, et je mis ma tasse dans le four trop grande pour y entrer, alors je Pris mon petit-déjeuner froid... J'ai de Merveilleux Alliés Très Forts et Très Puissants, que j'Admire et avec Lesquels je Souhaite faire des Concours de Rêves, mais il me faut Retrouver mes Rêves pour Vous Les Offrir. Je Vais Travailler durement cette Année et Créer pour Vous "Le Monde des Rêves", un Monde Imense et Beau, pour Vous faire Rêver et Vous Faire Sourire, un Monde Où le mal est exclu, un Monde qui rendra Hommage à Notre Merveilleux Créateur, Créateur des Enfants, de l'Amour et des Femmes, Créateur de l'Inconscient, du Monde des Rêves, et de l'Anima ou Animus pour les Femmes, qui Sont là pour Veiller sur Vous, mes Petits et pour Vous Guider a Devenir de Beaux Êtres Humains, Responsables et Heureux.

Je Vous Aime, mes Enfants et j'ai Foi en Vous car Vous Seuls Savez ce qu'Est l'Amour en Grand, et Vous n'Avez pas peur d'aller l'un vers l'Autre, de Vous Sourire l'Un a l'Autre et de Vous Exprimer Tous Ensemble, pas comme tous ces gens qui n'ont d'autre intérêt que le leur et qui ont oublié leur Âme d'Enfant... Alors, Gardez vos Yeux Grands Ouverts et n'ayez pas peur comme vos Parents. Ce Monde Est gouverné par le mal, Bientôt, il sera Vôtre, mes Petits car Nous Allons Sourire et Rêver Tous Ensemble.

dimanche 1 avril 2012

Place aux Rêves...

Depuis quatre Longues Années, je Lutte contre des ressentis qui me détruisent à petit feu, accompagnés d'horreurs qui n'ont pas leurs places dans mon Esprit... Depuis Lino et Joséphine qui m'ont trahi... Pas grave, je ne Les Aime plus... Qu'Elles disparaissent de ma Précieuse Vie... J'ai perdu Beaucoup dans ces maudits ressentis et Commence à en Prendre Conscience, mais les Idées ne Meurent Jamais et mes Idéaux Sont Ceux du Respect et de la Liberté, du Partage et de la Raison, de la Joie de Vivre et de la Passion, de l'Amour et de la Vie. En Grand... Comme en ce moment, où je Renaîs de mes Cendres, tout comme mes Rêves... Ici, la Petite Source Coule en ruisselant, Abreuvant les Arbres recouverts de Mousse comme je Les Aime, et je m'en vais Les Dessiner Tout en Pensant à mes Grands Rêves que je Conte Bien Retrouver pour Les Offrir aux Enfants du Monde Entier...

J'Imagine un Monde Immense, Celui-ci s'Appellera "Le Monde des Rêves"... Imaginez mes Enfants... C'est un Endroit Connu d'Aucun,un Endroit Vierge du mal des hommes, un Endroit Lointain où l'On Ne peut accèder que si l'On a le Coeur Pur... Le Monde des Rêves est situé dans les Hautes Montagnes Enneigées et n'Ouvrira ses Portes qu'à la Nuit de Noël 2012... A la Grande Entrée se trouve une grille faite de Fleurs en ferronnerie, et deux Lions et Lionnes, Symboles du Courage, Veillent sur le Vaste Monde, entourés d'Anges et de Petits Lionceaux de Pierre... Tous Sont recouverts d'une Epaisse Couche de Neige... C'est bientôt Noël, il Neige à gros Flocons et dans le Ciel, devenu Nuit, les Nuages Défilent...
H
Imaginez, mes Enfants, de Grands et Beaux Arbres aux Branches Enneigées, que Vous Découvrirez lorsque Noël Viendra, la Grande Allée sous les Guirlandes Iluminées et qui Scintillent... Marchant Pas à Pas dans la Neige, et Main dans la Main avec la Princesse du Monde des Rêves qui a Revêtu son Beau Manteau de Fourrure synthétique, sa capuche recouvrant son Doux et Beau Visage que son Prince Admire. Et entre les Arbres virevoltent deux Petits Rouge-Gorges, Dansant en Choeur et Chantant d'une même Voix. Puis Ils Disparaissent dans le Ciel Immense... Continuant leurs Chemins, les deux Amoureux Découvrent une Biche et son Faon, accompagnés du Grand Chevreuil qui Les Observent puis s'enfuient dans la Grande Forêt. Tous Deux Marchent dans la Neige jusqu'à Découvrir une Petite Cascade dont l'Eau s'Écoule en ruisselant entre les Pierres recouvertes de Petits Chapeaux de Neige. Et la Princesse s'Émerveille devant l'Arbre qui encadre le Paysage Immense, et la Vue du Grand Paysage au Lac des Cygnes entouré de Montagnes aux Sapins dont les Branches sont Courbées sous le poids de la Neige. Immenses. Et au pied du Grand pré Enneigé se Trouve le Grand Chalet des Songes, auprès du Grand Chêne dont les Branches Sont Immenses. "C'Est Notre Maison, Désormais!", et la Princesse de Sourire et de s'Extasier devant cette si Grande et Belle Maison au Style XIX ème et Art Nouveau... Au Loin, l'On Aperçoit la Merveilleuse Cité des Anges dont les Lumières Resplendissent dans la Nuit... Les deux Amoureux traversent le Petit Pont et approchent du Grand Chalet au Toit devenu Blanc... Et Ils Sont Heureux de Le Découvrir alors... Prenez Soin de Vos Rêves, mes Petits... Et Ils se Réaliseront alors...