De toi, de vous...




Bon, puisqu'il m'a été "reproché" de mettre en ligne des messages qui subliminale-ment disparaissent (je le juuure!), je m'en vais les remettre... le premier vous demandait de vous décrire, chère visiteuse, cher visiteur, enfin, de parler un peu de vous, une sorte d'expression libre à la suite de ce message dans les commentaires, que je vous connaisse, moi aussi un petit peu, puisque je me dévoile à vous, que je ne reste pas le seul, j'apprécie vos mots de soutien, mais j'aimerais bien en savoir un peu plus des personnes qui me parlent et qui sont sympa avec moi...bref, vous avez le champ libre, chère Céline, cher F, cher Esteban, chère Lydie, et je ne sais qui encore parmi les quelques personnes qui passent par là, soyez les bienvenues...

Enfin, un texte écrit il y a quelques années, à l'attention d'une femme qui ne m'a malheureusement jamais répondu...

"Ma Petite étoile,

Dans la nuit obscure, la lune était belle et ronde sur le fleuve Saint Laurent, et se reflétait sur les eaux, comme un halo de lumière que je n'avais jamais vu jusqu'alors... un spectacle incroyable se donnait à moi et à mes yeux, assis sur les roches auprès du feu... à ses côtés, tout autour d'elle,resplendissaient dans le ciel immense, d'innombrables étoiles, scintillantes... et l'une d'elle, brillait de mille feux, une étoile pourtant lointaine, une étoile à mille lieues, une étoile et la plus belle, scintillait jusqu'à mes yeux, jusqu'à mon Coeur... ce soir-là, je me trouvais assis, sur les bords du Saint-Laurent, regardant ton étoile, Petite Etoile de mon Coeur... quand sur l'autre rive, j'apercevais la foudre et les éclairs, se jetant du ciel dans un silence profond, tandis que les flammes crépitaient auprès de moi...

Et déjà, je pensais à toi, que je ne connaissais encore qu'à peine...

Dans la nuit noire, la lune brillait, lumineuse et éclatante, se reflétant dans les eaux sombres du fleuve immense... auprès de moi, de petites étincelles de feu s'envolaient vers ton étoile, vers Toi qui déjà brillait dans mes pensées... et toutes dansaient, comme d'éphémères petites étoiles venues de mon Coeur, ensemble et une à une, elles s'envolaient au ciel, vers ton étoile et la plus belle, tandis que du ciel, ensemble et un à un, les éclairs et la foudre, en silence, venaient à mes yeux, et jusqu'à mon Coeur... des éclairs comme des lueurs, des éclairs de chaleur... des pensées du Coeur...

En silence, mon Coeur déjà brûlait de mille feux, pour Toi, que je ne connais encore que trop peu...

Le jour s'est levé, il y a quelques heures déjà, quand une petite voix est venue à moi, me dire "lève-toi!", une petite voix douce comme je l'aime... il était tôt pourtant, mais comme à chaque fois, c'est sa douceur qui me submerge et me charme, quelques mots dits simplement de jolies lèvres, d'une douce voix... et je me rappelle, quand une fois, seul endormi sur les rives du grand fleuve Saint-Laurent, elle était venue à moi, me dire ses quelques mots d'Amour... il était très tôt, et pourtant... j'ouvris alors le rideau de ma tente, adossée aux roches, comme des baleines fossilisées, et découvris le spectacle magique, qu'une fois encore, tu m'avais offert... le soleil se levait à peine sur l'horizon et le ciel était clair, sa lumière brillait sur les bords des nuages au loin, comme je l'Aime, et se reflétait sur les eaux du fleuve, jusqu'au loin... un spectacle incroyable, tu m'avais encore fait vivre là, petite voix que j'Aime, toi qui m'est si douce à mon coeur... quand soudain, j'entendis un bruit inconnu, comme un souffle lointain, et pourtant si proche, juste là, près de moi... d'instinct, j'ai regardé dans les eaux, et aperçu un jet à sa surface... une baleine immense, un cachalot, un géant des mers était là, à quelques mètres seulement de moi... le regard fixe, les yeux alors grands ouverts, mon coeur battait à toute allure et je le sens encore dans mon souvenir... la baleine recracha une nouvelle fois, respira profondément et replongea vers les profondeurs inconnues, me saluant au passage d'un mouvement de queue sorti des eaux... et je me souviens de ce spectacle magique, de cet instant incroyable, que tu m'avais offert sur les bords du Saint-Laurent, un moment intense qui restera gravé dans mon souvenir comme un cadeau d'une petite voix si douce, une petite voix magique, comme je l'aime à chaque fois que je t'entends, que je te sens venir à moi, comme à chaque matin où tu reviens...

Ma vie depuis toi, n'est plus la même, depuis que je t'ai vue, depuis que je t'ai entendue, depuis que je t'ai croisée, depuis que nous nous sommes rencontrés... elle est tellement belle quand tout va, aussi douce que toi, aussi douce que tu l'es avec moi... aussi douce que ton Coeur qui bat en moi... je veux apprendre... apprendre à t'aimer, d'un Amour vrai, un bel Amour, apprendre à te connaître, peu à peu, pas à pas, jour après jour, à chaque fois que nous nous croisons, je veux Aimer, te dire mes mots, mes mots d'Amour, les ressentir, et t'apaiser, te dire comme je t'Aime, t'Aimer toujours plus encore que la fois d'avant, l'instant d'avant, je veux apprendre, te découvrir pour te connaître, toujours plus encore à chaque instant, toi qui m'a déjà tant donné, et bien plus encore qu'on ne m'a donné jusqu'alors, toi qui me sait, bien plus que d'autres, toi qui m'accompagnes, et dans mon coeur, et dans mes pensées... pour toi, pour moi, je veux apprendre, apprendre à Aimer, apprendre à vivre, vivre en confiance, serait-ce donc çà, Aimer... t'Aimer, tout simplement... apprécier l'instant présent, et te croiser, te dire des mots, te dire "je t'Aime"...

Ma Petite Fée...

Sache simplement, que de toutes les femmes,
Tu es la plus belle, la plus jolie,
Celle pour qui, je veux Aimer,
Je veux apprendre, à te connaître,
Te découvrir, d'un instant partagé,
D'un regard croisé, d'un moment passé,
A te regarder, te dire sans un mot,
De nos yeux croisés, comme tu es belle,
Tu es si belle, dans tes façons,
Comme je t'imagine, et te ressens,
Lorsque nous nous croisons...

Ma Petite Sirène,
Femme sensuelle, aux charmes envoûtants,
Sache simplement, que ta beauté, ton naturel, ton élégance,
Est à mon coeur comme une fragrance,
Un parfum de tous les temps, une volupté,
Et d'une douceur, qui jusqu'alors,
Restait inconnue à mon coeur

Ma Petite Princesse,
Je veux te dire, comme tous ces mots
Sans toi, n'ont aucun sens...
Beauté, Amour, Elégance,...
Tant de mots qui jusque toi,
Sont restés au fond de moi,
Sans consistance, ni importance

Ma Petite Fée,
Ma Petite Etoile,
Ma Petite Sirène,
Ma Petite Princesse...

...

Je t'Aime"

Jean-Christophe
Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés